Cinq choses à faire pour ne pas trop s'ennuyer dans les bouchons

ROUTES Partir en vacances est souvent synonyme de bouchons : quelques idées pour vous occuper…

Pierre Cloix

— 

Samedi 30 juillet 2016 sera noir sur les départs, orange sur les retours.
Samedi 30 juillet 2016 sera noir sur les départs, orange sur les retours. — ALLILI/SIPA

Bison futé a annoncé un samedi noir dans le sens des départs ce samedi. Si votre réservation est déjà effectuée, vous n’avez pas le choix : il faudra bien partir quand même. Vous appréhendez les bouchons ? Pour atténuer votre douleur, 20 Minutes vous propose quelques idées.

Vous l’aviez forcément vu venir… L’application crée par Niantic est le phénomène de l’été 2016 : vous en avez forcément entendu parler, vous y jouez peut-être et si ce n’est pas le cas, votre entourage y est sûrement accro. Au cas où vous ne le saviez pas, il s’agit de parcourir le monde (à pied) pour attraper tous les pokémon. Selon certains joueurs, l’application empêcherait les déplacements trop rapides (12 km/h) d’être comptabilisés et donc de pouvoir « chasser » à sa guise et à grande vitesse. Sauf que, dans les bouchons, la vitesse atteinte est rarement plus rapide que celle-ci. De quoi remplir votre Pokedex ? Pas sûr, mais peut-être suffisant pour passer un peu le temps. Bien sûr, si vous conduisez, il faudra vous abstenir, tout comme il vaut mieux éviter de sortir de son véhicule, même pour un Leviator.

  • Sociabiliser !

Généralement, les trajets en voiture réveillent en vous un côté colérique qui vous est habituellement étranger. On klaxonne, on crie… Mais on n’avance toujours pas. Alors si vous êtes dans les bouchons, détendez-vous, prenez une bonne respiration et ouvrez votre fenêtre. Observez autour de vous et, si jamais la vitre de votre voisin est baissée, démarrez la conversation ! Alors oui, c’est plutôt inhabituel, mais peut-être que vous vous ferez des amis de Picardie, de l’Isère ou du Périgord… Qui sait, votre voisin de file réside peut-être au même endroit que vous !

  • Aiguisez votre oreille musicale

Certes, écouter de la musique en voiture n’a rien de très original. Pourtant, cela reste un des grands classiques lorsque l’on prend la route. A vous de faire preuve d’imagination pour ne pas vous ennuyer ! Blind test, karaoké… Tout est possible pour faire de vous le nouveau Maître Gims ou pour réviser vos classiques d’ Eddy Mitchell. Et puis, dans des moments de tension dans la voiture (ça arrive), il n’y a pas plus fédérateur qu’un bon vieux Le Chanteur. Ça redonnera le sourire à tout le monde.

  • Le jeu des plaques d’immatriculation

Vous y avez forcément joué à un moment où un autre : une voiture vous double et le premier qui devine à quel département le numéro à la fin de la plaque se réfère l’emporte. Sur le papier, ce n’est pas très excitant. Mais vous pouvez imaginer paquet de variantes : celui qui en trouve le moins en une heure paie le restaurant, etc. De quoi se motiver ! Et puis vous pouvez aussi jouer aux jeux comme le petit bac où « je pense à qui ? ». Ce sont des classiques, mais ça peut rendre le trajet plus agréable !

  • Apprendre une nouvelle langue

Après tout pourquoi pas. Vous êtes coincés pour un très long moment et de toute façon vous vous ennuyez : pourquoi ne pas mettre ce temps à profit ? Il existe tout un tas d’applications disponibles disponibles. Duolingo, par exemple, vous permet d’apprendre les expressions et le vocabulaire de façon ludique. De quoi mêler l’utile à l’agréable si jamais vous avez décidé de partir en vacances à Milan ou à Barcelone : terminé le moment gênant où le serveur vous demande ce que vous voulez et que vous êtes incapable de prononcer ce qu’il y a sur le menu…