Mais à quoi sert (vraiment) le brevet?

EDUCATION Après les lycéens, c’est au tour des élèves de collège d’obtenir leurs résultats. Cet examen vient ponctuer quatre années d’études, mais à quoi sert-il vraiment ?...

Pierre Cloix
— 
Brevet professionel
Brevet professionel — 20 minutes

Depuis ce mercredi matin, les résultats commencent à tomber pour 840.000 collégiens qui ont passé leur brevet cette année. Si l’an dernier, le taux de réussite à ce premier examen de la scolarité s’était élevé à 86 %, l’utilité du brevet est régulièrement contestée. A raison ?

« Un rite et une référence »

Selon le ministère de l’Education nationale, « le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège ». D’après Marie Duru-Bellat, sociologue à Sciences Po, il y a plusieurs lectures : « D’abord, du côté des établissements, ça permet d’avoir un barème homogène, le niveau d’exigences est commun partout et ça évite qu’il y ait trop de disparités ». Et du côté des élèves ? Là, la réponse est plus complexe : « Le brevet est un objectif, un but. Mis à part ça, il ne sert pas à grand-chose ». Selon la sociologue il ne faut pas pour autant le supprimer : « C’est à la fois un rite et une référence ».

Faycal Omrane, professeur d’Histoire-Géographie en Champagne-Ardenne, est catégorique lorsqu’on lui demande ce qu’obtenir le brevet change pour la suite des études : « Absolument rien ! L’élève poursuit son cursus », que ce dernier l’ait obtenu ou pas. « Certes il atteste d’un niveau de connaissances "minimum" mais en exclut bien d’autres. L’acquisition de savoir-faire et de certains savoir-être n’ont lieu qu’après la 3ème ».

Que peut-on faire après le brevet sans passer par la case lycée ?

Malgré tout le brevet peut se révéler indispensable pour passer certains coucours dans la fonction publique comme celui de magasinier des bibliothèques ou encore de surveillant pénitentiaire. D’autres concours d’entrée dans l’administration publique requièrent uniquement le « niveau troisième » sans même avoir obtenu le brevet comme dans l’armée (école des mousses, équipier fusiller de l’air, engagé de l’armée de terre), la police (gardien de police municipale), la santé (auxiliaire de soin 1ere classe), les impôts… Autant de domaines où les possibilités de carrière existent selon Emilie Rivet, conseillère d’orientation à Bordeaux : « une fois rentré dans ces administrations, les opportunités d’évolution sont existantes. A coup de concours internes et d’accumulation d’expérience entre autres ».

Dernier argument pour avoir son brevet, les élèves boursiers qui obtiennent une mention bien ou très bien au a l'examen se verront gratifier d’une bourse au mérite de 800 euros versée en trois fois.

>> A lire aussi : Brevet des collèges 2016: Retrouvez tous les résultats académie par académie