Attentat de Nice: Premières indemnisations «la semaine prochaine»...

TERRORISME Revivez la journée en direct, au surlendemain de l'attaque à Nice...

G. N., D.Bd.

— 

Deux personnes s'étreignent devant l'hôpital Pasteur, le 16 juillet 2016 à Nice
Deux personnes s'étreignent devant l'hôpital Pasteur, le 16 juillet 2016 à Nice — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT AFP

L’ESSENTIEL :

  • Le bilan provisoire est de 84 morts, dont 10 enfants et adolescents. 121 personnes sont toujours hospitalisées, dont 26 en réanimation.
  • Le chauffeur est bien le propriétaire des papiers d’identité au nom d’un Tunisien de 31 ans domicilié à Nice, retrouvés dans le camion par les enquêteurs
  • Daesh a revendiqué l'attaque, via son agence de presse Amaq
  • Trois jours de deuil national (samedi, dimanche et lundi) ont été décrétés par François Hollande
  • Bernard Cazeneuve demande aux «citoyens patriotes» de rejoindre la réserve opérationnelle
  • Le ministre de l'Intérieur indique que plusieurs attentats ont été déjoués pendant l'Euro 2016

A LIRE AUSSI :

Le père du tueur le décrit comme dépressif et sans lien avec la religion

24h après l'attaque, deuil, angoisse et colère le long de la promenade

Aucune revendication dans les publications de Daesh

Timothé, 27 ans, est mort en héros

A-t-on raison d'employer le mot «attentat»?

 

23h: Ce live est à présent terminé.

Merci de l'avoir suivi. 

Retrouvez les reportages de nos envoyés spéciaux:

>> A lire aussi : Sur la Promenade des Anglais, la vie reprend (un peu) ses droits

>> A lire aussi : «Toutes les personnes impliquées sont très difficiles à prendre en charge»

>> A lire aussi : A l'aéroport de Nice, ceux qui restent et ceux qui partent

 

22h35: Les premières indemnisations pour les victimes seront versées «dès la fin de la semaine prochaine», annonce la secrétaire d'Etat à l'Aide aux victimes, Juliette Méadel.

22h16 : Cinq personnes sont toujours en garde à vue

L’ex épouse de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de la tuerie de Nice, et quatre de ses connaissances sont toujours en garde à vue ce samedi soir. Les auditions évoquent un basculement « récent » vers « l’islam radical », selon des sources policières citées par l’AFP, sans toutefois que l’organisation Etat islamique (EI) ne soit, à ce stade, mentionnée.

20h53: A l'hôpital Pasteur, le personnel soignant fait face à une situation hors normes

Les familles tentent de retrouver des victimes, des blessés sont toujours hospitalisés. Notre reportage est à lire ici.

>> A lire aussi : Attentats de Nice: «Toutes les personnes impliquées sont très difficiles à prendre en charge»

 

20h25: La Promenade des Anglais totalement réouverte lundi

La Promenade des Anglais, toujours partiellement interdite à la circulation sur environ un kilomètre, sera totalement rouverte lundi après la minute de silence prévue lundi à midi en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet, a annoncé samedi la mairie de Nice.

L'accès piéton à l'ensemble de la Promenade a été de nouveau autorisé à la mi-journée samedi, comme la possibilité de se baigner, de naviguer et d'accéder aux plages, mais sur environ un kilomètre, d'un seul côté du terre-plein central, entre le boulevard Gambetta et le Théâtre de verdure, la circulation restait interdite.

>> A lire aussi : Attentat de Nice: Sur la Promenade des Anglais, la vie reprend (un peu) ses droits

 

19h32: A l'aéroport de Nice, le plus important de province, les touristes continuent d'arriver

L'ambiance est pesante au sein du petit terminal, où s'est rendue l'une de nos envoyées spéciales.

 

19h30: L'hommage aux victimes prend une forme symbolique à Nice

Deux lieux vont être illuminés, indique notre correspondant sur place.

 

19h20 : Manuel Valls recevra les responsables du Parlement lundi

Le Premier ministre recevra les présidents de l’Assemblée et du Sénat, les présidents des groupes parlementaires et les présidents des commissions concernées lundi à 18h.

« Après l’attentat de Nice et dans la perspective de l’examen par le Parlement de la prolongation de l’état d’urgence, le Premier ministre a souhaité réunir (ces responsables) en présence du ministre de l’Intérieur, du Garde des Sceaux, du ministre des Affaires étrangères et du ministre de la Défense », indique Matignon.

