Leur avion cloué au sol, des passagers bloqués depuis plus de 24 heures à Toulouse et Malaga

AEROPORT Des dizaines de clients de la compagnie Jetairfly sont bloqués dans les aéroports de Toulouse et Malaga à cause d’avaries sur leurs avions…

B.C.

— 

Un avion de la compagnie Jetairfly.
Un avion de la compagnie Jetairfly. — Wikimedia/Mopje 18

Une attente interminable et des vacances qui virent au cauchemar. Depuis 24 heures, des voyageurs sont au bord de la crise de nerfs, que ce soit à l’aéroport de Toulouse-Blagnac ou à Malaga.

Clients de la compagnie belgeJetairfly, qui opère des vols réguliers pour le tour-opérateur TUI Group, 120 personnes se sont présentées au comptoir de l’aéroport de la Ville rose aux alentours de 4h du matin samedi, pour un décollage annoncé à 6h.

Mais un quart d’heure avant d’embarquer, on leur a annoncé que leur avion avait une avarie et qu’il allait prendre du retard.

Même scénario à Malaga

En Espagne, même scénario pour des Marseillais et des Toulousains qui devaient prendre des vols retours de la même compagnie.

A ces derniers, on a annoncé un report du décollage à quatre reprises dans la journée avant de les envoyer vers un hôtel ou « certains passagers, par manque de chance me direz-vous, ont dormi sur les canapés de la réception de l'hôtel à cause d un manque de place », indique à 20Minutes une passagère « en détresse » coincée à l’aéroport de Malaga avec près de 250 autres voyageurs de la compagnie.

A Blagnac, en colère contre le manque d’informations et les retards répétitifs, les esprits se sont échauffés au point que la police a dû intervenir. Les passagers ont aussi passé la nuit à l’hôtel pensant qu’ils auraient un vol ce matin. Mais selon le service communication de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, leur vol n’avait toujours pas décollé en milieu de matinée et était annoncé pour 17 h 40.

« Manque d’information »

A Malaga, le vol pour Marignane est annoncé pour 14 h 30. Mais pour cette passagère « le manque d information cohérente est criant ! Nous sommes menés en bateau depuis hier matin. On nous annonce que le retard est dû à un problème technique sur un avion, puis deux et enfin trois avions concernés ? ! Nous avons à ce jour vu aucun responsable ni de la compagnie aérienne ni de l’organisme de voyage. Ce sont leurs salariés qui nous informent. Nous sommes bloqués dans un hall d’hôtel. Nous voulons rentrer chez nous !!! », peste-t-elle, pas près d’oublier son retour de congés.

>> A lire aussi : Les passagers d'un vol Lyon-Casablanca bloqués 30 heures à l'aéroport Saint-Exupéry

Enfin, une passagère  Jetairfly a contacté 20 Minutes pour ajouter que la situation était la même à Split en Croatie : «Nous sommes bloqués depuis 18h à l'aéroport. Le personnel de l'aéroport est très confus de la situation. Lui même n'arrive à contacter aucun responsable de la compagnie.»