Ecotaxe: La facture pour le gouvernement pourrait s'élever à 1,2 milliard d'euros

TRANSPORTS L’abandon de cette taxe pour les poids lourds en transit va être plus coûteux que prévu…

H. B.
— 
Un camion passe sous un portique écotaxe endommagé, le 6 mars 2014 à Montauban-de-Bretagne
Un camion passe sous un portique écotaxe endommagé, le 6 mars 2014 à Montauban-de-Bretagne — Frank Perry AFP

La facture concernant l’épineux dossier de l’écotaxe s’annonce très salée. Enterrée par l’exécutif après la fronde des « bonnets rouges » bretons, l’écotaxe sur les poids lourds va en effet coûter plus cher que prévu. La note pourrait atteindre 1,2 milliard d’euros à cause de contentieux juridiques, rapporte Le Parisien.

Les revirements de l’Etat lui ont déjà coûté 800 millions d’euros, dus à la société Ecomouv' qui devait collecter la taxe. Mais la facture transmise aux parlementaires serait de 967,6 millions d’euros, selon Le Parisien. Pour justifier ce surcoût, la Cour des comptes pointe notamment l’indemnisation des banques.

>> A lire aussi : Le gouvernement dit niet à l'idée d'une écotaxe régionale

Les sociétés de télépéages veulent aussi être remboursées

D’autres frais viennent aujourd’hui s’ajouter à tout cela. Quelques millions supplémentaires devraient également être nécessaires pour le démontage de portiques, qui surplombent encore de nombreuses routes de l’Hexagone.

Selon un rapport du député PS Olivier Faure, « les coûts de sortie du contrat pourraient dépasser le 1,2 milliard d’euros », à cause d’un bras de fer juridique engagé entre le gouvernement et les sociétés de télépéages. Ces dernières ont demandé à être remboursées et face au refus du gouvernement, elles ont déposé un recours auprès du tribunal administratif et réclament près de 300 millions d’euros d’indemnités.