Les éleveurs bovins bloquent plusieurs supermarchés Carrefour

AGRICULTURE Les agriculteurs estiment que le distributeur ne les paie pas suffisamment…

20 Minutes avec AFP

— 

Le prix de la viande bovine a perdu 70 centimes par kilo.
Le prix de la viande bovine a perdu 70 centimes par kilo. — JEFF PACHOUD

Après la mobilisation contre le géant du lait Lactalis, c’est désormais  Carrefour qui est dans la ligne de mire des agriculteurs. Des éleveurs bovins ont annoncé des actions ce mercredi devant plusieurs grandes surfaces de France, dont le magasin Carrefour situé Porte d’Auteuil à Paris.

Le président de la Fédération nationale bovine (FNB), branche spécialisée de la FNSEA, premier syndicat agricole, estime que le distributeur ne les paye pas suffisamment. « Carrefour a perdu la boussole. Il va falloir qu’on les aide à se remettre en ligne », a déclaré jeudi dernier Jean-Pierre Fleury.

« Nous ne pouvons pas continuer sur un modèle uniquement basé sur la dérégulation des marchés. Notre métier à un prix », a-t-il ajouté. Selon la FNB, en deux ans, le prix de la viande bovine a perdu 70 centimes par kilo, soit une perte moyenne de 300 euros par animal commercialisé.

30.000 éleveurs en difficulté dès l’automne

La fédération avait indiqué fin juillet s’attendre à de « nombreuses faillites » d’éleveurs bovins à partir de cet automne, en raison des répercussions que la grave crise laitière européenne pourrait avoir sur le marché de la viande. « Un tiers des producteurs de viande pourrait être en situation dégradée à l’automne », soit environ 30.000 éleveurs, avait déclaré Jean-Pierre Fleury.

Les éleveurs bovins ont rendez-vous mercredi 14 septembre avec le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, pour aborder les difficultés de leur filière.