EN DIRECT. 14-Juillet: «Ce quinquennat se termine dans une impasse» estime Fillon

LIVE Suivez en direct sur «20 Minutes» le défilé militaire du 14-Juillet, l'intervention du président de la République François Hollande et les réactions suscitées par cette interview...

Anne-Laëtitia Béraud avec agences

— 

François Fillon, candidat à la primaire, le 13 juin 2016 à Notre-Dame des-Landes (Pays de la Loire).
François Fillon, candidat à la primaire, le 13 juin 2016 à Notre-Dame des-Landes (Pays de la Loire). — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

L'ESSENTIEL

  • Le défilé militaire du 14-Juillet s'est déroulé sur les Champs-Elysées, avant la traditionnelle interview du président de la République.
  • Près de 11.500 policiers et gendarmes sont mobilisés pour sécuriser les festivités à Paris «sur fond de menace terroriste élevée».
  • Lors de son interview, la dernière avant la présidentielle de 2017, François Hollande rappelle à l'ordre son ministre Emmanuel Macron et loue son action à l'Elysée.

A LIRE AUSSI 

>> A lire aussi : VIDEO. 14-Juillet: Dans les coulisses des préparatifs du défilé aérien sur les Champs-Elysées

Paris: Les festivités du 14-Juillet sous haute sécurité

14-Juillet: Ce qu'il faut retenir de l'interview d'Hollande

François Hollande menace de virer Emmanuel Macron

 

Ce live est terminé, merci de l'avoir suivi.

18h: «Absence totale d'autorité» pour Eric Ciotti, «synthèse sans concrétisation» pour Jean-Christophe Lagarde

Les réactions à l'interview de François Hollande sont dures à droite. Pour Eric Ciotti, secrétaire général adjoint Les Républicains, «L'absence de décision du Président de la République face à la marche en solitaire et la cacophonie orchestrées par Emmanuel Macron est une nouvelle illustration de cette absence totale d'autorité et de courage qui caractérise François Hollande. La seule satisfaction que nous pouvons tirer de cette intervention du Président de la République à l'occasion de la fête nationale est qu'elle était la dernière.»

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, estime que «Pour le dernier 14 juillet de son quinquennat François Hollande nous aura fait encore un exercice de haute voltige raté : un art de la synthèse sans concrétisation (...) Face à l'addition des échecs, le ciel de François Hollande restera définitivement assombri à force de reniements.»

15h26: Les internautes s'amusent de l'avertissement adressé par Hollande à Macron

Sur Twitter, les internautes ironisent à propos la menace du président de la République à son ministre de l'Economie. Selon François Hollande, Emmanuel Macron doit suivre les règles et rester solidaire du gouvernement, sinon c'est la porte. Un avertissement qui ne convainc pas vraiment... 

 

15h16: Marine Le Pen estime qu'Hollande a perdu sa «capacité à incarner sa mission»

Dans un communiqué, la présidente du FN estime que le chef de l'Etat «a définitivement perdu toute hauteur de vue, toute capacité à incarner sa mission.»  «François Hollande s'est en effet livré à un indécent exercice d'auto satisfaction (...)« »Le président de la République a passé plus de temps à réagir à la bataille d'égos qui agite son gouvernement ou aux mensonges insupportables de sa «République exemplaire» qu'à répondre aux préoccupations réelles des Français.»

15h06: Nadine Morano trouve Hollande «sourd, aveugle»

Interviewée sur BFMTV, la députée européenne déplore la politique présidentielle et critique Emmanuel Macron, qui pourrait, selon elle, rassembler des électeurs de centre droit pour François Hollande en 2017... «Macron, c'est une opération Hollande», dit Nadine Morano.

15h00: Pour François Fillon, «le quinquennat se termine dans une impasse»

Dans un communiqué, le candidat à la primaire François Fillon déplore: «J’attendais du Président de la République qu’il éclaire les Français sur les initiatives urgentes qu’il convient de prendre pour sauver l’Union Européenne affaiblie par le Brexit. Il s’est contenté de commenter l’événement comme le spectateur passif qu’il est depuis quatre ans sur la scène. Commencé par une imposture, ce quinquennat se termine dans une impasse.»

14h50: Pluie de réactions après l'interview présidentielle

«Le Président de la République s'est aujourd’hui livré à un nouvel exercice d'autocélébration de sa politique, se cachant derrière une loi El-Khomri inutile qui ne créera pas un emploi en France» déplore le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et candidat à la présidentielle.

