Travail: Les salariés français sont ceux qui font le moins d'heures en Europe

ECONOMIE En revanche, les non-salariés figurent parmi ceux qui travaillent le plus…

20 Minutes avec agence

— 

 Illustration: des employés dans une entreprise en open space
 Illustration: des employés dans une entreprise en open space — MEIGNEUX/SIPA

Les Français sont ceux qui travaillent le moins en Europe. En effet, l’Hexagone serait le pays européen où la durée moyenne de travail sur l’année est la plus basse pour les salariés à temps complet. C’est en tout cas ce qu’indiquent les chiffres compilés par l’Institut Coe-Rexecode - proche des milieux patronaux - à partir des données fournies par l’office statistique de l’Union européenne (Eurostat), rapporte Le Figaro, qui relaie ces données.

Bilan : avec 1.645 heures travaillées en 2015, les Français sont bon derniers du classement, derrière les Finlandais (1.662) et les Suédois (1.664). A l’inverse, cette même année, les Hongrois ont travaillé en moyenne 1.961 heures, les Grecs 2.010 heures et les Roumains 2.080 heures.

Inversement pour les Français non-salariés

En France, le chiffre le plus bas est enregistré dans le secteur des services non marchands (administration publique, éducation, santé, action sociale, etc.), avec 1.569 heures travaillées pendant l’année, soit 38 heures de moins que la durée légale du temps de travail (1.607 heures pour un 35 heures).

Du côté des non-salariés en revanche, la tendance est bien différente. En effet, en termes d’heures travaillées, les Français dans cette situation grimpent à la 4e place du classement (2.335 heures), derrière les Grecs (2.385), Autrichiens (2.438) et Belges (2.603).

D’autre part, il ne faut pas oublier de mettre ces chiffres en perspective avec la production du salarié par heure travaillée. Et, là ce n’est plus la même salade puisque selon les chiffres de l’OCDE, la France se place dans le groupe de tête des pays développés. Ainsi en 2014, un Français produit en moyenne, par heure travaillée, 59.88€ de revenu, contre 46,70€ pour l’UE et 30,69€ pour la Hongrie par exemple. Pour résumer et en schématisant, le Français travaille peu mais produit beaucoup (par rapport à ses voisins).