Tours: Après un litige du propriétaire avec EDF, 120 locataires se retrouvent privés d’électricité

DIFFEREND Une coupure d’électricité qui pose des problèmes d’hygiène et de sécurité...

20 Minutes avec AFP

— 

Un compteur Linky d'EDF
Un compteur Linky d'EDF — ALAIN JOCARD / AFP

Privés d’électricité. EDF a coupé le courant à 54 appartements sociaux de Tours hébergeant 120 personnes, dont des migrants, après un contentieux avec le propriétaire au sujet de factures qui pourrait être en lien avec le compteur Linky, a appris l’AFP ce lundi auprès d’une association de défense des migrants et de l’avocat du propriétaire.

« Devançant les décisions de la justice, […] EDF a coupé le courant vendredi avec l’aide des forces de l’ordre que la préfecture a mises à sa disposition », dénonce dans un communiqué l’association Chrétiens-Migrants, qui héberge 18 migrants, dont 11 enfants, dans six studettes de l’immeuble.

La décision attendue mercredi

Selon elle, un litige oppose la SCI ACF, propriétaire des studettes, à l’électricien, qui « passe sa facture annuelle de 16.000 à 59.000 euros » d’une année à l’autre. Interrogé sur le sujet, EDF n’a pas souhaité faire de commentaires.

Pour l’avocat du propriétaire, Me Marc Morin, EDF ne peut se prévaloir d’un risque pour la sécurité des personnes, l’immeuble ayant reçu en 2013 une certification attestant sa conformité aux normes électriques.

Une audience en référé d’heure à heure (procédure ultra-rapide) s’est tenue lundi matin au tribunal de grande instance de Tours. La décision a été mise en délibéré au 3 août.

Une expertise judiciaire exigée

« Les locataires sont en grande précarité et la coupure d’électricité pose des problèmes d’hygiène et de sécurité », a déclaré l’avocat à l’AFP. Il rappelle qu’une procédure judiciaire est déjà en cours entre le propriétaire et l’électricien, dans laquelle EDF réclame 20.000 euros à la SCI. Une audience est prévue le 6 septembre devant le juge des référés.

« EDF a procédé à la coupure en invoquant des dispositions contractuelles et les impayés mais mon client conteste la facturation de la consommation car le nombre de locataires n’a pas bougé depuis 10 ans », ajoute Me Morin. Le problème pourrait venir selon lui « d’erreurs d’un compteur Linky de première génération installé en novembre 2012 ».

L’avocat réclame une expertise judiciaire indépendante du compteur.