Attentat dans une église: Adel Kermiche avait tenté de rejoindre la Syrie... L'identification du second terroriste «toujours en cours»

LIVE Revivez la journée de mardi après la prise d'otages dans une église près de Rouen...

A.B. et L.B. avec AFP

— 

Le procureur François Molins, lors d'une conférence de presse, après l'attentat de Saint-Etienne du Rouvray, le mardi 26 juillet.
Le procureur François Molins, lors d'une conférence de presse, après l'attentat de Saint-Etienne du Rouvray, le mardi 26 juillet. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

L’ESSENTIEL :

  • Une prise d’otages a eu lieu dans une église près de Rouen, à Saint Etienne du Rouvray
  • L’un des otages est mort, il s’agit du prêtre de l’église, qui aurait été égorgé
  • François Hollande, lors d’une courte allocution sur place, a indiqué que les deux terroristes se sont revendiqués de l’Etat islamique

A LIRE AUSSI :

Prise d’otages dans une église près de Rouen : Comment l’alerte a été donnée

Attentat dans une église près de Rouen : Hollande promet de mener la « guerre » contre Daesh « par tous les moyens »

Attentat dans une église près de Rouen: Ce que l’on sait des deux terroristes qui ont égorgé un prêtre

2h00: Ce live est terminé

Bonne nuit à tous, on se retrouve eu petit matin pour les suites de l'enquête, alors que l'identité du second terroriste n'a pas encore été révélée.

1h30: « On ne sait pas vers qui se tourner pour nous aider», déclarait la mère de d'Adel Kermiche en 2015

Après les deux tentatives de son fils pour rejoindre la Syrie, en 2015, la mère d'Adel Kermiche avait été interviewée par La Tribune de Genève. Elle décrit une radicalisation fulgurante, en moins de trois mois, suite à l'attaque contre Charlie Hebdo. «Il disait qu’on ne pouvait pas exercer sa religion tranquillement en France. Il parlait avec des mots qui ne lui appartenaient pas. Il a été ensorcelé, comme dans une secte».  «Heureusement, on a réussi à le rattraper à temps, par deux fois. S’il avait pu passer en Syrie, je pouvais faire une croix sur mon fils. J’aimerais bien savoir qui a chamboulé notre gamin!», expliquait-elle, concluant: «On ne sait pas quoi faire. On ne sait pas vers qui se tourner pour nous aider.»

 

23h30: La une des journaux de demain: la barbarie

 

21h45: L'identification du second assaillant toujours en cours

L'identification du second assaillant «est toujours en cours», a indiqué le procureur de Paris François Molins. «S'agissant du second terroriste neutralisé par les services d'intervention spécialisés, son identification formelle est toujours en cours», a indiqué François Molins lors d'une conférence de presse.

21h30 : Adel Kermiche avait tenté de rejoindre la Syrie à deux reprises

Né le 25 mars 1997, Adel Kermiche, l’un des deux terroristes présumés, a été identifié par ses empreintes. Selon Molins, il a tenté de rejoindre la Syrie à deux reprises :

23 mars 2015 : sa famille signale sa disparition, il est interpellé par les autorités allemandes alors qu’il tentait de se rendre en Syrie avec avec la carte d’identité de son frère. Mis en examen en France le 28 mars pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » et laissé en liberté avec contrôle judiciaire (interdiction de quitter la Seine Maritime et doit pointer une fois par semaine auprès des autorités)

13 mai 2015 : Interpellé en Turquie avec la carte d’identité de son cousin, expulsé vers la Suisse puis remis à la France. A nouveau mis en examen, il est placé en détention provisoire jusqu’au 18 mars 2016. Il est alors assigné à résidence et placé sous contrôle judiciaire avec un bracelet électronique, avec le droit de sortir du domicile familial entre 8h30 et 12h30 en semaine.

 

21h20: «Un acte innommable d'une infinie lâcheté», selon Molins
Le procureur de la République fait un point presse et dénonce«acte innommable d'une infinie lâcheté».

20h55: On attend la conférence de François Molins

Le procureur de la République de Paris doit faire un point sur l'enquête à 21h00.

20h46: Daesh, une «gangrène larvée» pour Mgr Vingt-Trois

L’archevêque de Paris Mgr André Vingt-Trois, également invité sur TF1 en compagnie de Manuel Valls, a déclaré que «Daech est une sorte de gangrène larvée», composée de «personnalités faibles, paumées». 

«Ce serait entretenir une illusion dérisoire de faire croire aux Français que mettre X soldats de plus garantira contre les attentats, qui sont imprévisibles», a-t-il ajouté. 

20h25: François Hollande annule son déplacement de mercredi en République Tchèque

Ce déplacement visant à discuter des suites à donner au vote sur le Brexit, initialement prévu mercredi 20 juillet, avait été annulé une première fois pour gérer les suites de l'attentat de Nice (84 morts). Il avait été reprogrammé ce mercredi, sans les étapes initiales prévues en Autriche et Slovaquie.

20h23: Mgr Lebrun : «Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font»

L'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, a cité mardi soir sur le perron de l'Elysée la «parole de Jésus, "pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font"», pour évoquer son sentiment après l'égorgement d'un prêtre mardi matin.

