Chômage: Le nombre de demandeurs d’emploi baisse de 0,5% en juillet

SOCIAL Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A a dimininué de 19.100 personnes par rapport au mois de juin...

M.B.

— 

Illustration Pôle emploi
Illustration Pôle emploi — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le chômage est reparti à la baisse en juillet. Après deux mois de hausse, François Hollande s’est empressé de saluer la « tendance » à la « baisse du chômage », avant même la publication officielle des chiffres à 18 h 00 ce mercredi.

En juillet selon les chiffres fournis par le ministère du Travail, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité a diminué de 19.100 personnes par rapport au mois de juin, pour s’établir à 3,55 millions en France métropolitaine, soit une baisse de 0,5 %. Sur le trimestre, le nombre de chômeurs a quand même baissé de 0,1 % (-4.500 personnes) malgré les mauvais chiffres de mai et de juin.

Le chômage diminue pour les - de 25 ans

Dans le détail, ces bonnes statistiques ont bénéficié aux moins de 25 ans avec un recul du chômage de 0,9 % en juillet pour les moins de 25 ans (+0,8 % sur trois mois), de 0,6 % pour les 25-49 ans (-0,3 % sur trois mois) et de 0,3 % pour les plus de 50 ans (-0,2 % sur trois mois).

Dans un communiqué, la ministre du Travail, Myriam El Khomri a estimé que « la baisse constatée en juillet s’inscrit dans la continuité des bons résultats obtenus au deuxième trimestre en matière de création d’emploi et de baisse du chômage enregistrés par l’INSEE. »

Si le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi a augmenté d’environ 600.000 personnes depuis l’élection de François Hollande, au sens de l’Insee, il est presque revenu à son niveau du début de mandat (9,3 % en métropole, 9,7 % avec l’Outre-mer).

Inversion de la courbe

Bien que comme le rappelle la ministre, « le nombre d’inscrits sans activité a ainsi diminué de près de 75 000 depuis janvier », en revanche le nombre de demandeurs d’emploi dans les catégories A, B et C [exerçant une activité réduite] a progressé de 0,1 % sur un mois (+7 500 personnes) et de 0,8 % sur trois mois soit +45 100 personnes) pour s’établir à 5 442 100 fin juillet 2016.

Le chef de l’Etat, qui a souvent promis d’inverser la courbe, a conditionné à une baisse « crédible » du chômage en 2016 son éventuelle candidature à un second mandat, sans toutefois préciser sur quel indicateur il se baserait. Le président doit annoncer sa décision à la fin de l’année.