19h15: Bernard Cazeneuve appelle «les citoyens patriotes» à rejoindre la réserve opérationnelle

160 personnes ont été arrêtées depuis janviers 2016, et des attentats déjoués pendant l'Euro 2016, indique le ministre de l'Intérieur. La police nationale était très présente à Nice le 14 juillet, et la ville aurait pu interdire le feu d'artifice si elle le jugeait le dispositif insuffisant. Il appelle «tous les citoyens patriotes qui le souhaitent» à rejoindre la réserve opérationnelle, pour épauler policiers et gendarmes. Cette réserve, dans laquelle pourront puiser les préfets, compte 12.000 volontaires, 9.000 de la gendarmerie nationale, 3.000 dans la police, a précisé le ministre.

19h12: «Le combat contre Daesh continue aussi à l'extérieur»

«Cela se fait tous les jours, y compris aujourd'hui», souligne le ministre de la Défense. Les moyens vont être renforcés avec l'envoi du porte-avion Charles de Gaulle en octobre et un complément d'affectation qui reste à définir. «Le but est l'éradication complète de cet Etat terroriste», précise Le Drian.

19h11: L'opération Sentinelle va se poursuivre avec 10.000 militaires jusqu'à la fin de l'été

Les sites vont s'élargir, avec plus de militaires en province, aux frontières et sur les zones touristiques rassemblant des foules de touristes.

19h10: Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, donne une nouvelle conférence de presse avec Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense

Ce dernier salue la collaboration entre la Défense et l'Intérieur

18h05: Qui est Mohamed Lahouaiej-Bouhlel?

Le tueur de Nice présente un profil atypique. Il n'était pas fiché par les services de renseignements, et sa radicalisation aurait été très rapide. Il est décrit par ses connaissances comme peu religieux, et non pratiquant. Son portrait est à lire ici.

>> A lire aussi : Attentat de Nice: Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un terroriste d’un nouveau type?

 

17h20: Nouveau bilan de la prise en charge des blessés communiqué par le ministère

Le ministère de la Santé indique dans un communiqué publié à 17h14 que 303 patients ont été pris en charge dans les différents hôpitaux de Nice et des villes voisines. Une centaine d'entre eux s'est présentée depuis vendredi midi. 121 personnes sont toujours hospitalisées, dont 30 enfants. 26 personnes sont encore en réanimation, dont cinq enfants. 300 personnes ont été reçues par les cellules de soutien psychologique.

16h55: Sur la Promenade des Anglais, on tente de revenir à la vie normale

Deux jours après l'attaque terroriste, touristes et Niçois hésitent sur le comportement à adopter, entre recueillement et tentative de retrouver une vie normale. Le reportage de l'un de nos journalistes ce matin est à lire ici.

>> A lire aussi : Attentat de Nice: Sur la Promenade des Anglais, la vie reprend (un peu) ses droits

 

16h40 : Les imams appelés à se mobiliser contre le terrorisme

Hocine Drouiche, vice-président de la Conférence des imams de France, a appelé, samedi à Nice, les imams de France « à se mobiliser afin de rassurer la société française et isoler toutes les idées du terrorisme et de la haine. Le djihadisme veut casser la confiance entre l’islam et l’Occident, c’est ça son but. J’en appelle donc à tous les responsables musulmans et acteurs sociaux pour qu’ils prennent leurs responsabilités. C’est à nous de corriger les erreurs [menant à] l’extrémisme. On ne peut plus accepter l’importation de l’islam des pays arabes, on a besoin d’un islam européen. Vivre l’islam à la saoudienne, à la marocaine ou à l’afghane, ça ne va créer que des conflits dans notre société française. »

16h30 : Pour Marine Le Pen, l’Etat a fait preuve de « carences gravissimes »

Dans une allocution prononcée depuis le siège du Front national, à Nanterre, Marine Le Pen a assuré que ce nouvel attentat démontrait les « carences gravissimes de l’Etat dans sa mission première, la protection de nos compatriotes. Dans n’importe quel pays du monde, un ministre au bilan aussi épouvantable que Bernard Cazeneuve, 250 morts en 18 mois, aurait démissionné. »

15h57: Le film Bastille Day est finalement retiré des salles

Après avoir envisagé de le diffuser sans publicité préalable, le distributeur Studio canal a finalement demandé aux cinémas de déprogrammer le film Bastille Day, à l'affiche depuis le 13 juillet. Plus de 200 salles diffusaient le film en France, qui relate une tentative d'attentat déjouée.

>> A lire aussi : Attentat à Nice: Le film «Bastille Day» finalement déprogrammé à la demande de studio Canal

 

15h36: Le débat sur la prolongation de l'état d'urgence mardi soir devant l'Assemblée

Selon BFMTV, le débat sur la prolongation de l'état d'urgence aurait lieu mardi soir à l'Assemblée nationale. Après avoir envisagé sa levée dans son allocution du 14 juillet, le chef de l'Etat souhaite le prolonger de trois mois suite à l'attaque sur la Promenade des Anglais. Il devait prendre fin le 26 juillet.

