Attentat à Nice: Qu’est-ce que la «réserve opérationnelle» à laquelle François Hollande fait appel?

ATTENTAT Le but est de « soulager les effectifs de policiers et de gendarmes »…

A.Ch.

— 

Des réservistes lors de la journée nationale en 2015.
Des réservistes lors de la journée nationale en 2015. — BONY/SIPA

Après l’attentat qui a frappé Nice dans la nuit de jeudi à vendredi, François Hollande a annoncé qu’il ferait « appel à la réserve opérationnelle » pour « soulager les effectifs de policiers et de gendarmes ». Qu’est-ce que cette réserve opérationnelle ?

>> EN DIRECT. Attaque à Nice: Le chauffeur du camion formellement identifié... Une dizaine d'enfants parmi les 84 victimes selon Estrosi...

  • Qui sont les réservistes ?

Il s’agit de « tous ceux qui à un moment ont été sous les drapeaux ou dans les effectifs de la gendarmerie », selon les mots du chef de l’Etat. Le ministère de la Défense précise qu’il s’agit « d’hommes et femmes âgés d’au moins 17 ans », des citoyens volontaires ayant ou non une expérience militaire préalable qui ont signé un engagement à servir dans la réserve pour une durée de 1 à 5 ans. Ils ont reçu une formation et un entraînement spécifiques « pour apporter un renfort temporaire » aux forces armées (armée de Terre, gendarmerie, services du ministère…).

 

  • Combien sont-ils ?

Au 31 décembre 2014, le ministère de la Défense recensait 54.860 personnes, gendarmerie incluse. L’actualisation de la loi de programmation militaire pour 2014-2019 prévoit un accroissement du nombre de jours d’activité de 25 à 30 jours par personne et par an.

>> A lire aussi : Militaires réservistes: «On sert notre pays, même avec nos petits moyens»

  • Quel est leur rôle ?

« Ils permettront de maintenir dans la durée un niveau de vigilance et de protection élevée », a déclaré ce vendredi matin Manuel Valls, indiquant que les modalités de mobilisation seront prochainement précisées.

Les réservistes viennent en renfort des forces de l’ordre lorsque la situation l’impose : plan Vigipirate, situations de crise, attentats, intempéries… Selon leurs compétences, ils peuvent aussi apporter un soutien particulier : « Quel que soit leur statut dans le secteur civil (salarié, agent de la fonction publique, artisan, profession libérale…), ces réservistes opérationnels servent, selon leurs compétences et leur spécialité, dans le domaine opérationnel ou dans le domaine du soutien, en unités, dans les états-majors, les établissements ou les administrations centrales sur le territoire national et sur les théâtres d’opérations extérieures, et se voient confier les mêmes missions que les militaires d’active », précise le ministère de la Défense.

>> A lire aussi : Attentat à Nice: François Hollande prolonge de trois mois l'état d'urgence et fait appel à la «réserve nationale»