Trains de nuit: Faute de repreneur, la moitié des lignes fermeront le 1er octobre

TRANSPORTS Deux autres sont en sursis : Paris-Irun et Paris-Nice...

20 Minutes avec AFP

— 

Train de nuit (illustration).
Train de nuit (illustration). — DE NUL/SIPA

La menace planait depuis quelque temps. Quatre des huit lignes de trains Intercités de nuit, dont l'Etat a déjà annoncé l'arrêt des subventions, fermeront le 1er octobre si aucun opérateur privé ne veut les reprendre et que les régions concernées ne les financent pas, a annoncé ce jeudi le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies.

>> A lire aussi : Trains Intercités: Un rapport recommande un grand ménage

Les lignes reliant Paris à Irun (Espagne) et à Nice bénéficieront d'un sursis, respectivement jusqu'en juillet et octobre 2017, tandis que les liaisons Paris-Briançon et Paris-Latour-de-Carol seront maintenues, comme annoncé en février par Alain Vidalies.