15h12: Un restaurant a-t-il empêché les gens de se réfugier jeudi soir?

Une restauratrice réfute la rumeur postée sur Facebook selon laquelle son établissement a fermé les portes à des victimes. C'est à lire par ici.

14h30 : « Nos cœurs portent leur deuil », écrit Christiane Taubira

Dans une longue prose publiée sur Facebook, l’ancienne ministre de la Justice livre ses sentiments sur l’attentat de Nice. "Pendant qu’un semeur de mort et d’affliction, exilé en méta-humanité, brisait tant de promesses et de sagesses, le dernier mot n’était pas dit.
Des enfants sont nés cette nuit-là. […] Car ainsi va la vie qui vainc. Ces bonheurs n’ont pas la vertu de verser une goutte de fraîcheur sur les cœurs en malheur. Mais ils signent la défaite des semeurs de mort, qui qu’ils soient", écrit-elle.

 

 

14h13 : Des policiers du Raid auraient défoncé par erreur la porte de deux octogénaires

Selon Nice Matin, des policiers du Raid auraient défoncé par erreur la porte de l’appartement d’un couple d’octogénaires niçois. Mobilisés pour une interpellation dans le cadre de l’enquête sur l’attentat de Nice, les policiers auraient confondu avec la porte d’en face.

14h : Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’est pas assez intelligent pour « tromper et manipuler autant de personnes », selon son ancien avocat

En mars, Corentin Delobel avait été l’avocat commis d’office de Mohamed Lahouaiej Bouhlel dans une affaire de droit commun. L’auteur de la tuerie de Nice ne l’avait alors pas beaucoup marqué. la suite est à lire ici.

 

13h32 « C’est un attentat d’un type nouveau », explique Bernard Cazeneuve

Le ministre de l’Intérieur souligne que l’attentat perpétré à Nice le 14 Juillet est « un attentat d’un type nouveau » parce que son auteur n’était pas connu des services de police pour son adhésion à l’idéologie islamiste, parce « qu’il semble qu’il se soit radicalisé très rapidement » selon les témoignages recueillis et enfin en raison du « mode de commission de son crime odieux » qui n’a impliqué ni arme lourde, ni explosif.

 

12h52 : Hollande annule sa tournée en Europe de l’Est

En raison de l’attentat à Nice, le président François Hollande annule sa tournée de mercredi en Autriche, Slovaquie et République tchèque, indique l’Elysée. Il devait s’y rendre pour discuter des suites du vote Brexit, mais « restera en France ». Conformément au programme initial, François Hollande se rendra en revanche mardi au Portugal puis jeudi en Irlande pour des « visites de travail » centrées sur le même thème.

12h50 : « L’Etat islamique n’a encore jamais fait une revendication opportuniste »

« L’auteur de l’opération […] menée à Nice en France est un soldat de l’Etat islamique. » C’est par ce communiqué que le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué la tuerie de Nice via son agence Amaq, ce samedi matin. Soit plus de 24h après les faits. Faut-il y croire ? Le journaliste spécialiste du terrorisme, David Thomson, répond à nos questions par ici.

12h35 : La promenade des Anglais est de nouveau accessible au public

La Promenade est accessible depuis samedi midi, annonce la préfecture des Alpes-Maritimes dans un communiqué. Il est par ailleurs à nouveau possible d’accéder aux plages et de se baigner.

 

12h30 : Le camion « a forcé le passage en montant sur le trottoir »

On en sait un peu plus sur les circonstances de l’attaque meurtrière. Selon la préfecture des Alpes-Maritimes, le camion utilisé dans l’attentat « a forcé le passage en montant sur le trottoir » avant de faucher les badauds. L’interdiction d’accès à la Promenade des Anglais, au point d’entrée du camion, était « matérialisée par le positionnement de véhicules (de police) bloquant l’accès à la chaussée. Le camion a forcé le passage en montant sur le trottoir », a affirmé la préfecture dans un communiqué.

12h02 : Le film « Bastille day » sera bien diffusé

Le film Bastille day sera diffusé mais les publicités seront retirées. Le film évoque la préparation d’attentats en France à la veille du 14 juillet et suscite la polémique. A lire par ici.

 

11h24 : Toutes les victimes n’ont pas encore été identifiées

Ce samedi, il y a « 16 corps encore non identifiés », après l’attaque selon une source hospitalière. Stéphanie Simpson, porte-parole de la Fondation Lenval, l’hôpital des enfants de Nice qui a accueilli trente enfants le soir du drame, a par ailleurs indiqué que « cinq enfants se trouvent encore dans un état critique, un enfant est stabilisé, et trois sont sous respiration artificielle ». En outre, un enfant hospitalisé de 8 ans, vraisemblablement étranger, est en cours d’identification.

