Fraude fiscale: Inéligibilité, prison avec sursis et amende requis contre Serge Dassault

JUSTICE Le sénateur LR de l’Essonne est accusé d’avoir dissimulé au fisc jusqu’à 31 millions d’euros sur des comptes cachés…

20 Minutes avec AFP

— 

Serge Dassault, senateur et PDG du Groupe Dassault. Portrait/MASTAR_113605/Credit:M.ASTAR/SIPA/1506291142
Serge Dassault, senateur et PDG du Groupe Dassault. Portrait/MASTAR_113605/Credit:M.ASTAR/SIPA/1506291142 — M.ASTAR/SIPA

Une peine d’inéligibilité de cinq ans, deux ans de prison avec sursis et neuf millions d’euros d’amende ont été requis jeudi contre le sénateur Serge Dassault, poursuivi à Paris pour blanchiment de fraude fiscale.

31 millions d’euros dissimulés ?

Selon le parquet national financier, le sénateur Les Républicains de l’Essonne, accusé d’avoir dissimulé au fisc jusqu’à 31 millions d’euros sur des comptes au Luxembourg et au Liechtenstein, ne peut pas « décemment » continuer à siéger à la haute assemblée, où il fait partie de la commission des Finances.