Tourisme: Le nombre de touristes étrangers en France a chuté de 7 % depuis janvier

ECONOMIE Le secteur a été affecté par les attentats mais aussi la météo, les effets de calendrier et les grèves. Paris et la Côte d’Azur sont les plus durement touchées…

20 Minutes avec AFP
— 
Paris le 13 avril 2011. Av des Champs Elysees. Cartes postales sur un presentoir. Tourisme.
Paris le 13 avril 2011. Av des Champs Elysees. Cartes postales sur un presentoir. Tourisme. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Mauvaise nouvelle pour l’économie française. Le nombre de touristes étrangers en France a chuté de 7 % depuis le début de cette année, a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères et du Tourisme Jean-Marc Ayrault, lors d’un déplacement dans le Val de Loire.  Le tourisme a notamment été affecté par les attentats mais aussi la météo, les effets de calendrier et les grèves.

>> A lire aussi : La fréquentation touristique en baisse en Rhône-Alpes

« Les arrivées de touristes étrangers depuis le début de l’année sont en recul de 7 % sur l’ensemble du territoire », avec des résultats en région globalement stables par rapport à l’an dernier et une « fragilité de la destination Paris », a indiqué le ministre, qui compte également réunir dans les prochains jours un nouveau comité d’urgence économique du tourisme consacré aux régions les plus affectées par la baisse de fréquentation.

Paris durement touchée

Si l'Hexagone entier est concerné par cette baisse de fréquentation, l'Ile-de-France et plus particulièrement Paris est durement touchée. Le secteur du tourisme en Ile-de-France a ainsi perdu un milliard d'euros de chiffre d'affaires depuis le mois de janvier, selon un bilan du Comité régional du tourisme (CRT), publié mardi.

>> A lire aussi : Une «baisse sans précédent» depuis 2010 du tourisme en région parisienne

«Tous les clignotants sont au rouge !», s'est alarmé Frédéric Valletoux, président du CRT lors d'un point presse, demandant à l'Etat la mise en place d'un «plan Orsec». «Les touristes étrangers contournent Paris, qui enregistre une baisse de 11,4% des nuitées, contre 4,4% dans les autres départements franciliens. Il y a un effet d'évitement de la capitale», ajoute François Navarro, directeur général du CRT.

Une baisse «exceptionnelle» sur la Côte d'Azur

La Côte d'Azur, suite à l'attentat de Nice, a également été touchée de plein fouet par la chute de la fréquentation, une baisse qualifiée d'«exceptionnelle» par le Comité régional du tourisme. Le CRT Côte d'Azur a en effet fait état mardi d'une baisse de fréquentation de 10% dans l'hébergement et les transports et d'un chiffre d'affaires en baisse de 20 à 25% pour les professionnels. 

Jean-Marc Ayrault, qui avait présenté en mars un plan doté d'un million d'euros pour promouvoir la France à l'étranger après les attentats de 2015, a annoncé qu'il allait «mobiliser 500.000 euros additionnels» au profit de ce programme piloté par Atout France, pour couvrir notamment la Côte d'Azur.