Bonbonnes de gaz découvertes à Paris: Où en est l'enquête?

FAITS DIVERS Les investigations des forces de l'ordre se poursuivent depuis dimanche...

Florence Floux

— 

Des fusiliers marins patrouillent sur la parvis de Notre-Dame de Paris, dans le cadre de l'opération Sentinelle, le 20 juillet 2016
Des fusiliers marins patrouillent sur la parvis de Notre-Dame de Paris, dans le cadre de l'opération Sentinelle, le 20 juillet 2016 — ALAIN JOCARD AFP

Après la découverte dimanche d’une voiture contenant des bonbonnes de gaz près de Notre-Dame de Paris (5e arrondissement), l’enquête de la Section antiterroriste de Paris (SAT) continue de progresser. 20 Minutes fait le point sur ce que l’on sait.

Qui est en charge de l’enquête ?

L’enquête préliminaire ouverte par le parquet antiterroriste de Paris vise le chef d’association de malfaiteurs terroriste criminelle. Les investigations sont menées par la SAT de la Brigade criminelle et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Qu’a-t-on découvert exactement dans la voiture ?

Dimanche, les policiers ont trouvé dans un véhicule qui semblait abandonné cinq bonbonnes de gaz pleines et trois bouteilles de gasoil sans détonateur. Un carnet de notes en langue arabe aurait également été trouvé sur le siège passager, selon l’AFP.

Cette voiture, signalée à la police par l’employé d’un bar voisin, intrigue les policiers depuis sa découverte : pas de plaque d’immatriculation, feux de détresse allumés, et une bonbonne de gaz vide visible dans l’habitacle. Aucun système de mise à feu n’a été retrouvé sur place.

Qui sont les personnes interpellées ?

Quatre personnes se trouvent en garde à vue, ce jeudi. Un premier couple avait été interpellé dans la journée de mercredi, près d’Orange (Vaucluse) dans le sud de la France, sur une aire d’autoroute en compagnie de ses trois enfants. L’homme et la femme sont tous les deux connus des services de renseignement. De source proche du dossier, ce couple aurait des connaissances communes avec Amédy Coulibaly, le terroriste de Montrouge (Hauts-de-Seine) et de l’Hypercacher et sa compagne, Hayat Boumeddiene, en fuite en Syrie.

Dans la nuit de mercredi à ce jeudi, un second couple arrêté dans le Gâtinais, la région de Montargis (Loiret), à  Châlette-sur-Loing, a été placé en garde à vue. Les deux individus auraient une vingtaine d’années. Les deux couples sont originaires du Loiret.

Le propriétaire du véhicule retrouvé dimanche, qui n’est pas signalé volé, a quant à lui été relâché mardi soir.

Qui sont les personnes recherchées ?

Deux des filles du propriétaire de la voiture, signalées comme radicalisées aux services de renseignement sont actuellement recherchées par les forces de l’ordre. On ignore pour le moment les liens qu’elles pourraient entretenir avec les autres gardés à vue.