Attentat de Nice: Daesh n'évoque pas l'attentat...

LIVE Suivez la journée en direct, au lendemain de l'attaque à Nice...

Clémence Apetogbor et T.L.G.

— 

Le Premier ministre français Manuel Valls lors d'une conférence de presse à Paris, le 30 juin 2016
Le Premier ministre français Manuel Valls lors d'une conférence de presse à Paris, le 30 juin 2016 — BERTRAND GUAY AFP

L'ESSENTIEL :

  • Le bilan provisoire est de 84 morts, dont 10 enfants et adolescents, et une cinquantaine de personnes en «urgence absolue»
  • Le chauffeur est bien le propriétaire des papiers d'identité au nom d'un Tunisien de 31 ans domicilié à Nice, retrouvés dans le camion par les enquêteurs
  • Trois jours de deuil national (samedi, dimanche et lundi) ont été décrétés par François Hollande
  • L'état d'urgence va être prolongé de trois mois
  • Les besoins en produits sanguins sont couverts. L'EFS invite ceux qui souhaitent faire un don à se mobiliser dans la durée

A LIRE AUSSI :

La recherche de personnes disparues s'organise sur les réseaux sociaux

Facebook active son «Safety Check»

Les hommages aux victimes en dessins

 

Ce live est à présent terminé. Merci de l'avoir suivi. Rendez-vous dès 7h pour suivre les événements de samedi, ou ici même en cas de nouveaux développements.

01h30: Les responsables de l'appli Alerte Attentat devront s'expliquer

Dans un communiqué de presse, le ministère de l'Intérieur a reconnu que l'application sur smartphone lancée il y a un mois pour informer les populations d'un attentat avait été trop lente et assure avoir demandé des comptes à son gestionnaire. L'alerte transmise dès la le début des faits (vers 23h) par la préfecture des Alpes-Maritimes n'a été publiée qu'à 1h34.

01h08: Deuil et angoisse sur la Promenade des Anglais

« Je ne veux pas des hommages, je veux de la sécurité, je veux que le gouvernement intervienne ! Et M. Estrosi qui paradait devant les caméras... Il ne fait rien ! » Sur la promenade, rouverte depuis 20h, certains Niçois sont venus crier notre colère. Notre envoyée spéciale était sur place.

00h30: Une minute de silence dans tout le pays lundi

Une minute de silence sera observée lundi à 12 h dans le pays en hommage aux victimes de l'attentat de Nice, ont déclaré ce vendredi soir plusieurs sources gouvernementales et parlementaires.

0h10: Minute de silence aux Vieilles Charrues

Une minute de silence en souvenir des victimes de l'attaque de Nice a été observée après le concert de Michel Polnareff, par les dizaines de milliers de spectateurs du festival des Vieilles Charrues.

Les festivaliers ont entonné spontanément la Marseillaise, juste après.

Auparavant, Michel Polnareff avait conclu son concert sur sa chanson On ira tous au paradis.

23 h 30 : Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait fait une dépression selon son père

L’auteur de la tuerie de Nice avait fait une dépression au début des années 2000, a affirmé son père en Tunisie. « De 2002 à 2004, il a eu des problèmes qui ont provoqué une dépression nerveuse. Il devenait colérique, il criait, il cassait tout ce qu’il trouvait devant lui », a déclaré Mohamed Mondher Lahouaiej-Bouhlel. Il a décrit un homme « toujours seul, toujours déprimé » et qui ne voulait pas parler.

Cheveux blancs et visage tendu, le père de l’auteur du massacre du 14 juillet a affirmé que sa famille en Tunisie n’avait quasiment plus eu de contact avec lui après son départ en France. Il n’a pas pu indiquer à quelle date son fils était parti vivre dans ce pays.

Selon lui, son fils, n’avait « aucun lien avec la religion ». « Il ne faisait pas la prière, il ne jeûnait pas, il buvait de l’alcool, il se droguait même », a-t-il raconté.

23h20 : Daesh n'évoque pas l'attentat

Les communiqués et publications de ce vendredi de Daesh ne mentionnent pas la tuerie de Nice. Selon le procureur de Paris, François Molins, l'attaque correspond «très exactement aux appels permanents au meurtre» des djihadistes.

22h45: On bascule sur un live coup d'Etat Turquie

C'est à suivre ici.

22h10: Grande confusion en Turquie, le gouvernement parle d'une possible tentative de coup d'Etat

Le Premier ministre a parlé d'un coup d'Etat "post-moderne" et il assure qu'il sera contenu, selon une journaliste turque

 

21h55: Des coups de feu signalés à Ankara, ponts fermés entre l'Europe et l'Asie

L'information vient des médias turcs. Pour l'instant, on n'en sait pas plus. Les deux ponts entre les parties asiatique et européenne ont été fermés, selon le journaliste de France 24 Wassim Nasr.

 

21h35: L'idée de tester les musulmans aux Etats-Unis sur leurs croyances est «répugnante», selon Obama

C'est le républicain Newt Gringrich qui suggère cela: «La civilisation occidentale est en guerre», a-t-il lancé jeudi, suggérant «soumettre à un examen toute personne qui se trouve ici et a des origines musulmanes, et s'ils croient à la charia, il faut qu'on les expulse. C'est incompatible avec la civilisation occidentale».

21h12 : Obama dénonce une attaque contre « la liberté et la paix »

Barack Obama a dénoncé l’attentat « tragique et effroyable » qui a eu lieu jeudi à Nice, y voyant une attaque contre « la liberté et la paix ».

