Dans les universités aussi, la sécurité va être renforcée

EDUCATION Un guide regroupant des recommandations à destination des présidents d’université va être élaboré…

H. B.

— 

Une rentrée à l' Université de Toulouse Toulouse2-Jean-Jaurès
Une rentrée à l' Université de Toulouse Toulouse2-Jean-Jaurès — FrŽdŽric Scheiber/20MINUTES

Après les écoles, collèges et lycées, ce sont désormais les universités qui vont bénéficier de mesures pour renforcer la sécurité face à la menace terroriste.

La ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem a annoncé le déblocage de 30 millions d’euros pour assurer la sécurité dans l’enseignement supérieur face au risque terroriste, selon le texte d’un discours devant les présidents d’université transmis à la presse ce jeudi.

Elle avait déjà présenté la semaine dernière des mesures pour les établissements scolaires avec le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Un guide regroupant des recommandations 

La ministre a souligné « une spécificité des campus universitaires », lors de l’Université d’été de la Conférence des présidents d’université (CPU).

« Souvent vastes, ouvertes, composées de plusieurs bâtiments, les universités posent des problèmes particuliers. Depuis les attentats de 2015, vous avez dû mettre en oeuvre des dépenses importantes pour sécuriser vos établissements, et notamment pour embaucher des vigiles ».

>> A lire aussi : Des mesures pour renforcer la sécurité dans les écoles dès la rentrée

Afin d’apporter aux universités « des conditions de sécurité renforcées à la rentrée 2016 », la ministre a annoncé le déblocage de 30 millions d’euros « qui pourront être consacrés à la sécurisation technique ou humaine de nos établissements ».

Par ailleurs, « un guide des chefs d’établissement du supérieur est en cours d’élaboration, et nous tenons évidemment à encourager aussi les partenariats pour la formation aux premiers secours », a-t-elle indiqué.

>> A lire aussi : Les pompiers parisiens vont vous former gratuitement aux premiers secours