Un bilan des soldes d'été «médiocre», selon les commerçants

CONSOMMATION Ils se terminent officiellement ce mardi soir dans la plupart des départements de France…

H. B.

— 

Soldes à Strasbourg. (Illustration)
Soldes à Strasbourg. (Illustration) — GILLES VARELA/20 MINUTES

Les retardataires ont encore quelques heures pour profiter des derniers articles bradés. La période réglementaire des soldes d’été se termine en effet ce mardi soir, après plus de cinq semaines de promotion. Pour les professionnels du secteur, c’est désormais l’heure du bilan.

>> A lire aussi : Pourquoi les soldes nous rendent-ils fous?

« Sept commerçants sur dix nous disent que le chiffre d’affaires a baissé pendant cette période », a déclaré sur France Info Bernard Morvan, président de la Fédération nationale de l’habillement (FNH), qui estime que le bilan de ces soldes d’été 2016 est « médiocre ».

La faute à la météo, au contexte économique et à la psychose liée au risque d’attentat

« La profession n’attendait pas des soldes d’été exceptionnels. Et ils ne l’ont pas été », a également confirmé Pierre-François Le Louët, le nouveau président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin, au journal Le Monde.

>> A lire aussi : Le mauvais temps, une bonne affaire pour les clients?

Selon Bernard Morvan, c’est la météo qui est en partie responsable de ces mauvais chiffres. « Nous sommes des climato-dépendants. Les clientes, quand il fait beau, ont un appétit d’acheter. On a été contrarié par une météo qui ne nous a pas été favorable », a-t-il déclaré sur France Info, ajoutant également que « le porte-monnaie des Français est contraint, le budget disponible dans les familles ne va pas en direction du vêtement ».

Autre facteur, la psychose liée au risque d’attentat. « Dans la tête des Français, tout rassemblement, toute affluence fait craindre le pire. Il y a forcément des gens qui ne veulent plus se rendre dans les endroits où il y a beaucoup de monde », explique le président de la Fédération nationale de l’habillement.