Promettant une nouvelle fois de « détruire » l’organisation de l’Etat islamique, le président des Etats Unis a affiché sa volonté d’y parvenir en restant « fidèle aux valeurs de pluralisme, de diversité et de liberté que les gens célébraient à Nice le 14 juillet ».

21h06 : Hollande, Molins… Tout le monde parle d’attentat, mais…

A-t-on raison de le faire, alors le carnage de jeudi à Nice n’a pas été revendiqué ?

Des éléments de réponse par ici.

20h53: Manuel Valls tacle la droite

«Une campagne électorale ne mérite pas que nous divisions le pays. C'est beau, être Français. La plus belle réponse à ce que nous vivons, c'est être Français, républicain et patriote», a-t-il lancé en fin de JT, en réponse à la polémique lancée par certains à droite ou au FN.

20h37: Cazeneuve refuse de faire un lien avec l'islamisme radical
Quelques secondes plus tôt, pourtant, Manuel Valls le faisait, lui, au micro de France 2.

 

20h31: Notre journaliste sur la Promenade des Anglais à Nice

 

20h23: «Nous gagnerons cette guerre mais il y aura sans doute encore des victimes innocentes, a encore déclaré Manuel Valls. Et je mesure pleinement la gravité de ces propos.»

20h22: «Quinze projets d'attentats ont été déjoués ces trois dernières années, encore un particulièrement important au printemps», se défend Manuel Valls

20h20: «J'en ai assez qu'on remette en cause les services de sécurité. Non, [il n'y a pas eu de failles de sécurité].

Le dispositif de sécurité pour le feu d'artifice du 14 juillet était «le même» que lors du carnaval de Nice et que celui de l'Euro de football qui s'est en partie déroulé dans la ville de la côte d'Azur, a déclaré Valls sur France 2, saluant l'«engagement des forces de l'ordre».

20h13: Manuel Valls annonce un renforcement des moyens de la coalition internationale

 

Manuel Valls a assuré que «les moyens de la coalition» internationale contre l'Etat islamique allaient être renforcés après l'attentat de Nice. «Il y aura, la semaine prochaine, une réunion très importante» à Washington, «à laquelle participera Jean-Yves Le Drian», le ministre de la Défense, a rappelé le chef du gouvernement. «Nous allons renforcer les moyens de la coalition» internationale contre le groupe Etat islamique en Syrie et en Irak, a-t-il dit.

20h11: «Oui c'est un acte terroriste. C'est un terroriste sans doute lié à l'islamisme radical d'une manière ou d'une autre», ajoute le Premier ministre

20h10: Manuel Valls au JT de France 2

20h05: La préfecture appelle la population au discernement pour les rassemblements

La préfecture de police (PP) de Paris a appelé vendredi la population, au lendemain de l'attentat de Nice, à «faire preuve de discernement» dans l'organisation éventuelle de rassemblements, afin de ne pas «détourner les forces de l'ordre de leur mission».

19h43: Notre journaliste à Nice.

 

19h41: Un peu de lecture: 

>> A lire aussi : Nice: le tueur, un homme décrit par ses voisins comme taciturne et violent

>> A lire aussi : Attentat de Nice: Les trois zones d’ombre que les enquêteurs doivent encore éclaircir

>> A lire aussi : Attentat de Nice: Timothé, 27 ans, est mort en héros

>> A lire aussi : Attentat de Nice: «C’est de la chirurgie de catastrophe»

 

19h27: Hollande réunira samedi tous les membres du gouvernement à l'issue du Conseil de défense

18h57: De notre journaliste place de la République

 

18h56: Hollande s'est entretenu au téléphone avec Obama

18h35: La Promenade des Anglais rouvre à 20h, selon Nice-Matin

 

 

18h06: Conseil restreint de sécurité et de défense à l'Elysée samedi à 9h00

L'Elysée a indiqué à l'AFP que le format du Conseil de défense de samedi serait le même que celui de vendredi, auquel assistaient le Premier ministre, Manuel Valls, le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et le chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers.

17h58: Les images du camion tueur

 

17h51: Merkel a appelé Hollande

La chancelière Angela Merkel a «témoigné sa solidarité» vendredi envers la France lors d'une conversation téléphonique avec François Hollande, après l'attentat meurtrier à Nice (84 morts), a indiqué l'Elysée à l'AFP.

17h46: Trois Algériens, dont deux enfants, parmi les morts

Trois Algériens, dont deux enfants, ont été tués lors de l'attentat, a annoncé vendredi le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères.

«Il y a des victimes algériennes parmi celles de l'attentat terroriste de Nice. Il y a une dame de 70 ans et deux enfants», a déclaré à la télévision publique algérienne ce porte-parole,Abdelaziz Benali Cherif.

17h44: Valls au JT de France 2, Cazeneuve sur TF1

Il va falloir faire un choix: Manuel Valls sera reçu dans le JT de France 2 et Bernard Cazeneuve sur TF1 vendredi à 20h00

17h15: Pas de revendication, mais...

François Molins a rappelé que l'acte n'avait pas encore été revendiqué. Mais a précisé:

«Ce type d'action correspond très exactement aux appels permanents aux meurtres des ces organisations terroristes, tels qu'elles le prescrivent notamment dans leurs revues ou vidéos», ajoutant que l'enquête s'attacherait à déterminer «les éventuels liens» du tueur avec des groupes «terroristes islamistes».

 

17h11: Le procureur confirme l'identité de Mohamed Lahouaiej Bouhlel.

