Loi Travail: L’interdiction de la manifestation qualifiée de «faute historique»

REACTIONS Toutes les réactions syndicales et politiques après l'annonce de l'interdiction de la manifestation prévue à Paris ce jeudi...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Des manifestants de la CGT Loire dans le cortège contre la loi travail le 14 juin à Paris
Des manifestants de la CGT Loire dans le cortège contre la loi travail le 14 juin à Paris — Francois Mori/AP/SIPA

Après 24 heures de négociations, la préfecture de police de Paris (PP) a interdit ce mercredi matinla manifestation contre la loi Travail prévue jeudi à Paris. Dans un communiqué, la PP motive cette interdiction par le fait que les « propositions alternatives [suggérées par les syndicats] ne permettent en aucune façon de répondre à la nécessaire sécurité des personnes et des biens, ni aux exigences de mobilisation maximale des forces de police et des forces mobiles contre la menace terroriste (…) ». L’annonce de cette interdiction fait vivement réagir ce mercredi matin.

Indignation et provocation des syndicats :

Les syndicats CGT et FO s’indignent de cette interdiction et demandent à « être reçus rapidement » par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Plusieurs personnalités syndicalistes annoncent par ailleurs braver l’interdiction de la PP. « Nous nous engagerons sur un processus d’action sur l’un des parcours proposés » a annoncé Gabriel Gaudy, de Force Ouvrière (FO) sur BFMTV.

Même son de cloche du côté de Karl Ghazi, secrétaire général de la CGT-Commerce Paris, qui annonce sur BFMTV : « Nous irons manifester et nous verrons comment les forces de l’ordre réagiront ».

Colère des politiques :

Cette interdiction est « une faute historique » le Premier ministre prend une lourde responsabilité, a déclaré le député PS frondeur Christian Paul. « Nous appelons le gouvernement à revenir à la raison », a déclaré Eric Coquerel, du parti de Gauche, sur BFMTV.

>> Retrouvez toutes les réactions liées à cette interdiction de manifester dans notre live, en direct, par ici