Attentat à Nice: Facebook active son «Safety Check»

NICE L'outil permet de rassurer ses proches...

T.L.G.

— 

Le système Safety Check, illustratio
Le système Safety Check, illustratio — Facebook

La ville de Nice frappée par l’horreur jeudi soir. Un camiona foncé dans la foule et tué au moins 70 personnes sur la Promenade des Anglais de la ville. Une nouvelle fois, Facebook a déclenché son outil «  Safety Check » pour rassurer les personnes des proches présentes dans le quartier.

Cette fonctionnalité détecte les utilisateurs du réseau social susceptibles de se trouver dans la zone touchée par une catastrophe/ou un attentat et leur propose de signaler à leurs proches qu’ils sont sains et saufs en cliquant sur un bouton. Les utilisateurs de Facebook recevront des notifications qui leur indiqueront que leur(s) contact(s) sont en sécurité.

Facebook avait notamment déjà activé son bouton « je suis en sécurité » lors des attaques de Bruxelles, les attentats de Paris en novembre, ou ceux d’Ankara à la mi-mars.