«Je ne peux pas ne pas entendre ce que [Jésus] a dit (...) : "On vous a dit d'aimer, moi je vous dis d'aimer vos ennemis et même de prier pour eux" (...) Dieu a essayé de nous apprendre à ne pas avoir une politique du bouc émissaire, "C'est la faute à..."», a déclaré l'archevêque, visiblement ému, de retour des Journées mondiale de la Jeunesse à Cracovie (Pologne) et reçu par le président François Hollande et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, à l'Elysée.

20h19: «Cette guerre intérieure, en notre sein, mettra du temps», dit Valls

 

20h17: Pour Valls, «l'objectif» de cet attentat est de «créer une guerre de religions»

«En s'attaquant à un prêtre, à l'Eglise catholique, on voit bien quel est l'objectif: jeter les Français les uns contre les autres, s'attaquer à une religion pour provoquer une guerre de religions», a-t-il affirmé. Le Premier ministre s'exprime sur TF1 au journal de 20h.

20h08: «Nous ne dérogerons pas à l'état de droit», prévient Hollande

«Restreindre nos libertés n'apporterait pas d'efficacité à la lutte contre le terrorisme», a-t-il ajouté, en réponse aux déclarations de Nicolas Sarkozy, qui parlait d'«arguties juridiques» à propos des principes de droit empêchant l'application de toutes les mesures préconisées par la droite.

 

20h06: «Cette guerre sera longue», dit Hollande

«Notre pays doit éviter les surenchères, les polémiques, les amalgames, les suspicions. Notre pays fait la guerre, à l’extérieur […] et à l’intérieur.»

«Cette guerre sera longue. Ce qui est visé est notre démocratie, elle est la cible, elle sera notre bouclier. Je vous l’assure, cette guerre nous la gagnerons.»

 

20h04: Hollande : «Tuer un prêtre c'est profaner la République»

Le président de la République s'est exprimé depuis l'Elysée : «Ce sont tous les Français qui se sentent atteints au fond d’eux-même. Attaquer une église, tuer un prêtre c’est profaner la République. Le gouvernement applique et appliquera avec la plus extrême fermeté les lois que nous avons fait voter.»

 

19h55: Lire l'interview du député Georges Fenech, président de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats en France

>> A lire aussi : Attentat dans une église près de Rouen: «Il est temps que le gouvernement sorte de sa tour d’ivoire»

 

19h47: Le Qatar et la Jordanie condamnent l'attaque contre une église

«Le Qatar a exprimé sa condamnation (...) de l'attaque armée dans une église» en France, a indiqué dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères à Doha. «Cet acte criminel est contraire à toutes les valeurs (...) humaines», affirme le ministère exprimant la «solidarité» du Qatar avec la France et son peuple.

De son côté, la Jordanie a dénoncé un crime «terroriste sordide», le gouvernement jugeant dans un communiqué que de tels «actes ignobles montrent à quel point l'idéologie de cette bande terroriste est criminelle et cherche à semer le chaos partout dans le monde». Soulignant que de tels actes sont «interdits en islam comme dans les autres religions», le gouvernement jordanien en a appelé à «la solidarité internationale face au terrorisme».

19h35: Une messe à 18h15 mercredi à Notre-Dame de Paris

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, présidera une messe mercredi à 18h15 dans la cathédrale Notre-Dame de Paris en mémoire des victimes de l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où un prêtre a été égorgé dans une église.

«Aujourd'hui, notre pays est à nouveau frappé par un crime terroriste commis dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray. La communauté catholique tout entière est atteinte par cet acte abominable. Elle s'unit dans la prière et le recueillement», a souligné Mgr Vingt-Trois dans un message diffusé sur le site internet de Notre-Dame de Paris.

19h16: Latifa Ibn Ziaten, mère d'un des militaires tués par Merah, habite à 1km de l'église

>> A lire : «Beaucoup de familles de Rouen s'inquiètent de la radicalisation de leurs enfants», raconte Latifa Ibn Ziaten

 

19h12: L'un des deux assaillants formellement identifié

L'un des deux auteurs de la prise d'otages a été formellement identifié, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

Cet homme, connu des services antiterroristes, avait tenté de rallier la Syrie par deux fois en 2015. Il avait été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire, puis libéré sous bracelet électronique.

 

19h02: Une vidéo du prêtre Jacques Hamel en 2009

L'INA a publié sur Twitter une vidéo d'archive datant de 2009, dans laquelle on peut voir le prêtre célébrer la messe de Noël dans l'église Sainte-Thérèse à Saint-Etienne-du-Rouvray.

 

18h57: François Hollande s'exprimera en direct à 20h depuis l'Elysée

 

18h53: Une veillée organisée devant la mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray

 

18h45: Manuel Valls au JT de 20 heures de TF1

Le Premier ministre Manuel Valls sera l'invité du journal de 20 heures de TF1 mardi, au soir de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, a annoncé la chaîne.

L'archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, sera également l'invité de TF1, indique la chaîne dans un communiqué.