 

>> Les internautes, qu'avez-vous retenu de l'intervention du président? Les baisses d'impôts éventuelles? La fin de l'état d'urgence? le mystère plus ou moins épais concernant sa candidature en 2017? Dites-le dans nos commentaires!

14h00: Fin de l'interview de François Hollande

13h58: «Le temps est court, 5 ans c'est court»

Appel du pied pour 2017: «En 2012, il fallait que le pays se redresse. En 2017, il faudra qu'il tienne debout et continue de parler au monde» dit Hollande, qui lance: «La France est forte et doit être consciente de sa force».

«Etre président de la République, c'est être confronté à la mort, à la tragédie, au drame» conclut dans la gravité François Hollande.

13h53: Question sur la présidentielle de 2017 et son avenir

Hollande refuse de répondre sur sa probable candidature, mais accuse les ambitions des prétendants à l'Elysée. «L'idée qui m'anime, c'est de faire en sorte que notre pays puisse être maître de son destin.» «Je ne désespère pas de convaincre les Français que l'avenir n'est pas dans une France rabougrie». ll dit vouloir porter «l'idée de la cohésion, de la maison France qui est fragile»

 

13h48: Etat d'urgence et terrorisme

Il annonce la fin de l'état d'urgence le 26 juillet. «On ne peut pas prolonger éternellement l'état d'urgence. Nous avons maintenant une loi permettant d'agir contre le terrorisme.»

Au Moyen-Orient, «Nous allons renforcer notre appui aux Irakiens pour qu'ils reprennent Mossoul.»

Enfin, il se félicite du succès de l'Euro en matière de sécurité: «L'Euro 2016 a été une réussite populaire alors que certains voulaient annuler les fan zones. Mais ils voulaient aussi annuler la COP 21»

 

13h46: A propos de Barroso, l'ancien président de la Commission européenne passé chez Goldman Sachs

Evoquant l'Union européene après le Brexit, Hollande rappelle: «Il faut un budget et un ministre des finances de la zone euro. Et à propos de José Manuel Barroso, il tacle: «Barroso a été pendant 10 ans à la tête de la Commission européenne, ce n'est pas moi qui l'ai choisi ou soutenu.» «Il est moralement inacceptable que José Manuel Barroso rejoigne Goldman Sachs»

13h36: Question sur le coiffeur d'Hollande payé 10.000 euros par mois

Hollande souligne «les coupes budgétaires de l'Etat, les frais de fonctionnement de l'Elysée de 120 à 100 millions, de (s)on salaire.»

«J'ai diminué mon salaire de 30%, le budget et les effectifs de cette maison et on viendrait me chercher sur ce sujet? On peut me faire tous les reproches mais pas celui là»

13h29 : « Les décrets d’application de la loi travail vont être immédiatement pris »

«Chez Peugeot, l'accord de groupe va permettre de créer 1000 CD» se réjouit le chef de l’Etat. Concernant la contestation à la loi travail, Hollande répond : « Agir ce n’est pas se protéger », reconnaît cependant qu’il y a eu « une mauvaise présentation initiale ».

13h27 : Sur le chômage, effort à poursuivre…

« Nous aurons une inversion de la courbe du chômage mais le chômage reste toujours trop élevé. Il va falloir poursuivre la politique que j’ai menée ». Hollande ironise sur les politiques des prétendants à l’Elysée - qu’il ne nomme pas - en matière de lutte contre le chômage.

13h22: Le record des impôts en France? c'est la faute au pouvoir précédent

Hollande refute que la France soit le pays le plus imposé des pays membres de l'OCDE, contrairement à ce que relève le journaliste.

«J'ai hérité d'un pays qui avait 40 de fièvre. On se posait la question s'il fallait l'hospitaliser.» Il loue ensuite son action depuis qu'il est à l'Elysée: «J'ai baissé les prélèvements des ménages et cette année nous allons faire une baisse d'impôts (.. qui concernera) 8 millions de foyers»

 

Le président François Hollande a déclaré jeudi qu'il ne baisserait les impôts en 2017 que si la croissance est supérieure l'an prochain à celle de 2016. «Je ne ferai de baisse d'impôts que si nous avons la certitude d'avoir une croissance supérieure à celle de cette année», a-t-il dit.

 

13h22: Après le Brexit, «relancer l'investissement public en Europe»

Sur les économies: «On ne fera pas 50 milliards d'économies, on en fera 46», dit Hollande, se justifiant par les conséquences des attentats du 13 novembre.

