Infidélité: Les femmes redouteraient la tromperie sentimentale, les hommes l'adultère sexuel

ETUDE Les femmes ont également une définition plus large de l'infidélité que les hommes…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un couple au lit.
Illustration d'un couple au lit. — PULSE/SIPA

Hommes et femmes ne seraient pas égaux face à l’infidélité. En effet, la perception de l’ adultère serait bien différente entre les membres d’un couple hétérosexuel, selon une étude publiée le 14 juin dans la revue Sexual and Relationship Therapy.

Pour parvenir à ces conclusions, des chercheurs des universités du Texas et d’Hawaï (Etats-Unis) ont interrogé 354 étudiants américains en psychologie, âgés de 18 à 50 ans, d’origine ethnique diverse et de statut marital hétérogène (célibataires, relations libres ou couples), qui rapporte l’étude.

Une définition plus large pour les femmes

Premier enseignement : les personnes les plus attachées à la fusion amoureuse seraient celles qui auraient la définition la plus large de l’infidélité, incluant différents actes de nature sexuelle mais aussi affective. Cette tendance concernerait essentiellement les femmes.

Quant aux hommes, ils seraient plus marqués par « la peur de l’intimité » et une certaine autonomie conjugale, et l’infidélité concernerait, à leurs yeux, un nombre d’actes plus restreints.

Infidélité sentimentale et infidélité sexuelle

En outre, de manière générale, les femmes seraient plus sensibles à l’infidélité sentimentale, provoquant davantage un sentiment de tristesse, et les hommes à l’adultère de type sexuel, engendrant plutôt la colère.

Des conclusions qui viennent confirmer les conclusions de nombreuses sur les différences en matière d’infidélité et de jalousie et qui pourraient avoir des applications pour encourager les couples à mieux se connaître et les aider à améliorer leur relation, expliquent les auteurs.