Allocations familiales: Le déficit divisé par deux en deux ans

ECONOMIE La différence entre les recettes et les versements de la CAF aux allocataires reste négative de 3,2 milliards d'euros pour 2015, soit 2,8% du montant total des dépenses...

20 Minutes avec agence
— 
La Caisse des allocations familiales de la rue de Berne à Strasbourg. (Illustration)
La Caisse des allocations familiales de la rue de Berne à Strasbourg. (Illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES

Les comptes de l’année 2015 de la branche Famille de la Sécurité sociale, rendus publics jeudi dernier, font apparaître un déficit d'un demi-milliard d’euros. Cette somme, qui représente 2,8 % des dépenses totales de la Caisse nationale des  allocations familiales (Cnaf), a été divisée par deux en deux ans, puisqu’elle s’élevait à 3,2 milliards d’euros en 2013.

Pour l’exercice 2015, les recettes ont représenté 54 milliards d’euros, soit une baisse de 6,3 % par rapport à 2014 due en grande partie à la mise en place du pacte de responsabilité et de solidarité destiné à réduire le déficit public de la France.

>> A lire aussi : Allocations familiales: 247,8 millions d'euros de fraude en 2015

Des dépenses qui s'élèvent à 55,6 milliards d’euros

Quant aux dépenses, elles se sont élevées à 55,6 milliards et ont diminué de 7,9 % en un an. Une tendance qui résulte, entre autres, de la prise en charge par l’Etat, et non plus par la CAF, de l’ Aide personnalisée au logement (APL). A elle seule, cette prestation sociale a représenté un budget de 4,8 milliards d’euros versés en 2015 aux allocataires.