Près de 3.000 réservistes de la gendarmerie nationale mobilisés pour la rentrée scolaire

EDUCATION NATIONALE Le gouvernement cherche à rassurer parents, élèves et enseignants…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration école primaire.
Illustration école primaire. — A. GELEBART / 20 MINUTES

La rentrée scolaire 2016 s’annonce sous le signe de la sécurité. Plus de 3.000 réservistes de la gendarmerie nationale seront mobilisés pour le retour en classe le 1er septembre dans les 64.000 établissements scolaires, a annoncé ce mercredi  le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve lors d’une conférence de presse conjointe avec la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem.

« Tout au long de l’année, une attention particulière sera portée aux abords des établissements », a-t-il ajouté, précisant que la « surveillance dynamique à proximité des écoles, collèges, lycées et universités sera renforcée par des patrouilles mobiles » en lien avec les polices municipales.

50 millions d’euros débloqués pour effectuer les travaux de sécurisation d’urgence

Les chefs d’établissements pourront également « compter sur l’engagement des 2.391 gendarmes et policiers correspondants « sécurité école » présents dans les commissariats et brigades de gendarmerie », selon le ministre de l’Intérieur.

>> A lire aussi : Comment renforcer les mesures de sécurité dans les écoles?

La ministre de l’Education a précisé de son côté que 50 millions d’euros supplémentaires seront débloqués pour aider les collectivités locales à effectuer les travaux de sécurisation d’urgence des établissements scolaires. Les mairies sont en effet responsables des bâtiments en ce qui concerne les écoles, les départements pour les collèges et les régions pour les lycées.

A huit jours de la rentrée, le gouvernement a ainsi cherché à rassurer parents, élèves et enseignants, dont des représentants appellent cependant à ne pas tomber dans la psychose.