Attentat près de Rouen: Un djihadiste roannais derrière l’attaque de Saint-Etienne-du-Rouvray?

ATTENTAT L’homme de 29 ans, qui vivrait en territoire occupé par Daesh, est connu des services antiterroristes…

C. A.

— 

Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean (image issue de la vidéo où les deux hommes prêtent allégeance à Daesh).
Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean (image issue de la vidéo où les deux hommes prêtent allégeance à Daesh). — Rex/Shutterstock

Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, les deux assassins du Père Jacques Hamel, vivaient à 700 kilomètres l’un de l’autre.

Comment les deux hommes de 19 ans ont-ils pu se coordonner pour faire irruption dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) et assassiner le prêtre ?

D’après L’Express, ils auraient été influencés à distance par un autre djihadiste français, Rachid Kassim.

Kassim derrière le compte Telegram de Kermiche ?

Ce Roannais de 29 ans vivrait sur le territoire irako-syrien occupé par l’organisation de l’Etat islamique. Cet homme est connu des services antiterroristes pour son prosélytisme sur les réseaux sociaux. Il aurait joué un rôle de propagandiste sur une chaîne Telegram suivie par près de deux cents abonnés. Sur cette chaîne, dont il est l’administrateur, il a lancé à plusieurs appels à attaquer la France.

>> A lire aussi : Telegram, une simple application pour djihadistes?

Ce même homme aurait également adressé un message de félicitations aux deux tueurs, diffusé sur le compte Telegram d’Adel Kermiche. Il serait donc en possession des identifiants du compte du djihadiste, "neutralisé" par les forces de l’ordre durant l’attaque. L’Express note que depuis lors, d’autres contenus de propagande sont ajoutés sur l’ancien compte de d’Adel Kermiche.

>> A lire aussi : Des musulmans danois prêts à enterrer Adel Kermiche

Toutefois, et même si les liens entre Abdel Malik Petitjean, Adel Kermiche et Rachid Kassim via l’application Telegram sont évidents, rien n’indique pour l’heure que Rachid Kassim est à l’origine de la rencontre, virtuelle puis physique, des deux terroristes.