Free: Des habitants de Villeneuve-d'Ascq ont déposé plainte

VOISINAGE Après un procès-verbal en mai dernier, les riverains d’une antenne-relais jugée illégale passent à l’offensive par voie judiciaire…

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de Free au siège du groupe Iliad à Paris, le 10 mars 2014
Le logo de Free au siège du groupe Iliad à Paris, le 10 mars 2014 — Eric Piermont AFP

Quatorze habitants de Villeneuve-d’Ascq (Nord) ont déposé une plainte pour «trouble anormal du voisinage» contre la SCI propriétaire d’un terrain sur laquelle un mât de 12 mètres destiné à accueillir trois antennes-relais de Free avait été érigé sans autorisation.

Les plaignants, qui résident tous à proximité de l’antenne, n’excluent pas une deuxième plainte, qui viserait alors directement l’opérateur.

Inquiets pour leur santé et la valeur de leur logement

« Nous avons sollicité des mesures de champ magnétique une fois que les antennes émettront », précise à La Voix du Nord Bruno Tomasi, un des responsables du collectif des habitants du quartier d’Ascq inquiets pour leur santé et la valeur de leur logement. Un huissier devait également venir constater la présence des antennes et effectuer des mesures permettant de vérifier leur conformité au code de l’urbanisme.

Pour rappel, en mai dernier, le maire de la ville avait dressé un procès-verbal qui avait immédiatement été transmis au procureur de la République. Par cette démarche, les élus municipaux se réservaient la possibilité d’emprunter la voie judiciaire pour, à terme, obtenir le démontage du mat et des antennes-relais.

 

>> A lire aussi : Nord: La guerre d'usure des riverains contre les antennes relais