«Le suspect est né le 23 janvier 1985 en Tunisie et domicilié à Nice. Il était chauffeur livreur, de nationalité tunisienne, marié et père de famille. Il était connu des services pour des faits de menaces, violences, vols et dégradation commis entre 2010 et 2016, il avait condamné en mars 2016 à six mois d'emprisonnement avec sursis pour des faits de violences avec arme commis en janvier 2016. Il était en revanche totalement inconnu des services de renseignement et n'avait jamais fait l'objet de la moindre fiche pour radicalisation.»

17h10Ce que les policiers ont trouvé dans le camion

Un vélo, huit palettes vides à l'arrière, un pistolet automatique 7.65mm, des cartouches utilisées, des cartouches non utilisées, un pistolet factice, deux répliques de fusils d'assaut, une grenade percée, un téléphone portable et des documents en cours d'exploration.

 

 

17h05 : Le conducteur « a tiré à plusieurs reprises sur trois policiers »

« Un homme circulant seul avec un camion frigorifique, qui aurait dû être restitué le 13 juillet. Il a roulé sur une distance de 2 km, entre le numéro 11 et 147 de la Promenade et a percuté de nombreux spectateurs. Le terroriste a tiré à plusieurs reprises sur trois policiers. Les policiers ont répliqué et poursuivi le camion qui a réussi à rouler encore sur près 300 mètres », avant que l’homme ne soit abattu.

 

17h05: «Nous déplorons la mort de 84 personnes dont 10 enfants et adolescents, 202 blessés, 52 en urgence absolu 25 personnes toujours en réanimations»

17h04: Début de la conférence de presse de Molins

17h03: Le suspect avait été condamné le 24 mars 2016, à six mois de prison avec sursis, pour des faits de violence, lors d'une altercation après un accident de la circulation, a annoncé le ministre de la Justice.

16h58: «L'ensemble des manifestations» culturelles «peut être maintenu», assure la ministre Azoulay

16h54: Les monuments du monde aux couleurs de la France

 

16h45: Cellule psychologique mise en place à Nice

 

16h40: Les Chirac expriment leur émotion et leur solidarité

«Le Président Chirac et son épouse Bernadette Chirac, profondément engagée auprès des Niçois à travers l'Institut Claude Pompidou, tiennent à exprimer à tous les habitants de la ville de Nice leur émotion et leur solidarité face à l'horreur indicible qui vient de les frapper», écrit le bureau de l'ancien chef de l'État (1995-2007), dans un communiqué transmis à l'AFP.

16h35: Conférence de presse du procureur de Paris à 17h

Le procureur de la République de Paris, François Molins, tiendra une conférence de presse au palais de justice de Nice à 17h00. Le parquet de Paris, qui a compétence nationale pour les affaires antiterroristes, a été saisi de l'enquête.

16h16: Le Conseil de sécurité de l'ONU observe un moment de silence

16h12: La tour Eiffel illuminée en bleu-blanc-rouge vendredi soir et pendant le deuil national

16h08: L'ex-femme du suspect de l'attentat de Nice en garde à vue

15h58: Des voyous profitent de l'émotion pour demander des dons

 

15h52: Kerry et Lavrov ensemble pour un hommage à l'ambassade française de Moscou

Les chefs de la diplomatie russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry, se sont rendus ensemble vendredi à l'ambassade de France de Moscou pour y déposer des fleurs et écrire un message de condoléances en mémoire des victimes de l'attentat de Nice.

15h47: Les déclarations de Hollande, en vidéo.

 

15h30: Les perquisitions administratives réintégrées dans la prolongation de trois mois de l'Etat d'urgence

15h22: Des experts d'Interpol envoyés

Interpol envoie une équipe de spécialistes à Nice pour aider à l'enquête sur l'attentat qui a tué au moins 84 personnes, dont des experts en identification de victimes étrangères, a annoncé vendredi l'organisation internationale de coopération policière.

15h16: «Nous sommes devant un combat qui va être long»

 

«Nous sommes devant un combat qui va être long, car nous sommes devant un ennemi qui va continuer à frapper. Nous devons compter sur l'engagement de nos forces, nos services publics, de l'Etat».

15h13: «Une cinquantaine de personnes en urgence absolue»

 

«Nous avons voulu faire part de notre compassion. Au moment où je m'exprime, 84 personnes sont mortes, une cinquantaine de personnes sont en urgence absolue c'est-à-dire entre la vie et la mort. Il y a beaucoup d'enfants. De jeunes enfants, venus pour admirer le feu d'artifice en famille. Pour partager un bonheur, un épanouissement. Et ils ont été frappés, frappés à mort.»

15h11: François Hollande prend la parole

15h09: Le suspect aurait bien loué le véhicule à partir de lundi

Contactée par 20 Minutes, l'agence de location Via Location, située à Saint-Laurent-du-Var, confirme qu'elle a bien loué le véhicule qui a foncé dans la foule sur la Promenade des Anglais. La salariée de l'agence de location laisse entendre que c'est bien le suspect Mohamed Lahouaiej Bouhlel qui a loué, lui-même le véhicule, à partir de lundi dernier.
 
«La police nous a contactés cette nuit en trouvant notre numéro dans les papiers du camion, confirme cette salariée. Nous lui avons fourni des informations sur le locataire. Il est venu deux fois à l'agence, une fois pour se renseigner et une fois pour récupérer les clés. Nous nous attendons à être convoqués par la police pour le décrire physiquement.»
Une précision importante puisque l'agence de location ne dispose pas de caméras de vidéosurveillance qui auraient pu capter le visage du suspect.

