Incendie d'un bar à Rouen: L'émouvant hommage des proches des victimes

RECUEILLEMENT Le rassemblement s'est tenu avenue Jacques-Cartier, dans le centre de Rouen, devant l'entrée du bar Au Cuba Libre...

20 Minutes avec AFP

— 

Un hommage a été rendu jeudi 11 août 2016 à Rouen aux victimes de l'incendie du bar Au Cuba Libre.
Un hommage a été rendu jeudi 11 août 2016 à Rouen aux victimes de l'incendie du bar Au Cuba Libre. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Minute de silence, lâcher de ballons, prises de parole… Un hommage aux victimes a eu lieu jeudi en fin d’après-midi à Rouen près du bar dont l’incendie, il y a six jours, a fait 13 morts et 7 blessés, dont une jeune femme grièvement brûlée.

« Ophélie », « Sarah », « Steve », « Julie », « Jennifer », « Zac »… Des parents ou des proches des 13 victimes avaient affiché sur de petites pancartes les prénoms de ces jeunes, la plupart âgés de 18 à 25 ans, qui ont péri dans le bar, lors d’une fête d’anniversaire.

Des dizaines de ballons blancs et quelques ballons verts ont été lâchés dans le ciel par les familles. Les ballons verts, couleur de l’espoir, étaient destinés à Karima, la jeune femme toujours entre la vie et la mort au service des grands brûlés de l’hôpital Saint-Louis, à Paris.

>> A lire aussi : Comment des bougies d'anniversaire ont-elles pu causer un incendie meurtrier?

« C’est le temps du recueillement »

Yacine, un des habitués du bar, a pris la parole en premier. « Pour le moment, c’est le temps du recueillement, ce n’est pas le temps du procès », a-t-il déclaré en s’adressant aux familles. Le maire PS de Rouen Yvon Robert a estimé que « c’est toute une ville qui s’unit autour des victimes de cet incendie meurtrier, c’est toute une ville qui a du mal à réaliser ce qui s’est passé ».

La foule a observé une minute de silence devant le bar à la devanture rouge et orange calcinée, et dont l’intérieur est caché des regards par des plaques d’aggloméré. L’établissement est entouré de barrières métalliques sur lesquelles ont été accrochés de multiples bouquets, des messages, des photos. Quelques bougies ont été déposées et allumées.

Jeudi, le parquet a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire pour « homicides et blessures involontaires par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence prévue par la loi ».