Scandale de la Dépakine: 14.322 femmes enceintes « exposées » entre 2007 et 2014

SANTE Aucune évaluation officielle du nombre de victimes n’avait encore été publiée à ce jour. Marisol Touraine a annoncé la mise en place d’un dispositif d’indemnisation des victimes…

20 Minutes avec AFP

— 

La dépakine est un médicament anti-épilepsie.
La dépakine est un médicament anti-épilepsie. — LODI Franck/SIPA

C’est un véritable scandale sanitaire. 14.322 femmes enceintes ont été « exposées » à la Dépakine entre 2007 et 2014, soit environ deux grossesses pour 1.000 grossesses débutées, révèle une étude réalisée par les autorités sanitaires publiée ce mercredi.

Cette première étude chiffrée montre également que ces femmes ont donné naissance à 8.701 enfants vivants et que leur exposition à ce médicament nocif pour le fœtus a nettement diminué entre 2007 et 2014, passant de 2.316 en 2007 à 1.333 en 2014. L’étude ne précise pas le nombre d’enfants atteints par des troubles. Aucune évaluation officielle du nombre de victimes n’avait encore été publiée à ce jour.

>> A lire aussi : Plus de 400 malformations congénitales constatées

Ce médicament était utilisé dans 57% des cas contre l'épilepsie et dans 43% des cas pour des troubles bipolaires sous des appellations différentes, notamment Dépakote et Dépamide.

Bientôt un dispositif d'indemnisation des victimes

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé ce mercredi la mise en place d'un dispositif d'indemnisation des victimes du valproate de sodium, la substance active de l'épileptique Dépakine, qui sera voté au Parlement d'ici la fin de l'année.

Marisol Touraine a également promis la mise en place dans les six mois d'un dispositif permettant de prendre en charge «en totalité» par l'Assurance maladie les soins des patients reconnus dans le cadre d'un «protocole de dépistage et de signalement», selon le communiqué du ministère. Un pictogramme alertant sur le danger de ce médicament chez les femmes enceintes sera aussi apposé sur les boîtes de médicament.