Noisy-le-Sec: Polémique entre le maire et un conseiller municipal blessé par balles

FAITS DIVERS Miloud Gherras, conseiller municipal de Noisy-le-Sec, accuse le maire UDI d’avoir une part de responsabilité dans la tentative d’assassinat dont il a été victime mardi…

O. P.-V.
— 
Un élu municipal de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) a été blessé par balle, mercredi.
Un élu municipal de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) a été blessé par balle, mercredi. — Google Maps

Règlements de comptes à Noisy-le-Sec. Après la tentative d’assassinat dont a été victime mardi Miloud Gherras, conseiller municipal de cette ville de Seine-Saint-Denis, ce dernier a affirmé dans un communiqué que le maire UDI Laurent Rivoire « a omis de préciser que ceux qui ont tenté de [l’]assassiner ont milité pour lui lors de la campagne municipale de 2014 ».

Actuellement à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, Miloud Gherras ne risque plus pour sa vie après avoir cinq impacts de balles dans les jambes, mais il pourrait « être handicapé à vie », a-t-il expliqué au Parisien.

Une longue inimitié

Ses accusations ont fait bondir le maire Laurent Rivoire qui a réagi auprès du quotidien francilien : « Les raisons qu’ils évoquent ne tiennent pas la route. Il n’est pas suffisamment important pour qu’on s’en prenne politiquement à lui. […] Malgré nos différends, j’ai toujours dit que cet acte était choquant et j’espère que les coupables seront rapidement arrêtés », a déclaré l’édile, qui va porter plainte.

Les deux hommes nourrissent effectivement des différends forts. Elu en septembre 2014 conseiller municipal sur la liste de Laurent Rivoire, Miloud Gherras prend ses distances quelques mois plus tard pour siéger à la mairie de Noisy-le-Sec sans étiquette. En conséquence, le maire lui retire ses attributions au commerce de la ville, ce qui entraînera un épisode judiciaire pour justifier cette décision. En mars 2015, au cours des élections départementales, Miloud Gherras s’était présenté contre son ancienne tête de liste en Seine-Saint-Denis.