18h38: Le procureur de la république de Paris François Molins tiendra une conférence de presse ce mardi soir à 21 heures

18h37 : Les meurtriers se sont « enregistrés », selon un témoin

Les meurtriers du père Jacques Hamel se sont « enregistrés » au moment du crime, a témoigné sur RMC Sœur Danielle, une religieuse parvenue à s’enfuir de l’église lors de la prise d’otages et qui avait donné l’alerte.

« C’était enregistré, ils se sont enregistrés », a déclaré la religieuse, précisant qu’un des deux assaillants avait fait « un peu comme un sermon autour de l’autel en arabe » juste avant l’assassinat du père Jacques Hamel.

18h20: De nombreux fidèles se sont réunis pour prier à la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray

 

18h19: François Hollande réunira mercredi matin un Conseil de sécurité et de défense

Le président réunira ce mercredi à 08H45 un Conseil de sécurité et de défense, a annoncé l'Elysée.

18h15: Au moins une personne a été interpellée dors des deux perquisitions menées à Saint-Etienne-du-Rouvray

Deux perquisitions ont été menées mardi à Saint-Étienne-du-Rouvray, et au moins une personne a été interpellée. Lors d'une première perquisition, au moins une interpellation a eu lieu. Selon des témoins sur place, une autre interpellation avait eu lieu précédemment. Peu avant 18 heures, le dispositif a été levé sur les lieux de cette première perquisition, tandis qu'une autre perquisition était en cours rue Nikola Tesla, dans une zone résidentielle des quartiers nord de la commune.

 

18h13 : François Hollande vient de s’entretenir avec le pape François par téléphone

François Hollande a appelé mardi le pape François pour lui exprimer « le chagrin du peuple français » après l’attentat dans une église près de Rouen, où un prêtre catholique a été égorgé, a annoncé l’entourage du président de la République.

Le chef de l’Etat a téléphoné au pape pour lui dire « le chagrin du peuple français après cet odieux assassinat », a-t-on indiqué.

 

18h08 : La police scientifique et les enquêteurs de la PJ réalisent les constatations et premiers actes d’enquête.

 

17h59 : Marion Maréchal Le Pen rejoint la réserve citoyenne

« Face à la menace qui pèse sur la France, j’ai décidé de rejoindre la réserve militaire. J’invite tous les jeunes patriotes à faire de même », a-t-elle tweeté.

 

17h54: 450 soldats déployés dans le cadre de l’opération Sentinelle dans le Rhône

Les édifices religieux vont faire l’objet d’une surveillance renforcée à Lyon. Ainsi en ont décidé ce mardi après-midi les services de l’État et la ville de Lyon en lien avec les responsables religieux.

Pour assurer une meilleure surveillance des lieux de culte, les hommes du dispositif Sentinelle et des patrouilles de la police municipale assureront désormais des passages plus fréquents aux abords des édifices, « notamment au moment des offices et les manifestations signalées par les autorités religieuses », a précisé ce mardi après-midi la ville de Lyon.

17h43: Début de la messe d'ouverture des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Cracovie, en Pologne, sous surveillance policière.

 

17h40: La perquisition menée à Saint-Etienne-du-Rouvray est terminée et n'aurait rien donné

Selon notre journaliste présent sur place, la perquisition menée à Saint-Etienne-du-Rouvray est terminée et aucun élément concluant n'aurait été retrouvé.

 

17h30: La Maison Blanche présente ses condoléances et offre son aide à la France

La Maison Blanche a condamné mardi «dans les termes les plus forts» l'attaque ayant coûté la vie à un prêtre dans une église du nord-ouest de la France et proposé son aide pour mener l'enquête sur cet attentat revendiqué par le groupe Etat islamique.

«La France et les Etats-Unis ont un engagement commun pour protéger la liberté religieuse pour tous les cultes, et la violence d'aujourd'hui n'ébranlera pas cet engagement», a déclaré dans un communiqué Ned Price, porte-parole de l'exécutif américain.

17h27 : La Conférence des évêques appelle les catholiques français à une « journée de jeûne et de prière » vendredi

Le président de la Conférence des évêques, Mgr Georges Pontier, a invité « tous les catholiques de France » à observer « une journée de jeûne et de prière » vendredi « pour notre pays et pour la paix dans le monde », après la mort du père Jacque Hamel.

« Des sentiments divers nous habitent en ces instants. Nous savons bien pourtant que seule la fraternité, chère à notre pays, est la voie qui conduit à une paix durable. Bâtissons-la ensemble », a écrit l’archevêque de Marseille dans un communiqué.

 

17h07 : La religieuse qui a réussi à s’échapper raconte ce qu’elle a vécu

« Quand on a vu le couteau dans la main droite, on a su que quelque chose allait se passer, a raconté Sœur Daniel à Francetv info. Ils ont pris la parole pour parler en arabe. Je ne sais pas trop ce qu’ils ont raconté, mais ils ont crié « Vous les chrétiens, vous nous supprimez ». Alors que s’attaquer à Jacques, c’est lâche ».

La religieuse n’a pas assisté au meurtre du père Hamel, elle est parvenue à s’enfuir avant que les terroristes ne passent à l’acte, mais a vu le père Hamel tenter de « se débattre ». « Je suis partie en courant et j’ai arrêté la première voiture. Le conducteur a appelé la police, et ça a été très vite », a-t-elle expliqué. Elle a ensuite été prise en charge par une cellule d’aide psychologique.

