Attentat dans une église près de Rouen: Hollande promet de mener la «guerre» contre Daesh «par tous les moyens»

TERRORISME Pour le président de la République, « nous devons mener cette guerre » contre l'organisation de l'Etat islamique…

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), à quelques mètres de l'église où le prêtre a été égorgé.
François Hollande à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), à quelques mètres de l'église où le prêtre a été égorgé. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

La France est en guerre. Le président François Hollande a assuré ce mardi que la France mènerait la « guerre » contre l'organisation de l'Etat islamique « par tous les moyens » après l’assassinat d’un prêtre par « deux terroristes se réclamant de Daesh ».

>> A lire aussi : Suivez la situation en direct

« Daesh nous a déclaré la guerre »

« Nous sommes face à un groupe, Daesh, qui nous a déclaré la guerre. Nous devons mener cette guerre, par tous les moyens, dans le respect du droit, ce qui fait que nous sommes une démocratie », a-t-il déclaré à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), à quelques mètres de l’église où un prêtre a été égorgé ce mardi matin au cours d’une prise d’otages.

Lors de l’hommage national aux victimes du 13 novembre, François Hollande évoquait déjà un acte de guerre. « Vendredi 13 novembre, ce jour que nous n’oublierons jamais, la France a été frappée lâchement, dans un acte de guerre organisé de loin et froidement exécuté. Une horde d’assassins a tué 130 des nôtres et en a blessé des centaines, au nom d’une cause folle et d’un dieu trahi ».

Et dans la nuit du 13 novembre, le président de la République s’adressait aux Français avec ces mots : « [Nous sommes] une nation qui sait se défendre, qui sait mobiliser ses forces et qui une fois encore saura vaincre les terroristes ».