Opération antiterroriste à Argenteuil: Un homme en garde à vue

VAL-D'OISE Aucun lien avec l'attentat de Nice n'a été évoqué par les autorités...

N.Beu.
— 
Les policiers du Raid à Saint-Denis, le 18 novembre 2015
Les policiers du Raid à Saint-Denis, le 18 novembre 2015 — Jerome GROISARD/AP/SIPA

Argenteuil de nouveau visée par une opération antiterroriste. Des perquisitions ont eu lieu ce jeudi après-midi dans cette ville du Val-d’Oise où Reda Kriket, qui préparait manifestement un attentat, avait été interpellé en mars.

« Un homme, interpellé en début d’après-midi, a été placé en garde à vue dans les locaux de la DGSI », a indiqué en début de soirée une source proche de l’enquête. Aucun élément n’a en revanche été communiqué sur le résultat de perquisitions, menées à deux adresses et qui se sont achevées en fin d’après-midi.

Une intervention à la suite d’un renseignement anonyme

L’opération a été menée par la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) avec l’appui du Raid. « Des perquisitions sont menées à deux adresses différentes par la DGSI, avec l’appui des policiers d’élite du Raid », a précisé vers 15h une source policière à l’AFP, sans préciser si des saisies avaient été effectuées.

Cette opération vise à vérifier un renseignement anonyme faisant état d’un projet d’action violente, a indiqué une source policière, précisant que la section antiterroriste du parquet de Paris est saisie des investigations.

Une opération antiterroriste s’était déjà déroulée à Argenteuil en mars dernier après l’arrestation d’un ancien braqueur, Reda Kriket.