17h05 : « C’est un choc total, ça réveille la douleur », a déclaré Latifa Ibn Ziaten, la mère du militaire tué par Mohamed Merah

« C’est un choc total, ça réveille la douleur », a déclaré Latifa Ibn Ziaten, la mère d’Imad Ibn Ziaten, le parachutiste de 30 ans tué le 11 mars 2012 à Toulouse par Mohamed Merah. Peu après la mort de son fils, elle a fondé une association, « Imad pour la jeunesse et la paix », afin de lutter contre la radicalisation islamiste.

Saint-Étienne-du-Rouvray « est une ville tranquille », a dit Latifa Ibn Ziaten, qui se rend fréquemment à la mosquée de la ville pour prier. « Ce sont des gens loyaux, qui travaillent très bien », a-t-elle souligné. À Saint-Étienne-du-Rouvray comme dans d’autres communes de l’agglomération rouennaise, « il y a beaucoup de familles qui viennent me voir pour leurs enfants qui se radicalisent », a-t-elle rapporté. « Quand je vois un danger, j’essaye de le signaler », a-t-elle ajouté.

La mosquée de Saint-Étienne-du-Rouvray a été inaugurée en 2000 sur une parcelle de terrain offerte par la paroisse catholique de la ville. C’est dans cette même mosquée qu’avait eu lieu une cérémonie funèbre en mémoire d’Imad Ibn Ziaten, le parachutiste de 30 ans tué le 11 mars 2012 à Toulouse par Mohamed Merah. Imad Ibn Ziaten était originaire de la commune toute proche de Sotteville-lès-Rouen.

16h59: L'église catholique en deuil

Les responsables catholiques français condamnent un acte « barbare » et font part de leur immense tristesse.

>> A lire: Attentat dans une église près de Rouen: «L'Eglise est touchée dans son cœur»

Ce mardi à 19 heures, la Cathédrale de Strasbourg sonnera le glas, a indiqué l'archevêque de Strasbourg dans un communiqué.

16h57 : « Des petits voyous de cité »

Quelques heures après les faits, les enquêteurs ont déjà bien avancé sur le profil des deux terroristes. Selon nos informations, il s’agit de « deux jeunes, âgés d’une vingtaine d’années, et connus pour être des petits voyous de cités ». « Ce ne sont pas des théologiens », confirme une source proche de l’enquête. Ils avaient tous les deux des attaches à Saint-Etienne-du-Rouvray.

16h55 : Une ceinture d’explosifs factice découverte sur le corps d’un des deux terroristes

Selon nos informations, les enquêteurs ont découvert sur le corps d’un des deux terroristes une ceinture d’explosifs factice. Peu après les faits, ce mardi matin, les démineurs avaient été dépêchés sur place pour sécuriser l’église. « Les deux terroristes avaient des armes blanches et un vieux pistolet inopérant », explique aussi une source policière à 20 Minutes. Lors de l’assaut, l’un des hommes de la Brigade de recherche et d’intervention a été légèrement blessé au mollet par un projectile mais il pourrait s’agir d’une balle des forces de l’ordre qui a ricoché avant de le toucher.

16h40: Une nouvelle perquisition en cours à Saint-Etienne-du-Rouvray

 

16h32: Le dispositif Sentinelle renforcé à Toulouse

Soixante militaires supplémentaires seront déployés dès mercredi à Toulouse, dans le cadre du renforcement du dispositif Sentinelle. Les soldats effectueront des patrouilles à proximité des lieux de cultes.

>> Lire l'article complet ici

16h22 : Christiane Taubira dénonce un attentat « de haine pure et de totale lâcheté »

 

16h21: Ce que l’on sait des deux terroristes qui ont égorgé un prêtre

On sait pour l'heure que les deux terroristes étaient originaires de Normandie et que tous deux étaient « bien connus des services de police pour des faits de petite délinquance et de radicalisation », selon une source proche de l'enquête. Au moins l’un des deux avait été suivi par les services antiterroristes après avoir tenté de rejoindre les rangs de Daesh en 2015. Refoulé par la Turquie lors de sa tentative de passage en Syrie après avoir transité par la Suisse, il aurait été incarcéré quelques mois en détention provisoire à partir de mai 2015 avant d’être libéré en mars 2016 et placé sous bracelet électronique, a appris 20 Minutes auprès d’une source proche de l’enquête. Selon nos informations, le parquet s’était opposé à sa libération sous bracelet mais n’avait pas été suivi par le juge des libertés et de la détention, compétent en la matière.

>> Lire l'article complet par ici

16h19: Pourquoi Daesh cible les lieux de culte chrétiens

16h15 : Pour le PS, l’objectif de Daech est de « provoquer l’effroi pour faire vaciller le socle de nos principes républicains et attiser les divisions »

Le Parti socialiste a réagi à l’assassinat du prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray par deux assaillants se réclamant de l’Etat islamique. Dans un communiqué, le PS indique que « l’objectif politique recherché par l’organisation terroriste Daech est clair : par ses actes sanguinaires, provoquer l’effroi pour faire vaciller le socle de nos principes républicains et attiser les divisions en notre sein ».

