Les infos du matin: Meurtre d’une députée britannique, hommage aux policiers tués, et qui en veut à vos albums photos?

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

M.C.

— 

La députée britannique Jo Cox.
La députée britannique Jo Cox. — SIPANY/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

La députée travailliste britannique Jo Cox a été tuée par balles

Le Royaume-Uni est sous le choc vendredi, au lendemain du meurtre de la députée travailliste Jo Cox, tuée par balles dans le nord de l’Angleterre. Alors que les hommages se multiplient dans le pays et à l’étranger, la campagne du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, mise en cause par une partie de la presse britannique pour sa « brutalité » et son « agressivité », a été suspendue jusqu’au week-end dans un pays plus déchiré que jamais. L’échéance du 23 juin devrait, elle, être maintenue. Un homme de 52 ans, identifié par les médias comme Thomas Mair, a été rapidement interpellé. Son profil et ses motivations sont encore mystérieux. Mair était un « partisan dévoué » d’un groupe néo-nazi basé aux Etats-Unis, affirme un groupe de défense des droits civiques.

Cérémonie à la mémoire des deux policiers tués dans les Yvelines

François Hollande présidera vendredi matin à la préfecture de Versailles une cérémonie officielle d’hommage à Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police adjoint du commissariat des Mureaux (Yvelines), et à sa compagne Jessica Schneider, agent administratif du commissariat voisin de Mantes-la-Jolie, assassinés par un djihadiste. Cette cérémonie se déroulera en présence de leurs familles ainsi que de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve. Jeudi, une marche blanche a rassemblé 2.500 personnes, depuis l’hôtel de police de Mantes-la Jolie jusqu’au domicile du couple à Magnanville.

Facebook, Apple, Google : Mais qu’ont les géants du Web à scanner nos photos souvenirs ?

2016, année de l’éphémère ? Ah bon ? Il y a bien, d’un côté, la montée irrésistible des réseaux de l’instantané, Snapchat en tête, avec ses 10 milliards de vidéos échangées chaque jour avant de partir en « poussières ». Mais en parallèle nous parvient un message inverse, porté avec une insistance croissante par Facebook, Google, et maintenant Apple : chérissez votre passé. T ous s’arment d’une fonction pour faire renaître de nos galeries photos nos « souvenirs ». Les GAFA s’inquiéteraient-ils pour notre mémoire ?