15h06: François Hollande a rencontré les blessés et le personnel

 

15h00: 30.000 personnes présentes sur la Promenade des Anglais jeudi soir

Quelque 30.000 personnes assistaient jeudi soir au feu d'artifice sur la Promenade des Anglais, au moment où un homme à bord d'un camion a fauché et tué au moins 84 personnes, a indiqué vendredi la mairie de Nice interrogée par l'AFP.

14h50: Retour à la normale à l'aéroport de Nice après un paquet suspect

 

14h44: Le suspect aurait déjoué la sécurité en racontant devoir livrer des glaces, selon M6

 

Selon les informations de M6, la promenade des Anglais était censée être fermée aux véhicules, mais le suspect aurait réussi à y accéder en racontant devoir livrer des glaces.

14h25: Rassemblement de solidarité au PS lundi

 

Le PS organisera suite à l'attentat de Nice un «rassemblement de solidarité» lundi midi au siège du parti, suivi d'un bureau national extraordinaire auquel le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est convié, a indiqué le parti vendredi dans un communiqué.

14h17: Pour le moment, l'attentat n'a toujours pas été revendiqué

 

14h06 Diverses nationalités parmi les victimes

 

  • 3 Allemands, un enseignant et deux lycéennes, selon le Quai d’Orsay.
  • 2 Américains, selon le porte-parole du Département d’Etat, John Kirby, un homme de 51 ans et son fils 11 ans.
  • 1 Suissesse, selon le ministère suisse des Affaires étrangères, qui n’a pas donné plus de précision.
  • 1 Russe a également perdu la vie dans l’attentat, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères sur Facebook.
  • 1 Arménienne a été tuée lors de l’attaque, selon un communiqué du ministère arménien des Affaires étrangères.
  • 1 Ukrainien a été tué et un autre blessé, selon le ministre des Affaires étrangères Pavlo Klimkin sur Twitter.

14h04: François Hollande est arrivé à l'hôpital Pasteur de Nice

 

14h01: Petit florilège de dessins en hommage aux victimes

 

13h35: François Hollande au Centre Opérationnel Départemental avec Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Christian Estrosi.

 

13h20: Compilation des vidéos amateurs.

 

13h07: Les premières images de l'appartement du terroriste présumé diffusées

 

12h57: «C’est un mode opératoire extrêmement difficile à parer»

Lancer un véhicule à vive allure sur une foule est un mode opératoire plusieurs fois utilisé par les organisations terroristes. Alain Rodier, du Centre français de recherche sur le renseignement, explique pourquoi

12h54: Le peloton sous le choc après l'attentat de Nice

Les coureurs du Tour de France ont rendu hommage aux victimes de l'attentat de Nice, vendredi matin avant leur départ pour la 13e étape, un contre-la-montre en Ardèche qui a été maintenu dans ce contexte dramatique.

 

12h45: Le New York Times publie une infographie retraçant le trajet du camion 

 

12h29: Le suspect décrit comme «solitaire» et «silencieux»

Une dizaine de voisins interrogés ont décrit le locataire de l'appartement comme étant «solitaire» et «silencieux». L'homme montait toujours dans son logement avec son vélo et garait aussi à proximité une petite camionnette de travail.

Il était souvent en shorts, parfois muni de chaussures de sécurité, selon Sébastien, un habitant du petit immeuble de quatre étages.

Sa voisine de palier, Alexia, indique lui avoir parlé une seule fois, lorsqu'il avait coupé le mauvais compteur électrique. A l'étage supérieure, une famille nombreuse soulignait que le jeune homme ne retournait jamais leurs salutations.

Seule une habitante du rez-de-chaussée, Anan, a indiqué qu'elle se méfiait de ce voisin, un «bel homme qui fixait trop ses deux filles».

12h25: François Hollande et Manuel Valls viennent d'atterrir à Nice

 

12h18: François Hollande attendu à Nice

Le chef de l’Etat est parti pour Nice ce vendredi matin dès la fin du Conseil de Défense qui se tenait à l’Elysée. Au lendemain de l’attentat meurtrier qui a frappé la Promenade des Anglais, François Hollande est attendu vers midi à Nice pour une visite qui le conduira notamment à la préfecture, a indiqué l'Elysée. 

Accompagné du Premier ministre Manuel Valls et du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, il se rendra ensuite au Centre hospitalier universitaire Pasteur pour s'entretenir avec les services mobilisés dans la nuit de jeudi à vendredi.

12h16: Quels sont les moyens prévus par le plan Orsec et le plan Blanc ?

Le gouvernement a déclenché le plan Orsec et le plan Blanc jeudi soir après l’attentat perpétré à Nice qui a fait au moins 84 morts. Deux plans d’urgence pour prendre en charge les blessés et répondre à la gravité de la situation.

Plus d'informations par là

12h08: La Tunisie «condamne fortement l'attaque lâche» commise par un Franco-tunisien

«La Tunisie exprime ses vives condoléances à la France et à son peuple», a indiqué dans un communiqué le ministère tunisien des Affaires étrangères.

Elle «réitère l'expression de son soutien total à la France dans ses efforts visant à lutter contre le fléau du terrorisme», a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat, Béji Caïd Essebsi, s'était rendu en matinée à la résidence de France, près de Tunis, pour «exprimer sa consternation, sa solidarité et sa profonde tristesse» à l'ambassadeur François Gouyette.

«C'est un acte ignoble et nous le combattrons ensemble, en nous montrant solidaires. (...) Ses pays amis ont besoin d'une France forte», a-t-il ajouté, selon la même source.

