Quels sont les effets de l’été indien sur notre santé?

SANTE Les températures estivales et le soleil persistant de ce début septembre peuvent avoir un impact sur la santé...

Oihana Gabriel

— 

Les Français profitent d'une météo très clémente depuis début septembre.
Les Français profitent d'une météo très clémente depuis début septembre. — AFP

Des températures estivales, un soleil au beau fixe et des terrasses remplies. Cette rentrée a comme un parfum de vacances qui durent grâce à l’été indien. Un palliatif de taille pour tous ceux qui regrettent plages et grasses matinées. Le soleil a des effets positifs sur notre psychisme comme sur notre physique… A condition de consommer avec modération.

C’est bon pour le moral

Ce jeudi, le thermomètre affiche 29° à Strasbourg, 30 à Lyon. Ce début septembre, le soleil est particulièrement généreux et les températures au-dessus des moyennes saisonnières. La carte de météociel de ce jeudi dévoile un hexagone où chacun peut profiter d’environ 12 heures de soleil. De quoi remonter le moral. « Les effets positifs du soleil sur l’humeur sont bien connus, souligne Pierre Cesarini, porte-parole de l’association sécurité solaire, un réseau qui réunit ophtalmologues, dermatologues et autres spécialistes de santé publique. Des études ont montré qu’au sortir de l’hiver notamment en Finlande, le manque d’exposition à la lumière produit une augmentation de la mélatonine, hormone qui accentue la fatigue et la dépression. Mais aucune recherche n’a prouvé que l’été indien avait un effet sur le dynamisme sexuel ou le moral… » Même son de cloche chez Françoise Chastang, psychiatre en Normandie. « Des études ont montré qu’il y avait plus de suicides dans les pays du nord que dans les pays méditerranéens. C’est vrai que tout le monde semble aller mieux quand il fait beau, mais dans les urgences psychiatriques, il n’y a pas de diminution d’activité. Le lien de cause à effet n’est pas aussi simple. »

C’est bon pour le sommeil

« Le soleil a un impact positif sur l’alternance du rythme entre éveil et sommeil », souligne Pierre Cesarini. Dans le détail, les rayons du soleil qui atteignent notre rétine permettent au cerveau de stopper la sécrétion de mélatonine, dite hormone du sommeil. S’exposer au soleil va donc faire varier le taux de mélatonine et permettre d’être moins fatigué le jour et de mieux dormir la nuit. Cet été indien pourrait donc permettre d’éviter les insomnies de rentrée…

C’est bon pour éviter certaines maladies

Le soleil, par l’intermédiaire des UV, permet de débuter la fabrication de la vitamine D dans la peau. « Or cette vitamine aide à fixer le calcium sur les os et facilite la prévention du rachitisme pour les enfants et de l’ostéoporose chez les personnes âgées », reprend Pierre Cesarini. Mais de récentes études dévoilent également des effets bénéfiques du soleil sur certaines maladies lourdes. Une exposition appropriée au soleil permettrait ainsi de diminuer les risques de cancers du sein, du côlon et de la prostate. Selon le cancérologue Jean-François Doré, cité par Le Figaro, «les études observent une diminution du risque, mais sans pour autant déterminer si ce bénéfice est dû à la vitamine D ou à d'autres facteurs liés à l'exposition solaire tels l'inflammation ou l'immunosuppression».Difficile toutefois d’évaluer et d’expliquer le lien entre soleil et meilleure santé. Et le soleil serait également un allié du cœur. Un rapport de 2015 du dermatologue Dr Richard Weller souligne que pour les personnes âgées, « on constate une diminution des maladies cardio-vasculaires et une baisse des décès, toutes causes confondues, lorsque l’exposition au soleil est prolongée ».

A condition de prendre ses précautions

« S’exposer au soleil une dizaine de minutes suffisent pour bénéficier des effets positifs », assure Pierre Cesarini. Un timing différent selon la couleur de la peau, l’heure et la latitude. « Les enfants et les personnes âgées ont la peau plus fine et moins pigmentée », c’est pourquoi ils doivent redoubler de prudence face au soleil. Avec un conseil primordial : ne pas s’exposer entre midi et 16h.

Toutefois les risques de coups de soleil sont moindres lors de l’été indien. D’abord parce que certains vacanciers ont déjà bronzé. Par ailleurs, « l’indice d’UV, responsable de cancers de la peau notamment, tourne autour de 6 aujourd’hui alors qu’il est en général à 8 ou 9 le 21 juin, précise Pierre Cesarini. Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, mieux vaut s’exposer au soleil quand l’indice est inférieur à 3. En octobre, en revanche, on peut s’exposer sans protection. »