Loi Travail: La majorité des Français soutiennent la mobilisation contre le projet de loi

SONDAGE Cette opposition reste stable au fil des semaines...

20 Minutes avec AFP

— 

C'est Philippe Martinez qui doit être content.
C'est Philippe Martinez qui doit être content. — LEWIS JOLY

Voilà qui ne va pas rassurer le gouvernement. Une majorité des Français, 60 %, considèrent « justifié » le mouvement contre la loi travail et ce malgré les violences lors de la manifestation parisienne du 14 juin, selon un sondage Ifop à paraître dans Dimanche Ouest-France. Ce score est quasiment identique à celui (59 %) d’un autre sondage sur le même thème réalisé du 6 au 8 juin.

>> A lire aussi: Qui est vraiment responsable de la sécurité dans les manifs?

« On peut penser que le gouvernement, engagé dans un bras de fer avec la CGT, comptait sur un retournement ou à défaut sur une érosion du soutien ou de la bienveillance de l’opinion vis-à-vis de la contestation, souligne l’institut de sondage. Or, ce phénomène ne s’est pas produit ni à la suite du blocage des raffineries et des dépôts de carburants, ni à l’annonce de la poursuite des grèves et des manifestations au lancement de l’Euro de football, ni donc suite aux nouvelles scènes de violence de ces derniers jours ».

Un projet de loi principalement soutenu par les sympathisants LR

Le sondage relève aussi, sans surprise, que les sympathisants du Front de Gauche sont 90 % à soutenir le mouvement de protestation. « Mais, difficulté supplémentaire pour le gouvernement, 49 % des sympathisants du PS estiment également que la contestation contre la loi Travail est justifiée», note l’Ifop.

>> A lire aussi: «On n'a pas l'intention de laisser faire les choses», dit Mailly

Les sympathisants des Républicains sont quant à eux « très majoritairement hostiles au mouvement (63 % de "pas justifié") » alors que les proches du Front national soutiennent cette mobilisation (78 % la considèrent comme "justifiée")

Enquête réalisée en ligne par questionnaire auto-administré du 14 au 17 juin auprès d’un échantillon représentatif de 2.009 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.