11h07 : Fin du Conseil restreint de défense et de sécurité

Le Conseil restreint de sécurité et de défense présidé samedi par François Hollande à l’Elysée s’est achevé peu avant 11h. Immédiatement après, François Hollande a réuni les ministres et secrétaires d’Etat, toujours au Palais de l’Elysée.

 

10h57 : « Un bon soldat de l’Etat islamique », affirme Daesh

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué la tuerie, rapporte samedi l’agence Amaq liée au groupe jihadiste. « L’auteur de l’opération […] menée à Nice en France est un soldat de l’Etat islamique. Il a exécuté l’opération en réponse aux appels lancés pour prendre pour cible les ressortissants des pays de la coalition qui combat l’EI », affirme Amaq citant une « source de sécurité ».

10h49 : « Le passé pénal de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel n’annonce en rien les actes dont il est aujourd’hui accusé. »

Le passé pénal de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur du carnage de Nice, n’annonçait « en rien les actes dont il est aujourd’hui accusé », a estimé ce samedi le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas. « Il n’a jamais fait de prison, jamais ! », a affirmé le garde des Sceaux sur RTL à propos de l’auteur de la tuerie revendiquée samedi par l’EI.

« Quand on parle d’une condamnation pour violence avec arme », « on imagine tout de suite que c’est un pistolet, un fusil, une machette… En réalité, c’était une altercation sur la voie publique, puisque c’était un chauffeur de poids lourd. Il s’était pris avec un automobiliste et un jet de palette de bois avait été constaté. L’arme, c’était la palette de bois ! », a-t-il raconté.

« On voit bien que la gravité des faits n’a rien à voir avec ce qui lui est aujourd’hui reproché, son intensité », a insisté Jean-Jacques Urvoas, ajoutant : « Son passé pénal n’annonce en rien les actes dont il est aujourd’hui accusé. »

10h23 : L’Etat islamique revendique l’attentat de Nice

Selon le journaliste spécialisé sur le djihadisme David Thomson, le groupe terroriste Etat islamique revendique l’attaque de Nice via son agence de presse Amaaq.

Le journaliste précise que Daesh présente le tueur comme un « bon soldat ».

 

10h15 : Conseil restreint de défense à l’Elysée

Le compte Twitter de la présidence a posté une photo du conseil.

 

10h10 : Les festivals rendent hommage aux victimes

De nombreux festivals et concerts ont rendu un hommage émouvant aux victimes de l’attaque de Nice. C’est à lire par ici.

9h20 : Quatre personnes interpellées en garde à vue

Quatre hommes, membres de l’entourage du Tunisien qui a tué 84 personnes, ont été interpellés vendredi et samedi et placés en garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire. Son ex-épouse était en outre toujours en garde à vue samedi matin. Parmi les quatre hommes placés à leur tour en garde à vue, dont l’identité n’a pas été précisée par la source judiciaire, un a été interpellé vendredi et les trois autres samedi matin.

9h18 : Stéphane Le Foll s’attaque aux détracteurs du gouvernement

« Ceux qui disent qu’avec eux ou s’il y avait eu telle ou telle décision il n’y aurait pas eu de drame, ceux qui disent que c’est aussi simple que cela, ceux qui disent qu’avec eux il n’y aura jamais un problème, je les laisse à leur manque de responsabilité », a ainsi déclaré le porte-parole du gouvernement au micro d’Europe 1.

9h10 : Le conseil restreint de défense a débuté

Y participent, François Hollande, Manuel Valls, le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers.

8h48 : Revue de presse au surlendemain de l’attentat

La presse française est longuement revenue sur l’attaque au camion qui a fait au moins 84 morts jeudi soir à Nice. Elle demande au gouvernement des « résultats sur le terrain », ne voulant plus se contenter de « mots » et c’est à lire par ici.

8h15 : Trois personnes auraient été interpellées ce samedi matin

Selon Europe 1, trois personnes auraient été interpellées dans le cadre de l’enquête sur l’attaque au camion. Vendredi, l’ex-femme du tueur avait déjà été placée en garde à vue par les enquêteurs.

8:07 : La une de Nice Matin

Voici la une du quotidien régional Nice Matin qui consacre une édition spéciale à l’attaque du camion.

 

8h01 : Conseil restreint de sécurité à 9h

Dans moins d’une heure se tiendra au palais de l’Elysée, un Conseil restreint de sécurité et de défense. Y assisteront, François Hollande, Manuel Valls, le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers.

7h38 : Début des trois jours de deuil national

Bonjour à toutes et à tous. Suivez avec nous les événements au surlendemain de l’attaque folle qui a coûté la vie à 84 personnes et en a blessé beaucoup d’autres. Ce samedi matin, débutent les trois jours de deuil national décrété par le président François Hollande.