Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray: Les deux assaillants se connaissaient depuis seulement quatre jours

TERRORISME La sous-direction anti-terroriste a retracé le lien entre les auteurs du meurtre du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray…

O. P.-V.
— 
Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean (image issue de la vidéo où les deux hommes prêtent allégeance à Daesh).
Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean (image issue de la vidéo où les deux hommes prêtent allégeance à Daesh). — Rex/Shutterstock

Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche ne se connaissaient presque pas avant de commettre un attentat dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray mardi 26 juillet. Les deux hommes seraient entrés en contact seulement le 22 juillet, quatre jours auparavant, en utilisant l’application de communication cryptée Telegram, rapporte ce dimanche Le Parisien. La sous-direction anti-terroriste cherche à identifier un éventuel intermédiaire, explique le quotidien francilien.

La veille, le 21 juillet, Petitjean publiait via cette même application une vidéo où il prête allégeance à Daesh. La DGSI, avertie de la diffusion de ce message, s’est lancée dans une course pour trouver le futur assaillant de l’église, qui était quasi inconnu des autorités puisque si une fiche S avait bien été émise depuis le 29 juin, après signalement de la Turquie, elle ne comportait pas de photo, et les services anti-terroristes pensaient que l’homme était déjà en Syrie.

Deux hommes sont toujours en garde à vue : le cousin d’un des terroristes ainsi qu’un réfugié syrien dont le passeport a été retrouvé chez l’un d’eux. La garde à vue du frère d’Adel Kermiche a été levée hier.