Incendie à Rouen: Ce que l’on sait du drame qui a coûté la vie à 13 jeunes

ENQUETE L'incendie, qui s'est déclenché vers minuit dans la salle au sous-sol du bar Au Cuba Libre, a également fait six blessés dont un grave...

B.D. avec AFP

— 

Des fleurs ont été déposées devant le bar Au Cuba Libre, à Rouen, où 13 jeunes ont péri dans un incendie, le 6 août 2016.
Des fleurs ont été déposées devant le bar Au Cuba Libre, à Rouen, où 13 jeunes ont péri dans un incendie, le 6 août 2016. — AFP

Que s’est-il passé à Rouen ?

Une soirée d’anniversaire dans une salle au sous-sol du bar Au Cuba Libre a tourné au drame dans la nuit de vendredi à ce samedi. Un incendie a fait 13 morts et six blessés dont un grave. Selon la préfecture, les pompiers ont été contactés à 00h20 et « sont arrivés rapidement ».

Qui sont les victimes et les blessés ?

Selon le vice-procureur au parquet de Rouen, Laurent Labadie, les victimes sont âgées de 16 à 25 ans. Parmi les six blessés, la jeune femme « en urgence absolue » a été transférée à l’hôpital Saint-Louis, à Paris, a indiqué le maire PS de Rouen, Yvon Robert. Les cinq autres blessés ont été hospitalisés au CHU de Rouen mais en sont sortis, selon l’édile.

Comment l’incendie s’est-il déclenché ?

Selon les premiers éléments de l’enquête, « quelqu’un est descendu avec un gâteau d’anniversaire avec des bougies et a chuté dans l’escalier », a indiqué Laurent Labadie, selon lequel « il y a eu projection des bougies sur les murs et sur le plafond » recouvert d’un isolant phonique. « Il y a eu une inflammation immédiate et propagation de gaz », a ajouté le vice-procureur.

« J’étais au bar, au rez-de-chaussée, en train de prendre un verre. On a vu les flammes, c’était comme un lance-flammes, tout a été très vite », a témoigné Stéphanie, 36 ans, devant la presse. Dans la matinée, la police de Rouen avait indiqué que les victimes avaient été intoxiquées après l’embrasement d’une matière du plafond.

Quelles sont les autres interrogations auxquelles l’enquête va devoir répondre ?

L’enquête devra confirmer ce scénario et se penchera notamment sur le respect des normes de sécurité. Mais aussi, « en priorité », sur les issues de secours, a indiqué une source proche de l’enquête. Ce bar, comme tous les établissements recevant du public (ERP), sont en effet encadrés par une réglementation rigoureuse, aussi bien pour les matériaux que la configuration des lieux, déterminée par leur type (salle polyvalente, hôpital, hôtel, bar, etc.) et le nombre de personnes qu’ils accueillent.