12h03: Deux Américains ont été tués dans l'attentat de Nice, a indiqué le Département d'Etat

11h48: «Si tous les moyens avaient été pris», l'attentat «n'aurait pas eu lieu», affirme Juppé

L'ancien Premier ministre Alain Juppé, candidat à la primaire de droite pour la présidentielle, a estimé vendredi sur RTL que «si tous les moyens avaient été pris», l'attentat de Nice, dans lequel au moins 84 personnes ont péri jeudi soir, «n'aurait pas eu lieu».

A la question de savoir si tous les moyens avaient été pris jeudi soir à Nice, Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite pour 2017, a répondu: «Je ne suis pas enquêteur. Si tous les moyens avaient été pris, le drame n'aurait pas eu lieu. Bien sûr qu'il faut faire plus, qu'il faut faire mieux. D'abord en ce qui concerne nos services de renseignement».

Le maire de Bordeaux à exigé que «tous les moyens contre la guerre faite à la France» soient mobilisés.

 

11h42: L’application gratuite «alerte attentat» du gouvernement est critiquée pour sa lenteur.

Alors que l’attaque a débuté peu après 22h30, l'application a envoyé une notification à 1h34, selon un journaliste de 20 Minutes et plusieurs captures d’écran sur Twitter. Soit environ trois heures après le départ de la virée infernale du camion à Nice.

 

11h41: Au moins une cinquantaine d'enfants ont été hospitalisés, selon une source hospitalière

«A 07h00 on a constaté deux décès d'enfants» au cours d'interventions chirurgicales, «d'autres sont encore entre la vie et la mort», a-t-il été précisé. Le dernier bilan de l'attentat communiqué jeudi matin par le ministère de l'Intérieur est d'au moins 84 morts, 18 personnes «en état d'urgence absolue», «une cinquantaine de blessés légers» et 120 autres personnes «impliquées», choquées ou prises en charge par les secours.

11h37: Au centre de don du sang, les Niçois affluent «face à l'horreur»

Notre journaliste s'est rendu au centre de don de l’Etablissement français du sang (EFS), à l’Est de Nice, qui n'avait jamais vu telle affluence.

Son reportage ainsi que les témoignages des donneurs sont à lire par ici

11h35: Monaco aux côtés de la France

Le prince Albert II a adressé un message au président François Hollande, ce vendredi matin.

«Au soir de sa Fête nationale, la France a subi à Nice une attaque terroriste meurtrière, écrit le souverain. Avec une très vive émotion, je veux vous assurer de la solidarité pleine et entière de mon pays, fondée sur la communauté de destin entre la Principauté de Monaco et la République française. A vos côtés, nous faisons mémoire des victimes dans le recueillement et la peine et exprimons aux blessés notre profonde compassion.»

11h33: Qui sont les victimes de l'attentat ? 

Parmi ces victimes, il y a de nombreux enfants, a rapporté le chef de l’Etat, François Hollande. Probablement « plus d’une dizaine d’enfants », a précisé le chef de la région PACA Christian Estrosi sur RTL. Des familles niçoises et des touristes figurent aussi, d'après les premiers témoignages, parmi la liste des victimes, laquelle n’a pas encore été précisée par les autorités. Le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Boris Johnson, a rapporté ce matin la blessure d'un ressortissant anglais.

Metronews assure aussi que le commissaire adjoint de la Police Aux Frontières de Nice, venu assister au feu d’artifice en famille, fait partie des spectateurs ayant trouvé la mort.

 

11h26: Plusieurs chaînes françaises critiquées pour la diffusion d'images choquantes

De nombreux téléspectateurs se sont indignés d’images de l’attentat à Nice diffusées dans la nuit de jeudi à vendredi sur TF1 (qui diffusait les éditions de LCI), France 2 et BFM TV

Les trois chaînes ont montré une vidéo du camion fonçant sur la foule massée sur la Promenade des Anglais. «C’est immonde pour les familles ayant perdu quelqu’un», a ainsi réagi une téléspectatrice sur Twitter. 

Le CSA a été saisi, tandis que France Télévision a présenté des excuses et évoque «une erreur de jugement».

11h24: Dispositif de sécurité renforcé sur le Tour de France

Le dispositif de sécurité a été renforcé sur la 13e étape du Tour de France, vendredi, entre Bourg-Saint-Andéol et la Caverne du Pont-d'Arc après l'attentat de Nice, qui à fait au moins 84 morts a appris l'AFP auprès de l'organisation.

Quelque 600 membres des forces de l'ordre sont mobilisés sur cette étape contre-la-montre.

11h23: Les mesures annoncées par Hollande démontrent «l'impuissance» de l'exécutif, selon le président de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015

La prolongation de l'état d'urgence et le maintien de l'opération militaire Sentinelle, annoncés vendredi par le président François Hollande, démontrent «l'impuissance» de l'exécutif face à la menace jihadiste, a critiqué le président de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015.

«L'état d'urgence ne règle rien. Ca rassure, c'est tout. La force Sentinelle ne règle rien non plus. C'est psychologique», a estimé le député LR Georges Fenech.

Ces deux mesures, dont la commission d'enquête a souligné dans son rapport la «portée limitée», constituent selon M. Fenech «un signe d'impuissance et d'aveuglement» du chef de l'Etat, qui a également annoncé l'intensification des frappes contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie.

11h15: François Molins tiendra une conférence de presse à Nice à 17h00

Le procureur de la République de Paris, François Molins, tiendra une conférence de presse au palais de justice de Nice à 17h00, a annoncé le parquet de Paris.

Le parquet de Paris, qui a compétence nationale pour les affaires antiterroristes, a été saisi de l'enquête sur cette tuerie. 