13h15: Début de l'interview du président de la République

François Hollande se félicite tout d'abord de la «beauté» du défilé militaire et de l'animation des jeunes. Interrogé sur Emmanuel Macron, il explique; «Il m'accompagne depuis 2012 comme conseiller puis ministre (...) il a des idées, il veut rencontrer les citoyens (....) Mais il y a des règles. La première régle c'est la solidarité, l'esprit d'équipe, être à plein temps dans sa tâche. Il y a simplement servir jusqu'au bout». 

«Respecter ces règles c'est rester au gouvernement, ne pas les respecter, c'est ne pas rester au gouvernement»

«Dans un gouvernement, il n'y a pas de démarche personnelle et encore moins présidentielle».

13h00: Dans le public, la crainte des attentats

Un public très familial, et des touristes des quatre coins du monde, beaucoup brandissant des drapeaux tricolores, se sont pressés sur les Champs pour ce défilé. La peur des attentats était dans tous les esprits, quelques mois après ceux de Paris et Bruxelles. «Cette année on s'est posé la question en terme de sécurité», a confié Isabelle, venue avec ses deux enfants de 2 et 4 ans.

12h17: Les politiques célèbrent le 14-Juillet avec des mots sur Twitter

Célébrer les festivités, montrer leur respect pour les armées, ne pas se faire oublier... de nombreux élus publient des messages en ce 14-Juillet, comme l'ancienne ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie, le député LR Eric Ciotti, le député écologiste François de Rugy, la députée PS Valérie Rabault...

 

12h09: Les ministres quittent la Concorde, François Hollande serre des pinces

12h01: Point météo : Eclaircie sur les Champs-Elysées

Les mauvaises langues ne pourront pas dire que François Hollande est abonné à la pluie...

11h58: Des jeunes pour chanter La Marseillaise

Dernière partie du défilé, avec une animation de clotûre. Des jeunes chantent La Marseillaise. Dans les rangs, des jeunes déficients auditifs qui interprètent l’hymne national en chansigne, 120 jeunes du service militaire volontaire, en tenue militaire, 10 volontaires du service civique. Le Choeur de l’armée française (CAF) accompagne les choristes pour l’interprétation de La Marseillaise

 

11h49: Le défilé des hélicoptères est composé de trente appareils

Il y a seize hélicoptères de l’aviation légère de l’armée de terre, cinq de l’armée de l’air accompagnés d’un avion ravitailleur américain, quatre de la marine nationale, trois de la gendarmerie nationale et un de la sécurité civile. 

Les formations viennent des trois armées, de la gendarmerie nationale et de la sécurité civile dans la protection du territoire ainsi qu'en opération extérieure. 

Le dernier bloc hélicoptères met à l’honneur deux Caracal de l’armée de l’air et un avion ravitailleur américain KC130J.

11h47: Fin du défilé des troupes montées, début du défilé des hélicoptères

11h31: Fin des troupes à pied et début du défilé des troupes montées

On passe du plus gros char... au quad, utilisé par des troupes d'élites... Des drones sont également présentés par le Commandement du renseignement (COM RENS), qui est chargé de la recherche et de l’exploitation du renseignement d'intérêt militaire et géographique sur les théâtres d'opération.

11h29: Les pionniers du 1er régiment étranger de la Légion étrangère défilent

Barbes, haches, tabliers.. les soldats de la Légion étrangère, au pas plus lent que le reste des troupes à pied, arrivent à la Concorde. Ils ont notamment suivi les fusilliers marins, les soldats d'élite de la Marine nationale.

 

11h24: Après la police, les pompiers de Paris puis les pompiers d'Outre-mer défilent

 

11h15: La composition des troupes à pied qui défilent sur les Champs-Elysées

École polytechnique,

École des officiers de la gendarmerie nationale

École spéciale militaire de Saint-Cyr

École militaire interarmes

École navale

École de l’air

École des commissaires des armées

Écoles du service de santé des armées

 École de la gendarmerie nationale de Chateaulin

École nationale des sous-officiers d’active

École de maistrance

École des sous-officiers de l’armée de l’air

1er et 2e régiments d’infanterie de la garde républicaine

Détachement Sangaris

3e brigade légère blindée

Fusiliers marins

Patrouilleur de haute-mer Commandant Blaison

Frégate anti-aérienne Cassard

Escadrilles centenaires

Pompiers de l’air

Base aérienne 116

Drapeau de la direction générale de la police nationale

École nationale supérieure de la police

École nationale de police de Nîmes

École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers

Sapeurs pompiers territoriaux

Brigade des sapeurs pompiers de Paris

Pionniers de la Légion étrangère

Musique de la Légion étrangère

13e demi-brigade de Légion étrangère

11h11: Bataille d'allocutions, avec celle d'Alain Juppé avant François Hollande

Moins d'un an avant la présidentielle 2017, les prétendants à l'Elysée sont lancés dans la campagne. Alain Juppé, candidat à la primaire à droite, a publié une allocution sur internet avant même celle du président de la République François Hollande à la télévision. 

