Les infos du matin: Pollution meurtrière, Trump menacé de mort et bras de fer autour de la loi Travail

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

N.Beu.

— 

Illustration: pollution à Paris.
Illustration: pollution à Paris. — Remy de la Mauviniere/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

La pollution, tueuse de premier ordre

Juste après le tabac et l’alcool, la pollution est la troisième cause de mortalité. Près de 48.000 décès survenus chaque année en France sont dus à la pollution de l’air aux particules fines. Et plus de 34.000 seraient même évitables, selon une nouvelle étude rendue publique ce mardi. Le poids sanitaire (« fardeau ») de cette pollution liée aux activités humaines (transports, industrie, chauffage avec des énergies fossiles comme le fuel, agriculture…), estimée à 48.000 décès par an, correspond à 9 % de la mortalité en France continentale, selon l’étude d’impact de Santé Publique France.

Il voulait tuer Donald Trump

Sur les images, on a d’abord cru qu’il s’agissait d’un simple manifestant anti-Trump escorté vers la sortie par la police. Mais selon des documents judiciaires, Michael Sandford, 19 ans, qui a tenté de désarmer un officier, samedi à Las Vegas, voulait assassiner Donald Trump. « Sandford a révélé qu’il avait fait des plans pour venir à Las Vegas afin de tuer Trump », précise la plainte, déposée par un agent du Secret Service, le service de protection du président américain et d’autres personnalités, y compris les candidats à l’élection présidentielle.

Syndicats vs gouvernement, round 79

Le bras de fer entre l’exécutif et les syndicats se poursuit. Les syndicats anti- Loi Travail ont écrit lundi soir au ministre de l’Intérieur pour lui demander de « faire une nouvelle proposition de manifestation » jeudi à Paris, alors que les autorités ont menacé d’annuler le défilé si les opposants refusaient un rassemblement « statique ». « Nous vous demandons de nous faire une nouvelle proposition de manifestation garantissant la sécurité de tous », écrivent les syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et Fidl, dans un courrier à Bernard Cazeneuve.