Policiers tués à Magnanville: Le père de Jean-Baptiste Salvaing n'a «pas de haine» pour Abballa

HOMMAGE Le père du policier s'est livré sur BFMTV...

W.P.

— 

Une photo de Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne, Jessica Schneider.
Une photo de Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne, Jessica Schneider. — Kamil Zihnioglu

« Nous n’avons pas de haine ». Plus de deux semaines après l’assassinat de Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider par Larossi Abballa, le 13 juin 2016, Jean-Pierre Salvaing, le père du policier tué, s’est livré sur les sentiments qui l’habitent en plein deuil sur BFMTV.

Une lettre ouverte

« Je suis très touché, très triste et catastrophé parce que c’est la famille, parce que c’est mon fils. C’est un acte incompréhensible. Nous n’avons pas de haine car la haine ne servirait à rien », a-t-il déclaré, ému, au micro de la chaîne d'information en continu. « On a eu beaucoup d’incompréhension, de tristesse aussi pour des gens qui sont capables de commettre des actes comme ça », a-t-il poursuivi.

Les parents du policier ont également publié une lettre dans laquelle ils ont tenu à remercier tous ceux qui leur ont témoigné leur soutien depuis le drame du 13 juin.