Loi travail: Les syndicats n’abandonnent pas et promettent une manifestation le 15 septembre

MOBILISATION Sept organisations syndicales veulent une treizième journée de mobilisation après les vacances d'été...

20 Minutes avec AFP

— 

Bernadette Groison, de la FSU, Jean-Claude Mailly, de FO, et Philippe Martinez, de la CGT, au meeting de l'intersyndicale opposée à la loi travail, le 6 juillet 2016 au gymnase Japy à Paris.
Bernadette Groison, de la FSU, Jean-Claude Mailly, de FO, et Philippe Martinez, de la CGT, au meeting de l'intersyndicale opposée à la loi travail, le 6 juillet 2016 au gymnase Japy à Paris. — A.-L. BERAUD/20 Minutes

Tenaces. Les syndicats opposés à la loi travail appellent les salariés à envoyer une carte postale à François Hollande pour lui assurer qu’ils seront « toujours mobilisés » à la rentrée, où aura lieu une nouvelle mobilisation le 15 septembre pour obtenir l’abrogation du texte.

>> A lire aussi : Loi travail:  «Vacances ou pas, ça ne change pas: nous sommes déterminés»

Au terme d’une intersyndicale vendredi matin, la CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL, FIDL « donnent rendez vous à l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es pour une journée d’actions et d’initiatives le 15 septembre pour obtenir l’abrogation de la loi travail et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives ».

Cartes postales et trêve estivale

Les sept organisations, qui ont mené douze journées de mobilisation entre mars et juillet pour réclamer le retrait de la loi travail, sans succès, ont décidé d’une trêve estivale. Le texte décrié poursuit quant à lui son parcours accéléré au Parlement, avec l’aide de l’article 49-3 permettant une adoption sans vote.

>> A lire aussi : Loi travail: Les syndicats veulent entretenir la flamme de la contestation pendant l’été

Cet été, les syndicats invitent « l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es à adresser une carte postale au président de la République pour lui assurer qu’ils seront toujours mobilisés à la rentrée ! », indique l’intersyndicale dans un communiqué. D’autres « initiatives » sont prévues cet été. FO et la CGT avaient évoqué des opérations péage gratuit ou de perturbations de déplacements des responsables de l’exécutif.