La polémique sur le burkini? Une «affaire subalterne», juge Arnaud Montebourg sur France 2

ISLAM Arnaud Montebourg était l'invité du JT de «20 heures» de France 2 ce lundi 22 août...

V.R.B.avec AFP

— 

Arnaud Montebourg a annoncé dimanche 21 août 2016 à Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire) sa candidature à l'élection présidentielle de 2017.
Arnaud Montebourg a annoncé dimanche 21 août 2016 à Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire) sa candidature à l'élection présidentielle de 2017. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Arnaud Montebourg a aussi son mot à dire sur le burkini. L’ex-ministre, candidat à l'élection présidentielle, a jugé lundi sur France 2 que la question du burkini, qui a animé le débat politique en France cet été, était une « affaire subalterne ».

Interrogé sur cette tenue de bain, contre laquelle des maires ont pris des arrêtés municipaux et à laquelle Manuel Valls est opposé, Arnaud Montebourg a regretté qu’on « se divise pour des affaires subalternes de tenue vestimentaire ».

>> A lire aussi : Montebourg 2011 VS Montebourg 2016, le match

L’appel de Montebourg a « refaire France »

Face au « front fondamental » constitué selon lui par la menace terroriste, l’ancien ministre du redressement productif a plutôt appelé à « refaire France », via notamment le rétablissement du service militaire qu’il propose.

>> A lire aussi : Montebourg présente son projet «socialiste mais pas seulement»

Interrogé sur la primaire, Arnaud Montebourg s’y est déclaré « favorable », à condition « qu’elle soit loyale, équitable », mais se disant « d’abord candidat devant les Français parce que l’élection présidentielle est un dialogue avec un homme, ou une femme qui propose un chemin ». Il a refusé de dire s’il participerait à une primaire socialiste, « parce que nous ne connaissons pas les modalités d’organisation ».