16h13 : L’homme placé en garde à vue n’aurait rien à voir avec l’attentat

Selon une source proche de l’enquête contactée par 20 Minutes, l’homme placé en garde à vue serait mineur et ne serait pas impliqué dans l’attentat. La police l’aurait interpellé parce qu’il s’était trop approché du périmètre de sécurité.

16h08 : Qui était le père Jacques Hamel, le prêtre égorgé ce mardi à l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray ?

>> Lisez ici le portrait du père Jacques Hamel

Selon ses proches, l’homme était décrit comme « un prêtre courageux » et « quelqu’un de très gentil ».

16h02 : François Hollande réunit Valls, Cazeneuve et Urvoas à l’Élysée

François Hollande a réuni mardi après-midi à l’Élysée le Premier ministre Manuel Valls, les ministres Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Jean-Jacques Urvoas (Justice) pour un « point sur la situation » après la mort du père Jacques Hamel, a indiqué l’Elysée.

16h00: Des perquisitions sont en cours à Saint-Etienne-du-Rouvray

Selon notre journaliste envoyé à  Saint-Etienne-du-Rouvray, des perquisitions sont en cours dans la ville.

 

15h44: Le Conseil français du culte musulman appelle à l'unité

Exprimant "sa solidarité aux catholiques de France", le Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé un "acte horrifiant et terrifiant", appelant "les responsables des différents cultes (à) se rencontrer, échanger et combattre les discours de haine".

le CFCM a exprimé «sa totale solidarité avec l'ensemble des chrétiens de France» et appelé à«l'unité et à la solidarité de la nation toute entière» et «condamne avec la plus grande vigueur cet acte terroriste lâche et barbare qui frappe à nouveau notre pays».

15h42: L'opération de déminage est terminée

L'opération de déminage menée par le RAID dans l'église est terminée. Mais le périmètre de sécurité est maintenu pour les besoins de l'enquête.

 

15h32: Un homme placé en garde à vue

Un homme a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Saint-Etienne-de-Rouvray, selon une source proche de l'enquête.

 

15h13: Ce que l'on sait sur le déroulé des événements

Le point en vidéo sur ce que l'on sait de l'attentat.

 

14h55: L'imam de Saint-Etienne-du-Rouvray «effaré» par le décès de son «ami» prêtre

L'iam de la ville, proche du prêtre égorgé, s'est dit «effaré» par la perte de son «ami», le père Jacques Hamel.

 

14h53 : L’un des assaillants connu des services antiterroristes

L’un des deux auteurs de la prise d’otages « serait connu des services antiterroristes », ont indiqué des sources proches de l’enquête. Selon les premiers éléments de l’enquête, qui doivent être corroborés par l’identification formelle des deux assaillants, l’homme, abattu avec son complice par les policiers, était fiché « S », ont précisé ces sources. Il avait tenté de rallier la Syrie en 2015 et avait été, à son retour, mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire, avant d’être libéré sous bracelet électronique.

Pour l’heure, l’identification formelle des deux hommes se poursuit.

14h52 : Nicolas Sarkozy dénonce « un ennemi [qui] n’a pas de tabou »

« En assassinant un prêtre catholique et en blessant gravement des fidèles dans une église, c’est l’âme de la France qui est touchée », a tweeté le président du parti Les Républicains.

 

14h50: Les policiers toujours présents en masse à Saint-Etienne-du-Rouvray

 

14h49: L'attentat en images

Retrouvez ici le déroulé des événements en images.

14h46 : Marine Le Pen dénonce la « responsabilité immense de ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans »

La présidente du FN Marine Le Pen a dénoncé mardi sur Twitter la « responsabilité (…) immense » de « tous ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans », visant la gauche et la droite, après l’égorgement d’un prêtre dans une église près de Rouen, un meurtre revendiqué par le groupe Etat islamique.

 

14h45: L'EI rectifie la date du 25 au 26 juillet dans sa revendication en anglais de l'attentat

 

14h42: Le point sur ce que l'on sait des auteurs de l'attentat

Le point en vidéo sur ce que l'on sait des suspects.

 

 

14h35: Le pronostic vital de la 2e victime n'est plus engagé

Le pronostic vital de la 2e victime n'est plus engagé, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

 

 

14h32: L'EI avait appelé à à viser les églises

L'#EI avait appelé à prendre pour cible des églises dans le numéro 5 de son magazine en français "Dar al Islam".

 

14h20 : Radio Notre-Dame rend hommage au père Jacques Hamel, « martyr de l’Eglise »

 

14h17: François Hollande réunira mercredi la Conférence des représentants des cultes en France

 

14h15: Découvrez comment l'alerte a été donnée

>> A lire: Prise d'otages dans une église près de Rouen: Comment l'alerte a été donnée

14h13: Daesh revendique officiellement l'attaque

Le groupe Etat islamique (EI) a affirmé que l'attaque menée mardi dans une église en France, au cours de laquelle un prêtre a été égorgé, avait été exécutée par deux de ses "soldats", selon l'agence Amaq, un organe de propagande du groupe jihadiste.

