Policiers tués dans les Yvelines: Larossi Abballa aurait fait «des repérages» de ses victimes

TERRORISME Plusieurs éléments laissent à penser que le présumé terroriste était sur les traces du couple de policiers depuis plusieurs jours…

H. B.

— 

Larossi Abballa, le meurtrier présumé d'un couple de policiers à Magnanville.
Larossi Abballa, le meurtrier présumé d'un couple de policiers à Magnanville. — STR / FACEBOOK / AFP

L’enquête sur l’atroce assassinat du couple de policiers ce lundi à Magnanville dans les Yvelines progresse. Les enquêteurs ont réussi à retracer une partie du parcours du présumé tueur Larossi Abballa. Il semblerait que ce dernier connaissait déjà ses victimes, le policier Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne Jessica Schneider.

Selon des informations révélées par L’Obs, le téléphone de Larossi Abballa aurait « borné » les jours précédents l’attentat, soit les 8, 9 et 10 juin aux abords du commissariat des Mureaux et de la commune de Magnanville, tout près du lieu où résidait le couple avec leur fils de 3 ans.

>> A lire aussi : Larossi Abballa, radicalisé mais dissimulé

« Des repérages »

« Ces éléments montrent qu’il a fait des repérages, et peut-être suivi sa future victime », estime une source proche de l’enquête citée par L’Obs.

Des informations qui s’ajoutent à la déclaration qu’aurait faite Larossi Abballa à la négociatrice du Raid ce lundi.

>> A lire aussi : Larossi Abballa aurait laissé entendre qu'il connaissait ses victimes

« Il était venu chez moi, maintenant c’est moi qui viens chez lui. », aurait lâché le présumé terroriste, alors retranché dans la maison des policiers qu’il venait d’assassiner. Cette déclaration laisse en effet entendre que l’auteur présumé de l’attentat connaissait ses victimes, et aurait pu agir en raison d’un contentieux personnel.

Pour l’instant, aucun lien formel entre Larossi Abballa et Jean-Baptiste Salvaing n’est attesté, mais le policier, qui a commencé sa carrière au commissariat de Mantes-la-Jolie, où il a rencontré sa compagne, aurait très bien pu y croiser Larossi Abballa, originaire de cette ville des Yvelines, et bien connu des services de police.