Paris: Les festivités du 14-Juillet sous haute sécurité

SECURITE La préfecture de police n'a rien laissé au hasard quant au dispositif de sécurité censé encadrer le défilé militaire et le feu d'artifice...

F.F.

— 

Les jets de la patrouille de France participent au défilé militaire du 14 juillet 2015, volant au dessus des Champs-Elysées
Les jets de la patrouille de France participent au défilé militaire du 14 juillet 2015, volant au dessus des Champs-Elysées — ALAIN JOCARD AFP

L’Euro, les manifestations contre la loi Travail, la Fête de la musique… C’est maintenant au tour du 14 juillet d’être un peu bouleversé par la vigilance alerte attentat et l’état d’urgence. Le traditionnel défilé militaire aura bien lieu, mais sous haute surveillance.

Les 3.239 hommes et femmes qui doivent descendre les Champs-Elysées le feront sous bonne garde, puisque la préfecture de police de Paris a annoncé ce mercredi un dispositif de plus de 3.000 policiers et gendarmes pour encadrer l’événement. Des points de pré-filtrage seront également mis en place, afin de contrôler les accès autour des Champs. Les effectifs militaires de l’opération Sentinelle viendront compléter les effectifs tout au long de la journée.

Un feu d’artifice (un peu) chamboulé

Le dispositif de sécurité est d’autant plus important que comme chaque année, le président de la République sera de la partie. François Hollande se rendra dès 10h10 sous l’Arc de Triomphe, pour passer les troupes en revue. Il prendra ensuite place dans la tribune installée place de la Concorde, en présence de membres du gouvernement, pour assister au défilé.

Le défilé du 14 Juillet 2016.
Le défilé du 14 Juillet 2016. - IRIS ROYER DE VERICOURT PAUL DEFOSSEUX / AFP

Plus tard dans la soirée, le concert suivi du feu d’artifice seront eux aussi strictement encadrés par 2.500 membres des forces de l’ordre. Des mesures de pré-filtrage et de contrôle d’accès seront également mis en place. Le public est donc invité à se rendre en avance sur les lieux. « Contrairement aux éditions précédentes, la scène du concert ne sera pas installée au pied de la Tour Eiffel mais sur l’avenue Joseph Bouvard, réduisant ainsi l’espace d’accueil du public », a détaillé Johanna Primevert, la porte-parole de la préfecture de police de Paris.

Plus de 10.000 membres des forces de l’ordre mobilisés

En tout, ce sont près de 11.500 policiers et gendarmes qui seront mobilisés pour sécuriser les traditionnelles réjouissances du 14 juillet à Paris. Afin de prévenir d’éventuelles violences urbaines, la préfecture de police mettra en effet en place « un dispositif de sécurisation au cours des nuits du 13 au 15 juillet » à Paris et dans les trois départements de la petite couronne parisienne (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine et Val-de-Marne), puisque les bals du 14 juillet débutent dès ce mercredi soir.

La préfecture de police tient à rappeler que « l’utilisation, la vente, le transport de tous les artifices de divertissement et articles pyrotechniques sont strictement interdits dans la capitale et les trois départements de la petite couronne ». La sécurité dans les transports - dont les durées de service ne seront pas prolongées - sera elle aussi accrue afin de faire face à l’affluence des usagers.