 

11h01: Les troupes cynophiles à l'honneur

Le 132e Bataillon cynophile de l’armée de terre (132e BCAT) constitue la troisième unité mise à l’honneur. Spécialisé dans la recherche d’armements, d’explosifs ou de produits stupéfiants, le 132e BCAT est engagé avec ses chiens dans le cadre de l’opération intérieure Sentinelle. Pour la petite histoire, les répétitions n'ont pas été de tout repos, car les troupes ont dû apprendre aux chiens à marcher en rythme.

10h57: Le défilé des troupes à pied a débuté, avec notamment, des Maoris néo-zélandais en tenue traditionnelle

10h51: Quelques chiffres du défilé aérien: 

Altitude des avions: Environ 1 000 pieds, soit 305 mètres
Les vitesses des avions sont différentes suivant les appareils: 
Avions de chasse : 300 noeuds, soit environ 556 km/h
Avions de chasse marine : 280 noeuds, soit environ 519 km/h
Avions patrouille maritime : 200 noeuds, soit environ 370 km/h
Avions de transport : 180 noeuds, soit environ 333 km/h
Avions sécurité civile : 150 noeuds, soit environ 278 km/h
Les distances entre les appareils: 
Élongation du défilé des avions : environ 52 km
Entre deux blocs d'appareils: environ 6,2 km
Entre les aéronefs : de 5 mètres à environ 10 mètres
La Défense - Place de la Concorde : environ 7 kilomètres

10h46: Point météo sur les Champs: Bien gris... mais il ne pleut pas (encore) 

 

10h45: Le plan du défilé aérien 

Infographie Sirpa Air du défilé des avions et hélicoptères le 14 juillet 2016.
Infographie Sirpa Air du défilé des avions et hélicoptères le 14 juillet 2016. - Sirpa Air

 

10h44: La patrouille de France survole les Champs-Elysées

Comme chaque 14-Juillet, le survol des Champs-Élysées par la Patrouille de France marque l’ouverture du défilé aérien. Cette année, une formation de 8 Alphajet de la patrouille de France représente la Tour Eiffel, symbole de la candidature de la France aux Jeux Olympiques de 2024. 

 

10h35: Premier défilé pour l'administration pénitentiaire, un retour pour les douanes après presque 100 ans

Les douanes, qui ont participé une fois en 1919 au défilé, et l'administration pénitentiaire, pour laquelle ce sera une première, vont aussi descendre les Champs 

>> A lire aussi: Pour les surveillants pénitentiaires, une «reconnaissance symbolique qui ne doit pas être éphémère»

 

10h30: Parade du quadrille des baïonnettes de la garde républicaine

Une vidéo des répétitions de ce quadrille 

 

10h24: Hollande rend hommage et salue les troupes

Il rejoint ensuite la tribune présidentielle place de la Concorde

10h15: François Hollande remonte les Champs, accompagné de la Garde républicaine à cheval

Le chef de l'Etat est en voiture avec le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers (...frère du politique Philippe de Villiers) 

 

10h11: Des soldats de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande présents sur les Champs

Des troupes de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande ont été invités à défiler cette année, à l'occasion du centenaire de la bataille de la Somme.

>> A lire aussi: VIDEO. «Anzac Day»: Des graffitis de la Première Guerre mondiale découverts dans la Somme

Des guerriers traditionnels maoris de Nouvelle-Zélande sont également présents. 

 

10h06: Le secrétaire d'Etat américain John Kerry sur les Champs-Elysées

En tournée européenne pour évoquer la guerre en Syrie et d'autres zones de conflit, le secrétaire d'Etat américain John Kerry est sur les Champs-Elysées ce jeudi matin. Le ministre, francophone, est notamment connu pour sa francophilie.

9h57: Les membres du gouvernement sont arrivés place de la Concorde

Le Premier ministre Manuel Valls et les ministres Emmanuel Macron (Economie) et Jean-Yves Le Drian (Défense) sont notamment arrivés... 

