20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENQUETELe patron du Raid assure que ses hommes n'ont pas tué Diesel

Attentat de novembre: Le patron du Raid «prêt à déterrer» Diesel pour prouver que ses hommes ne l'ont pas tuée

ENQUETELe sort de ce berger belge malinois âgé de 7 ans avait beaucoup ému sur les réseaux sociaux…
Le chien du Raid Diesel, mort le 18 novembre 2015 lors d'un assaut antiterroriste à Saint-Denis.
Le chien du Raid Diesel, mort le 18 novembre 2015 lors d'un assaut antiterroriste à Saint-Denis. - REX Shutterstock/SIPA
Hakima Bounemoura

H. B.

Elle était tombée sous les balles lors de l’assaut de Saint-Denis le 18 novembre dernier. Et son courage avait suscité beaucoup d’émotion sur les réseaux sociaux. Diesel, la chienne policière du Raid, a-t-elle été tuée par les terroristes, ou comme peut le laisser penser certains éléments, malencontreusement abattu par des tirs de policiers du Raid ?

La question se pose en tout cas aujourd’hui, après la remise ce mardi du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre.

« Prêt à déterrer » le chien

L’hypothèse de la mort de Diesel par un tir « ami » avait déjà été avancée par le patron du Raid lui-même, explique Le Parisien. Diesel, ce berger belge malinois de 7 ans, avait été tuée lors d’une accalmie après un échange de tirs entre les forces de l’ordre et les terroristes retranchés, avait raconté à l’époque Jean-Michel Fauvergue, le patron du Raid au Figaro. « Après un long moment sans tir, on décide d’envoyer un chien pour qu’il fasse une reconnaissance des lieux. Malheureusement, Diesel est tué à la Brenneki », avait-il précisé. Or, ce gros calibre n’est utilisé que par les policiers du Raid, et pas par les terroristes.

La vidéo à l’annonce de sa mort lors de l’assaut :

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Mais lors de son audition devant les parlementaires de la commission d’enquête sur les attentats, Jean-Michel Fauvergue a donné une tout autre version, révèle Le Parisien. Pour lui, Diesel est bien morte sous les balles adverses. Et pour le prouver, il s’est même dit « prêt à déterrer » le chien. « Ce serait dommage pour les maîtres-chiens qui lui ont quasiment construit un mausolée » à Bièvres (Essonne), a conclu le patron du Raid.

Sujets liés