11h11: Perquisition au domicile du chauffeur du camion

Cette perquisition s'est déroulée vers 09h30 en présence de membres du Raid lourdement armés, a précisé une voisine du chauffeur dont les papiers ont été retrouvés dans le camion.

Vers 11h00, des membres de la police technique et scientifique étaient toujours présents dans l'appartement du jeune homme de 31 ans, situé dans un petit immeuble d'un quartier populaire de l'est de la ville.

11h10: Les précédents liés au terrorisme qui ont eu lieu ces derniers mois dans la région

Si l’attentat de jeudi n’a pas encore été revendiqué, on sait que la ville de Nice (Alpes-Maritimes) et sa région sont fortement menacées depuis plusieurs mois par des attaques terroristes. Des événements en lien avec le terrorisme ont été à déplorer ces derniers mois.

L'analyse de notre journaliste est à lire par là

11h04: Qu’est-ce que la «réserve opérationnelle» à laquelle François Hollande fait appel?

Le but est de "soulager les effectifs de policiers et de gendarmes". Mais qui sont ces réservistes ?

Toutes les réponses sont à retrouver ici 

10h56: L'autorité musulmane d'Al-Azhar appelle à l'unité face au «terrorisme»

La plus haute institution de l'islam sunnite en Egypte, Al-Azhar, a condamné vendredi l'attentat de Nice qui a fait plus de 80 morts, appelant à l'unité pour «débarrasser le monde du terrorisme».

«Ces attaques terroristes abominables contredisent les enseignements de l'islam», a-t-elle dit dans un communiqué. «Al-Azhar affirme la nécessité d'unir les efforts pour vaincre le terrorisme».

10h54: La Bourse de Paris débute la séance en baisse

Quelques minutes après l'ouverture de la séance ce vendredi, le CAC affichait une baisse de 0,55% à 4361,57 points. Dans son sillage, l'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres avait ouvert en recul de 0,19% à 6641,75, avec un net repli du secteur du voyage. La Bourse de Francfort a également débuté dans le rouge, plombée par cette attaque. Au démarrage des transactions, l'indice vedette Dax a abandonné 0,37% à 10.031,18 points, après un bond de 1,39% la veille.

10h35: La prolongation de l'état d'urgence en conseil des ministres mardi, au Parlement mercredi et jeudi

 

10h31: Trois jours de deuil national décrétés pour les 16, 17 et 18 juillet

Les drapeaux seront mis en berne à partir d’aujourd’hui, a déclaré ce vendredi le Premier ministre Manuel Valls à l'issue du Conseil de Défense réuni à l'Elysée.

«Nous faisons face à une guerre que le terrorisme nous livre» a-t-il affirmé.

La France va devoir vivre avec le terrorisme, a-t-il dit.

10h24: Marine Le Pen demande la mise en place «de mesure détaillées»

«La guerre contre le fléau du fondamentalisme islamiste n'a pas commencé, il est urgent maintenant de la déclarer», déplore la présidente du parti frontiste dans un communiqué.

«Nous l'engagerons vraiment en mettant en place une série de mesures que j'ai déjà détaillées et sur lesquelles j'aurai l'occasion de revenir, qui visent à s'attaquer à la source du phénomène», a-t-elle fait valoir.

«A la sidération et la compassion doivent désormais s'ajouter l'action, les nécessaires mesures de prévention et de répression, et la détermination la plus totale à éradiquer le fléau du fondamentalisme islamiste», a-t-elle ajouté.

10h22: Le CFCM, l'UMF et la Grande mosquée de Paris condamnent l'attentat de Nice

«La France vient d'être touchée une nouvelle fois par un attentat d'une gravité extrême», déplore dans un communiqué le CFCM, en condamnant cette attaque «odieuse et abjecte qui vise notre pays le jour même de la Fête nationale qui célèbre les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité». «Le CFCM transmet sa totale solidarité avec les habitants de Nice, exprime sa profonde compassion aux familles des nombreuses victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés», ajoute le texte. Il appelle également les musulmans de France à prier vendredi «à la mémoire des victimes de cette attaque barbare».
Également dans un communiqué signé de son recteur Dalil Boubakeur, la Grande mosquée de Paris, exprimant «son immense émotion et sa consternation», a «condamné fermement cet odieux et horrible attentat criminel de masse». Elle «appelle à l'unité de tous les citoyens dans cette nouvelle terrible épreuve qui endeuille toute la communauté nationale».
Mohammed Moussaoui, le président de l'Union des mosquées de France (UMF), liée au Maroc, a aussi condamné «avec la plus grande vigueur» l'attentat «lâche et abject» de Nice, dont le mode opératoire, «régulièrement évoqué» par le groupe Etat islamique, rappelle que la lutte contre le terrorisme doit prioriser «l'éducation et la prévention» auprès des jeunes dont «certains sont aujourd'hui transformés en instruments et armes du terrorisme». 

10h05: Le trajet emprunté par le «camion fou»

9h56: L'étape du Tour de France maintenue 

Il s'agit d'un contre-la-montre de 38 kilomètres entre Bourg-Saint-Andéol et la Caverne du Pont d'Arc.

La caravane sera silencieuse, en hommage aux victimes. C'est la prefecture de l'Ardèche qui a rendu l'information officielle, l'organisation du Tour restant muette sur une possible annulation de l'étape. 

 

9h54: Le chauffeur du camion a été formellement identifié 

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est bien le propriétaire des papiers d'identité au nom d'un Franco-Tunisien de 31 ans domicilié à Nice, retrouvés dans le camion par les enquêteurs.

