Le patron de la gendarmerie Denis Favier quittera son poste le 1er septembre

DEPART Il avait été nommé à la tête des gendarmes en avril 2013…

20 Minutes avec AFP

— 

Le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) Denis Favier le 23 janvier 2014 à Paris
Le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) Denis Favier le 23 janvier 2014 à Paris — Kenzo Tribouillard AFP

Après trois années de bons et loyaux services, le directeur général de la gendarmerie nationale, le général Denis Favier tire sa révérence. Il quittera ses fonctions le 1er septembre sans avoir précisé ses projets futurs.

Cette annonce a été faite ce mardi par le général d’armée « lors d’une présentation des grands chantiers en cours et à venir au sein de la gendarmerie » devant les 250 chefs opérationnels de la gendarmerie nationale.

Nommé deux fois à la tête du GIGN

Nommé à la tête des gendarmes en avril 2013, Denis Favier, 57 ans, a commandé à deux reprises le GIGN, la première fois lors de l’assaut pour libérer les otages de l’Airbus à Marignane en 1994 et la seconde fois de 2007 à 2011, période au cours de laquelle il a réorganisé cette unité d’élite.

>> A lire aussi : Départ du n°3 de la gendarmerie, qui avait critiqué la politique pénale

Ce saint-cyrien avait été nommé le 21 mai 2012 conseiller gendarmerie au cabinet du ministre de l’Intérieur de l’époque Manuel Valls.

« Je voulais vous dire toute la fierté qui a été la mienne de commander à des femmes et des hommes dont la vocation première est l’engagement au service des autres et le dévouement à la mission », a déclaré Denis Favier, visiblement ému, sous les applaudissements nourris de l’assistance.