 

9h40: Le défilé militaire placé sous le signe de l’engagement et de la jeunesse

Comme l'a annoncé le président de la République, le défilé militaire 2016 est placé sous le signe de l’engagement et de la jeunesse, avec les 20 ans de la professionnalisation des armées françaises. Des ollégiens, des lycéens, des volontaires du service civique et jeunes du service militaire volontaire vont clôturer le défilé militaire.

9h30: La page de recherches Google en France se met aux couleurs nationales

Comme à chaque grand événement ou anniversaire, la page de recherches Google évolue. Pour les festivités du 14-Juillet, la page française se met aux couleurs du drapeau.

Capture écran Google 14 juillet 2016.
Capture écran Google 14 juillet 2016. - Google

 

9h20: Les décorés du 14 juillet

Les acteurs Marion Cotillard et Pierre Richard, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, l'ancienne syndicaliste Nicole Notat ou les photographes Raymond Depardon et Sebastiao Salgado font partie de la promotion du 14 juillet de l'Ordre national de la Légion d'honneur. Selon une enquête de la Grande chancellerie de la Légion d'honneur, 28,6 % des promus viennent du monde économique, 26% de la fonction publique, 13,1% des champs de la santé, du social et de l'humanitaire; 12,6 % de l'enseignement et recherche, 7,7 % de la culture et de la communication; 6% des élus et assimilés; 6% des cultes, sports et personnes œuvrant pour les anciens combattants; et six compagnons de la Libération.

9h10: Une délégation des autorités coutumières des îles de Wallis et Futuna assiste au défilé

A Paris pour discuter avec l'Elysée sur l'évolution du statut des îles de Wallis et Futuna, une délégation des autorités coutumières de ces îles assiste au défilé sur les Champs-Elysées. Territoire français le plus éloigné de la Métropole, Wallis et Futuna est une collectivité d'outre-mer divisée en trois royaumes coutumiers, un à Wallis et deux à Futuna, dont les dirigeants exercent, avec l'église catholique, une influence prépondérante.

9h00: 11.500 policiers et gendarmes mobilisés à Paris

Près de 11.500 policiers et gendarmes sont mobilisés pour sécuriser les festivités à Paris «sur fond de menace terroriste élevée», a annoncé mercredi à l'AFP la préfecture de police de Paris. Pour le seul défilé jeudi matin, «plus de 3.000 membres des forces de l'ordre seront engagés» à Paris et des points de pré-filtrage seront mis en place pour contrôler les accès aux périmètres contrôlés. Un peu plus tard dans la soirée, ce seront près de 2.500 policiers et gendarmes qui seront mobilisés pour le concert suivi d'un feu d'artifice au Champ-de-Mars. 

9h00: INFOGRAPHIE. Les aéronefs présents et leurs horaires de passage au-dessus des Champs-Elysées

Infographie Sirpa Air du défilé des avions et hélicoptères le 14 juillet 2016.
Infographie Sirpa Air du défilé des avions et hélicoptères le 14 juillet 2016. - Sirpa Air

 

9h00: Le planning de la matinée, minute par minute

  • 9h20 : fin de la mise en place des troupes à pied et motorisées sur le site Étoile / Champs-Élysées.
  • 9h30 : inspection des troupes par les officiers généraux commandant les défilés à pied et motorisé.
  • 9h45 : mise en place des détachements d'honneur de la Garde républicaine, place de l'Étoile et place de la Concorde.
  • 10h10 : arrivée du Président de la République avenue de Friedland. Accueil par le général d’armée Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, et le général de corps d'armée Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris. Revue des troupes.
  • 10h25 : honneurs rendus au Président de la République, place de la Concorde par le 1er régiment d'infanterie de la Garde républicaine.
  • 10h30 : animation d'ouverture.
  • 10h46 : défilé aérien d'ouverture commandé par le général de division aérienne Jean-Christophe Zimmermman.
  • 10h55 : défilé des troupes à pied commandé par le général de brigade Pierre Grego, général adjoint engagements auprès du gouverneur militaire de Paris.
  • 11h34 : défilé des troupes montées
  • 11h36 : défilé des troupes motorisées commandé par le général de division Philippe Lesimple, commandant la 1ère Division.
  • 11h50 : début du défilé aérien des hélicoptères commandé par le général de division aérienne Jean-Christophe Zimmermman.
  • 11h52 : animation de clôture.
  • 12h00 : départ du président de la République des Champs-Elysées
  • 13h00: Interview de François Hollande depuis l'Elysée.

Le thème du défilé 2016 est La Marseillaise. Le tableau final sur les Champs-Elysées lui sera consacré.