«Plusieurs opérations sont actuellement en cours vendredi matin, notamment à Nice», ont indiqué des sources policières.

9h51: La principale page Facebook francophone de l'EI désactivée cette nuit

 

9h40: L’ESF ne lance pas d’appel aux dons mais invite à la mobilisation dans la durée

 

9h32: Les réactions des politiques du monde entier continuent d'affluer

Vladimir Poutine a exprimé vendredi sa solidarité avec la France, qualifiant l'attaque d'«acte barbare» et appelant à continuer «la lutte contre le terrorisme».

«La Russie est solidaire avec le peuple français en ce jour difficile», a déclaré le président russe dans un télégramme adressé à son homologue français François Hollande, selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Le maire de New York Bill de Blasio s'est dit «écoeuré» par l'attentat «insensé» de Nice sur son compte Twitter.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui avait assisté au défilé du 14 juillet à Paris, a fustigé une «attaque affreuse (...) contre des personnes innocentes durant un jour qui célèbre la liberté, l'égalité et la fraternité».

La nouvelle Première ministre britannique Theresa May est tenue informée du «terrible incident» à Nice, selon Downing Street qui s'est dit «très choqué et inquiet».

Le président sénégalais Macky Sall: «Les attentats inqualifiables tuant lâchement autant de victimes innocentes ce soir à Nice m'attristent profondément».

 

9h25: Début du Conseil de défense

Le Conseil de défense réuni par François Hollande a débuté vendredi peu après 09h00, a indiqué à l'AFP une source au sein de la présidence de la République.

Assistent notamment à ce Conseil, autour du chef de l'Etat, le Premier ministre Manuel Valls, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui s'est rendu à Nice peu après l'attentat, doit assister à ces débats par visio-conférence.

9h20: Un numéro mis à disposition pour joindre la cellule interministérielle d'aide aux victimes

 

9h16: Pas de besoin particulier en termes de dons du sang selon le porte-parole de l'Intérieur

Il n'y a «pas de besoin particulier en termes de dons du sang», a indiqué le porte-parole ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. 

Toutefois, la gendarmie et plusieurs médias indiquent, pour ceux qui souhaitent donner leur sang, les heures d'ouverture et les adresses des différents établissements.

 

8h53: Les drapeaux de Paris mis en berne 

 

8h51: Le Vatican condamne l'attaque

Le Saint-Siège a suivi «avec une énorme préoccupation» le déroulement des événements à Nice et a condamné «de la manière la plus absolue» cet attentat perpétré dans cette ville du sud de la France.

«Nous avons suivi cette nuit avec une énorme préoccupation les terribles nouvelles de Nice», a déclaré le porte-parole du Vatican, père Federico Lombardi dans un communiqué écrit en français.

«Nous exprimons de la part du Pape François notre participation et notre solidarité avec la souffrance des victimes et du peuple français tout entier» en «un jour qui devait être un grand jour de fête», poursuit le porte-parole.

«Nos condamnons de la manière la plus absolue toute manifestation de folie 'meurtrière', de haine, de terrorisme et toute attaque contre la paix», a conclu le père Lombardi.

8h50: Une famille retrouve sur Facebook son bébé perdu lors du mouvement de foule 

Sur Facebook, une famille qui a réussi à retrouver son bébé de huit mois perdu sur sa poussette lors du mouvement de foule créé par le passage du camion fou sur la promenade des Anglais. 

8h48: Madrid, Washington et Londres affichent leur solidarité 

Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a présenté vendredi ses condoléances au peuple français après «l'exécrable attentat» commis jeudi soir à Nice.

«Mes condoléances pour les victimes à tout le peuple français», a déclaré dans un message diffusé sur son compte Twitter Mariano Rajoy. Il a annoncé qu'il ferait des déclarations en lien avec «l'exécrable attentat», vendredi matin au palais de la Moncloa, siège du gouvernement.

«Nous sommes solidaires de la France, notre plus vieil allié, au moment où elle fait face à cette attaque», a dit de son côté le président américain Barack Obama.

«Dévasté par cette attaque inqualifiable survenue à Nice. Nous sommes unis dans la douleur et dans notre détermination à combattre le terrorisme», a dit le maire de Londres Sadiq Khan.

8h44: Le camion a été loué «il y a quelques jours» dans le Sud-Est de la France

«Le camion a été loué il y a quelques jours en région Provence-Alpes-Côte d'Azur», a déclaré une source policière à l'AFP.

Le poids lourd blanc, qui une fois son chauffeur abattu par la police présentait le pare-choc avant et la calandre arrachés, ainsi que le pare-brise criblé d'impacts de balles, «a changé de trajet au moins une fois» durant sa course de deux kilomètres, a affirmé la source policière. «Il a clairement cherché à faire un maximum de victimes», a-t-elle estimé.

Le véhicule, qui a foncé dans la foule jeudi soir en pleines célébrations du 14-Juillet sur la Promenade des Anglais, a fait 84 morts, a déclaré le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet à l'AFP. Des enfants figurent parmi les personnes tuées.

8h42: Les familles reçues à la Maison d'accueil des victimes

Le centre d’accueil des familles est désormais ouvert à la Maison d’accueil des victimes, 6 rue Gubernatis, sous le pilotage de la Cellule Interministérielle d’Aide aux Victimes, a indiqué la préfecture. Les familles qui se présenteront au CUM continueront à être accueillies.