Les auteurs de l'attaque "répondaient aux appels à prendre pour cible les pays de la coalition" internationale qui combat l'EI en Irak et en Syrie, d'après Amaq.

 

14h10: Daesh revendiquerait l'attaque

 

14h03: Le pronostic vital n'est effectivement plus engagé pour la deuxième victime

 

14h01: Réaction du maire de Lyon

 

14h: La déclaration de François Hollande en vidéo

 

13h55: Les corps des terroristes n'ont pas été déplacés, selon notre journaliste sur place

 

13h52: La personne grièvement blessée a été réanimée

La deuxième victime, qui se trouve actuellement entre la vie et la mort, a été réanimée par le SAMU, d’après des sources policières.

13h47: L'un des terroristes portait un bracelet électronique

D’après une source proche du dossier, un des deux assaillants aurait été refoulé par la Turquie en essayant de rejoindre la Syrie. Il aurait été incarcéré en 2015 et placé sous bracelet électronique en mars 2016, comme alternative à l’incarcération. Le parquet avait fait appel de cette ordonnance de placement sous bracelet sans obtenir gain de cause. Il ne serait pas fiché S.

13h40: Hollande déclare que les deux terroristes «se sont revendiqués de Daesh»

«Nous sommes face à une épreuve de plus, car la menace reste très élevé. Nous sommes face à un groupe, Daesh, qui nous a déclaré la guerre», a également dit le président français.

 

13h36: Hollande recevra mardi soir à l'Elysée l'archevêque de Rouen

Le président de la République, arrivé sur place, a parlé d'«un ignoble attentat terroriste perpétré dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray en Seine-Maritime, au cours duquel un prêtre a été assassiné et une autre personne très grièvement blessée». 

13h35: Jean-Marc Ayrault appelle à rester «unis»

«Dans ces circonstances, il n'y a qu'un message : "Restons unis". Ceux qui sont à l'origine de tous ces attentats, je pense à celui de Nice et encore ces derniers jours en Allemagne, veulent diviser nos sociétés, nos démocraties, notre vivre-ensemble entre croyants et incroyants, entre catholiques et musulmans, entre laïcs et croyants», a-t-il déclaré devant la presse à la préfecture d'Indre-et-Loire, où il était venu effectuer une visite consacrée au tourisme qu'il a reportée pour rentrer à Paris.

«C'est ce qui fait notre spécificité, notre démocratie, notre force, c'est ça aussi qui est attaqué», a ajouté Jean-Marc Ayrault, qui a «exprimé sa totale solidarité avec les victimes et tous ceux qui se recueillaient pacifiquement dans une église, comme cela doit être le cas partout dans notre pays».

 

13h30: Les réactions politiques en vidéo

 

13h12 : Le Crif « horrifié par l’attaque de l’église de Saint-Etienne du Rouvray »

Le CRIF exprime son « sentiment d’horreur et de tristesse suite à la prise d’otage de l’église de Saint-Etienne du Rouvray et l’assassinat odieux du prêtre qui y officiait », et voit dans cet attentat la marque d'« une nouvelle étape dans la progression du terrorisme en France », exprimant son « indignation que des bâtiments religieux soient visés ».

13h10 : Bernard Cazeneuve parle d'« effroi devant la barbarie »

« A St-Etienne-du-Rouvray avec le Président. Effroi devant la barbarie, grande solidarité dans l’épreuve avec tous les catholiques de France », a tweeté le ministre de l’Intérieur, qui se trouve aux côtés de François Hollande sur les lieux du drame.

 

13h09 : Pour François Fillon, « Nous indigner ne suffit plus »

« L’assassinat du prêtre #SaintEtienneduRouvray est un acte abominable, lâche et révoltant. Nous indigner ne suffit plus », a tweeté François Fillon, candidat LR à la primaire de droite.

 

13h07 : « Le père Hamel était très apprécié dans la commune »

« Le père Hamel était très apprécié dans la commune », raconte une mère de famille qui habite sur la place de l’église à Saint-Etienne-du-Rouvray. « Il était gentil, il a baptisé mes trois enfants qui ont ensuite suivi des cours de catéchisme avec lui », ajoute-t-elle. Calfeutrée chez elle depuis ce mardi matin, sur consigne de la police, cette habitante « n’a rien vu, rien entendu de particulier » au cours de l’intervention.

Contactée par 20 Minutes, Huguette, habitante de Saint-Etienne-du-Rouvray, se souvient du prêtre Jacques Hamel comme « quelqu’un de très gentil ». « Je ne suis pas pratiquante, précise la normande. Mais nous avons fait appel à lui lors de différents offices. Et c’était quelqu’un de très très bien. » Huguette précise qu’elle est actuellement bloquée chez elle, « la route étant coupée par les forces de l’ordre ». Elle est surtout choquée : « Il faut que ça cesse ce genre d’affaires. Ce n’est pas normal ! »

 

13h05 : « L’innommable arrive », a dit l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun

« L’innommable arrive », a dit l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, en réagissant à Cracovie à l’assassinat d’un prêtre dans une église de son diocèse en France.

