VIDEO. Marianne «a le sein nu», «elle n'est pas voilée parce qu'elle est libre», lance Manuel Valls

SOCIETE Le Premier ministre a réaffirmé son attachement à la «liberté» des femmes et leur place, sur laquelle «nous ne pouvons transiger»...

M.C.

— 

A Colomiers, Manuel Valls a tombé la veste pour mieux distribuer les bourre-pifs.
A Colomiers, Manuel Valls a tombé la veste pour mieux distribuer les bourre-pifs. — PASCAL PAVANI / AFP

Les mots étaient visiblement choisis pour marquer. Après avoir soigneusement étrillé  Nicolas Sarkozy lundi, lors d’un discours de plus d’une demi-heure qui clôturait le meeting de rentrée de la majorité, Manuel Valls a évoqué un « nouveau totalitarisme », le « totalitarisme islamiste » qu’il faut « combattre et abattre » en changeant « notre culture de la sécurité ».

Devant un aréopage d’une douzaine de ministres et un millier de militants, réunis à Colomiers (Haute-Garonne), le Premier ministre a abordé la question du burkini, sur laquelle il s’est retrouvé isolé la semaine dernière au sein de son propre gouvernement. Il a réaffirmé son attachement indéfectible à la « liberté » des femmes et leur place, sur laquelle « nous ne pouvons transiger ».

Bonnet phrygien

« Une société démocratique, libre, égalitaire, se juge d’abord peut-être aujourd’hui sur la place des femmes. La conquête de leur liberté, c’est le combat historique de la gauche », a lancé le maire d’Evry qui s’est livré à une envolée : « Marianne, le symbole de la République, elle a le sein nu parce qu’elle nourrit le peuple, elle n’est pas voilée parce qu’elle est libre. C’est ça, la République ! ».

La phrase n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux, où certains rappelaient que Marianne a la tête recouverte du bonnet phrygien, qui est l’un des symboles de la République française.

Cécile Duflot a, elle, partagé des photos montrant une Marianne aux multiples visages :