8h37: Une dizaine d’enfants parmi les 84 victimes, selon Christian Estrosi

L’ancien maire de Nice s’est exprimé au micro de RTL alors qu'un nouveau bilan revu à la hausse vendredi matin fait état de 84 victimes, tandis que 18 personnes sont toujours en état d'«urgence absolue» 

8h36: Marseille annonce sur Twitter l'annulation du feu d'artifice prévu ce vendredi soir dans la ville

 

8h24: L'Etablissement français du sang appelle aux dons

Selon La Provence, l' Etablissement français du sang a lancé un appel aux dons. 

 

8h21: Les dirigeants et politiques européens apportent leur soutien à la France

«L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme», a-t-elle souligné à Oulan-Bator, en marge du 11e sommet Europe-Asie (Asem). «Les mots suffisent à peine pour dire ce qui nous unit à nos amis français», a-t-elle ajouté, évoquant sa «stupeur» après cette attaque.

La Belgique, à travers son Premier ministre Charles Michel et son ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a apporté son soutien à la France. 

Le président du parlement européen s'est également exprimé sur le réseau social

 

8h03: François Hollande prolonge de trois mois l'état d'urgence et fait appel à la «réserve nationale»

«J'ai décidé que l'état d'urgence, qui devait prendre fin le 26 juillet, sera prolongé de trois mois», a-t-il déclaré lors d'une allocution télévisée en pleine nuit. «Un projet de loi sera soumis au Parlement d'ici la semaine prochaine», a-t-il précisé.

L'opération Sentinelle mobilisant 10.000 militaires, en plus des gendarmes et des policiers, se poursuit aussi.

Nicolas Sarkozy s'est dit favorable à cette prolongation, a-t-il dit ce vendredi matin dans un communiqué.

 

7h57: Le monde du sport rend hommage aux victimes

 

7h53: «J'ai eu à peine quelques secondes pour me dégager», un témoin raconte la scène

Plusieurs témoins décrivent des personnes se jetant en contrebas de la Promenade des Anglais sur le plage pour échapper au camion. Leurs témoignages est à lire ici

7h50: L'attaque n'a toujours pas été revendiquée

L’ombre de Daesh plane sur la tragédie. Très rapidement, la nébuleuse djihadiste a célébré l’attaque sur Internet avec le même niveau d’activité que lors des attentats de Paris et de Bruxelles, indique le groupe de surveillance SITE. Selon sa directrice Rita Katz, Daesh « revendiquera probablement » l’action. Et si le mode opératoire semble nouveau, l’organisation djihadiste appelait à utiliser un camion dès 2014.

>> A lire aussi : Pas encore de revendication mais Daesh avait décrit le mode opératoire en 2014

 

7h47: Un numéro spécial mis en place pour les citoyens Belges à la recherche de leurs proches

 

7h41: Une «grenade inopérante» et des «armes longues factices» retrouvées dans le camion 

Le camion fou a fait au moins 84 morts. Une «grenade inopérante» et «des armes longues factices», ont été retrouvées dans le véhicule selon une source proche de l'enquête. Son conducteur a été abattu par les forces de police.

7h36: Alain Juppé (LR) appelle à faire front

 

7h34: Une cinquantaine de blessés légers

On dénombre «une cinquantaine de blessés légers» et 120 autres personnes «impliquées», choquées ou prises en charge par les secours, a indiqué le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet.

7h33: Baignade et accès à certaines plages interdits 
La baignade et l’accès aux plages publiques et privées situées entre Carras (aéroport de Nice) jusqu’à la plage Beau Rivage inclus sont interdits.

7h31: La promenade des Anglais fermée pour une durée «indéterminée»

La promenade des Anglais est fermée pendant une durée indéterminée, de Carras aux Phocéens, Chaussées Sud et Nord. La circulation est interdite entre Magnan et l’Avenue de Verdun. L’autoroute contournement de Nice est gratuite pendant toute la période d’interruption de circulation sur la Promenade des Anglais, indique la préfecture. Les autorités ont demandé au public de ne pas se rendre dans le périmètre de la promenade des Anglais afin de faciliter le travail des secours. 

7h25: Le bilan s'établit à 84 morts

Un nouveau bilan fait état de 84 morts et 18 blessés toujours en «urgence absolue», selon l'Intérieur

7h24: Les différentes manifestations prévues à Nice annulées 

La préfecture a annoncé dans un communiqué que les manifestations prévues à Nice dans les prochains jours sont annulées (concert Rihanna, Nice Jazz Festival, marchés...) 

7h19: Un élément d'identité retrouvé dans le camion

L'élément d’identité retrouvé dans le camion correspond à un Franco-Tunisien de 31 ans connu des services de police selon France Info. L'homme est connu pour des faits de droit commun. Il s'agit d'affaires assez mineures de violences, dont une bagarre récemment. L'homme n'est pas fiché S. Pour le moment, il n'y a pas de lien établi avec certitude que cet homme de 31 ans et le conducteur du camion sont une seule et même personne.

6h25: Appels gratuits vers la France depuis l'étranger via Google

Pour Hangout, Google Voice et Project Fi, les appels vers la France sont gratuits.

 

6h20: Le chauffeur a tiré avec un pistolet avant d'être abattu

Le conducteur du camion a tiré à plusieurs reprises avec un pistolet avant d'être abattu par la police, selon des sources proches des enquêteurs. «Au moment où il a été abattu par les policiers, il avait fait feu plusieurs fois», a souligné vendredi le premier adjoint LR de la ville de Nice et président de la région Paca, Christian Estrosi.

 

6h10: Le dessin de Plantu

Avec une colombe qui pleure.

 

Un camion a foncé sur la foule aux alentours de 23h30 à Nice jeudi 14 juillet, sur plus de 2 km. Le fil des événements de la nuit est à retrouver ici