« Je suis un peu abasourdi, mais je suis porté par ces jeunes qui veulent construire une civilisation d’amour », a déclaré aux journalistes Mgr Lebrun, venu à Cracovie pour accompagner un groupe de jeunes de son diocèse aux Journées mondiales de la jeunesse. Il a annoncé qu’il allait repartir l’après-midi pour la France : « Mon devoir est d’être près de la communauté choquée ».

13h03: Stéphane Le Foll fait part de son «Immense tristesse face au meurtre ignoble»

«Immense tristesse face au meurtre ignoble en Seine-maritime. La solidarité et l'unité nationale comme seules réponses», a tweeté Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement.

 

13h00: François Hollande fait le point avec les forces de police

Arrivé sur les lieux du drame, François Hollande s'entretient avec les forces de police.

Le président et Bernard Cazeneuve sont arrivés à la mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray.

 

12h55 : Ségolène Royal fait part de sa « solidarité profonde » et de sa « tristesse »

« Solidarité profonde et tristesse révoltée après l’attaque dans une église catholique. Ils ne réussiront pas à semer la haine et la peur », a tweeté la ministre de l’Ecologie.

 

12h54: Une cellule psychologique a été ouverte à Saint-Etienne-du-Rouvray

 

12h51: Des sources proches de l'enquête confirment que le prêtre a été égorgé

12h46 : « J’ai vu des policiers qui m’ont dit qu’une prise d’otages était en cours »

« J’allais sortir de chez moi pour partir travailler, mais quand je suis sortie j’ai vu des policiers qui m’ont dit qu’une prise d’otages était en cours et qu’il fallait rester à l’intérieur. J’ai entendu des tirs et j’ai vu des brancards sur la place de l’église, raconte à 20 Minutes Maria, qui peut voir l’église Saint-Etienne depuis chez elle, où elle est cloîtrée avec ses fils. Depuis sa chambre, son fils de 15 ans dit avoir vu des policiers abattre un homme « qui menaçait une dame. C’est impensable, de s’en prendre à une église, à des prêtres », dit Maria qui vit à Saint-Etienne du Rouvray depuis plus de 25 ans.

12h45: François Hollande est arrivé sur place

 

12h42 : L’un des preneurs d’otages serait fiché S

Selon une source policière contactée par 20 Minutes, les deux assaillants étaient « bien connus des services de police pour des faits de délinquance et de radicalisation ». Ils résidaient dans le secteur de Saint-Etienne-du-Rouvray. Selon M6, l’un des deux individus faisait l’objet d’une fiche S. Une information dont nous n’avons pas eu la confirmation officielle pour le moment.

12h37 : Le Pape s’associe « à la douleur et à l’horreur »

Le pape François s’associe « à la douleur et à l’horreur » et « condamne de la manière la plus radicale » l’attaque dans une église en France, selon un communiqué du Vatican qui évoque « un meurtre barbare ».

« Nous sommes particulièrement frappés parce que cette violence horrible est intervenue dans une église, un lieu sacré où s’annonce l’amour de Dieu, avec le meurtre barbare d’un prêtre et des fidèles touchés », a expliqué le Vatican.

 

 

12h35: Ce que l'on sait de la prise d'otages

Le point en vidéo sur les derniers éléments recueillis.

 

12h33 : « Les collègues du renseignement intérieur sont sur place pour tenter d’identifier les preneurs d’otages »

Pas d’information précise pour le moment sur les deux auteurs des faits. « Les collègues du renseignement intérieur sont sur place pour tenter d’identifier les preneurs d’otages. On cherche à savoir si ce sont des » locaux « connus de nos services », indique une source policière qui précise que la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray abrite dans des grands ensembles immobiliers plusieurs personnes radicalisées"

12h32 : Un policier légèrement blessé lors de l’intervention

Selon nos informations, un policier a été légèrement blessé au mollet lors de l’intervention. « Il a reçu un projectile », confirme une source proche du dossier tout en expliquant qu’une enquête est déjà ouverte pour savoir d’où provenait le projectile. Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux preneurs d’otages étaient porteurs d’armes blanches.

12h31: La BRI de Rouen est intervenue en premier lors de la prise d'otages

 

12h30 : Jean-Christophe Cambadélis parle d’un « nouveau cap dans la barbarie » franchi

« Assassinat dans un lieu de culte, un nouveau cap dans la barbarie est franchi. Unité. Dignité. », a tweeté le premier secrétaire du PS.

 

12h25 : L’archevêque de Rouen réagit à l’attaque et révèle l’identité du prêtre tué

« De Cracovie, j’apprends la tuerie advenue ce matin à l’église de Saint-Etienne du Rouvray. Elle fait trois victimes : le prêtre, le Père Jacques Hamel, 84 ans, et les auteurs de l’assassinat. Trois autres personnes sont blessées dont une très grièvement. Je crie vers Dieu, avec tous les hommes de bonne volonté. J’ose inviter les non-croyants à s’unir à ce cri ! », a indiqué Mgr Lebrun dans un communiqué. « Le vicaire général, le Père Philippe Maheut, est sur place depuis les premiers moments. Je serai dès ce soir dans mon diocèse auprès des familles et de la communauté paroissiale très choquée. L’Eglise catholique ne peut prendre d’autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes. Je laisse ici des centaines de jeunes qui sont l’avenir de l’humanité, la vraie. Je leur demande de ne pas baisser les bras devant les violences et de devenir des apôtres de la civilisation de l’amour ».

