Attentats de novembre: Remis à la France, le complice d'Abdeslam Hamza Attou a été écroué

JUSTICE Mis en examen pour « recel de malfaiteur en relation avec une entreprise terroriste », Hamza Attou est suspecté d’avoir aidé Salah Abdeslam dans sa fuite…

W.P., avec AFP

— 

Mohamed Abrini et Salah Abdeslam, filmés par la caméra de surveillance d'une station-service à Ressons, lors de leur fuite vers la Belgique.
Mohamed Abrini et Salah Abdeslam, filmés par la caméra de surveillance d'une station-service à Ressons, lors de leur fuite vers la Belgique. — WILLIAM ABENHAIM/SIPA

Suspecté d’avoir aidé Salah Abdeslam dans sa fuite après les attentats du 13 novembre à Paris, Hamza Attou a été remis mercredi aux autorités françaises, d’après une information du parquet fédéral belge. Il a été mis en examen pour « recel de malfaiteur en relation avec une entreprise terroriste » et écroué dans la foulée, a indiqué le parquet de Paris.

Mandat d'arrêt européen

Ce Belge de 22 ans s’était chargé de ramener Salah Abdeslam à Bruxelles après que ce dernier l’a contacté en raison d’une panne de sa voiture. Salah Abdeslam est l’unique survivant des commandos djihadistes qui ont frappé la capitale française, 13 novembre.

Hamza Attou a été remis à la justice française « en exécution du mandat d’arrêt européen délivré à son encontre par la France » au mois d’avril, a précisé dans un communiqué le parquet. Celui-ci s’est refusé à toute autre précision sur les conditions de ce transfèrement. Hamza Attou s’opposait fermement à sa remise à la France, mais la chambre du conseil de Bruxelles, une juridiction d’instruction, avait donné son feu vert pour le transfèrement le 3 juin 2016, à la condition que le présumé complice de Salah Abdeslam purge sa peine éventuelle en Belgique.