Islam: Valls va recevoir NKM pour entendre ses propositions sur le salafisme

RELIGION Une volonté de dépasser les clivages partisans également affichée avec constance par le Premier ministre, comme le traduit ce geste d'ouverture plutôt inhabituel...

20 Minutes avec AFP

— 

Le chef du gouvernement Manuel Valls
Le chef du gouvernement Manuel Valls — BERTRAND GUAY / AFP

Manuel Valls recevra Nathalie Kosciusko-Morizet le 1er septembre pour discuter de sa proposition de loi visant à « pénaliser la prédication subversive », a indiqué ce mardi Matignon, confirmant des propos de la députée Les Républicains.

Dans L’Express mardi, le Premier ministre souligne une nouvelle fois qu’il faudra après 2017 « être capable de rassembler, dans le face-à-face entre la démocratie et le populisme, contre la "trumpisation" des esprits ».

Ce que l’on sait sur cette proposition de loi 

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la primaire de la droite, a déposé lundi une proposition de loi « pénalisant la prédication subversive » pour « mettre hors la loi le salafisme ».

>> A lire aussi : Nathalie Kosciusko-Morizet veut rendre «le salafisme hors la loi»

Cette proposition de loi propose notamment d’instaurer une peine maximale de 5 ans de prison et 75.000 euros d’amende pour l’auteur d’une prédication subversive, définie comme « le prêche, l’enseignement et la propagande (…) d’une idéologie qui fait prévaloir l’interprétation d’un texte religieux sur les principes constitutionnels et fondamentaux de la République ». Elle prévoit également de fermer des lieux de culte ou des sites internet sur cette base.

S’agit-il pour la candidate LR, toujours en quête de parrainages pour la primaire de son parti, de prendre date en vue d’une éventuelle recomposition politique ? Interrogé par l’AFP, son entourage préfère mettre l’accent sur la volonté de l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy de montrer qu’elle est « force de proposition » dans cette primaire.