 

12h18 : Les habitants de la ville reclus en attendant la fin des opérations

« Nous sommes six employés à être enfermés dans le garage depuis environ 10 heures ce matin, sur les consignes de la police qui nous a dit de fermer le garage et de rester cloîtrés jusqu’à 15 heures », indique à 20 Minutes Cynthia, employée à l’accueil d’un garage situé derrière la place de l’église à Saint-Etienne du Rouvray. Mère de famille, née à Saint-Etienne du Rouvray, elle est choquée. « J’ai fait baptiser mon fils dans cette église », souffle-t-elle. « Ici, on ne s’attendait vraiment pas à ça… Ca fait beaucoup de peine, et ça fait aussi très, très bizarre ».

12h17 : Christian Estrosi exprime son soutien à la communauté catholique

« Après cet acte ignoble, je veux exprimer tout mon soutien à l'@Eglisecatho et à toute la communauté chrétienne », a tweeté l’ex-maire de Nice.

 

12h16 : Des équipes de déminages sont sur place
Un camion de déminage est arrivé il y a trois quarts d’heures sur la commune. Des équipes sont actuellement en train d’inspecter l’église pour s’assurer qu’il n’y ait pas de « dispositif de piégeage », explique le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

«L'intervention rapide de la BRI de Rouen a permis de libérer 3 otages sains et saufs», a-t-il poursuivi, avant d'évoquer «un bilan extrêment lourd».

12h11: Marion Maréchal Le Pen réagit à la prise d'otages sur Twitter

 

12h10 : Marine Le Pen craint une attaque terroriste

Marine Le Pen a très rapidement réagi sur Twitter à la prise d’otages qui a eu lieu mardi matin dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, disant « craindre un nouvel attentat de terroristes islamistes ».

« L’épouvante encore à #SaintEtienneduRouvray. Le modus operandi fait évidemment craindre un nouvel attentat de terroristes islamistes », a tweeté la présidente du Front national, alors que la section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête.

 

12h05: Le vicaire général de Rouen sur les lieux

Le vicaire général de Rouen, Philippe Maheut, s'est également rendu sur place, en l'absence de l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, actuellement aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Cracovie (Pologne), a-t-on appris auprès de la Conférence des évêques de France.

Mgr Lebrun doit quitter Cracovie dans les plus brefs délais pour se rendre sur les lieux du drame.

 

12h02 : Manuel Valls qualifie la prise d’otages « d’attaque barbare »

« Horreur face à l’attaque barbare d’une église de Seine-Maritime. La France entière et tous les catholiques sont meurtris. Nous ferons bloc. », a tweeté le Premier ministre.

 

11h52: Ce que l'on sait de la prise d'otages

Le point en vidéo sur le déroulé des événements.

 

11h40: La police confirme la mort des deux preneurs d'otages

Les deux assaillants ont été abattus par les forces de police. Sezlon Le Parisien, les suspects seraient sortis sur le parvis de l'église où ils auraient été abattus par la BRI de Rouen. Les preneurs d'otages étaient armés de couteaux.

11h37: Le parquet antiterroriste est saisi de l'enquête, qui est confiée à la SDAT et à la DGSI

La section anti terroriste du parquet de Paris se saisit d’une enquête en flagrance confiée à la sous-direction anti terroriste (SDAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon un communiqué du procureur de la République de Paris.

11h35: Un fidèle se trouve en état d'urgence absolue

Parmi les cinq personnes prises en otages, un fidèle grièvement blessé se trouve en état d'urgence absolu, confirme le ministère de l'Intérieur.

11h32: L'otage tué est le prêtre, il aurait été égorgé

L'otage tué par les assaillants est le prêtre de l'église, confirme-t-on de source policière. Selon Paris-Normandie, il aurait été égorgé par les preneurs d'otages.

11h28: François Hollande se rend sur place

Le président François Hollande a quitté l'Elysée en fin de matinée mardi pour se rendre sur le lieu d'une prise d'otage terminée près de Rouen dans une église, dans laquelle au moins un otage est mort, a indiqué la présidence.

 

11h27: Une victime confirmé par le ministère de l'Intérieur

Contacté par 20 Minutes, le ministère de l'Intérieur ne confirme pour l'heure que le décès d'une victime.

11h25: Bernard Cazeneuve se rend sur place

Le ministre de l'Intérieur va se rendre sur les lieux de la prise d'otages.

11h19: Les deux preneurs d'otages neutralisés

Les deux preneurs  d'otages ont été neutralisés, indique le porte-parole de l'Intérieur. En parallèle, la police indique que le bilan est en cours. 

 

11h18: Au moins un otage mort

Au moins une personne a été tuée lors de la prise d'otages dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, dans l'agglomération de Rouen, a-t-on appris de source policière.

 

Un prêtre a été tué lors d'une prise d'otages dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).
Un prêtre a été tué lors d'une prise d'otages dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). - Sophie RAMIS Kevin TE / AFP