Policiers tués à Magnanville: Les personnalités menacées par Larossi Abballa placées sous protection

TERRORISME C’est une source gouvernementale citée par l’AFP, qui avance l’information. Cela fait suite à la découverte d’une liste de personnalités menacées de mort par Larossi Abballa…

20 Minutes avec AFP
— 
Image tirée le 14 juin 2016 d'une vidéo du site Aamaq News Agency montrant Larossi Abballa revendiquer les meurtres devant une caméra.
Image tirée le 14 juin 2016 d'une vidéo du site Aamaq News Agency montrant Larossi Abballa revendiquer les meurtres devant une caméra. — AFP

Le gouvernement ne prend pas la liste de cibles de Larossi Abballa à la légère. Une source gouvernementale citée par l’AFP a fait savoir que les personnalités publiques - plusieurs journalistes, un universitaire et deux rappeurs - cibles de menaces de l’assassin d’un couple de policiers à Magnanville lundi soir, ont été placées sous protection policière, a-t-on appris jeudi. « Ils sont protégés, bien sûr. Même si ça peut être des élucubrations », a indiqué cette même source à l’AFP.

>> A lire aussi : Policiers tués dans les Yvelines: Larossi Abballa a ouvert un Facebook Live pour revendiquer les meurtres

Appels au meurtre de policiers, gardiens de prison, journalistes, députés et maires

Après avoir tué à l’arme blanche le commandant de police Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne Jessica Schneider, également fonctionnaire de police, Larossi Abballa a enregistré une vidéo de revendication au nom de l’organisation Etat islamique, dans laquelle l’assassin s’adresse à la « oumma islamiya » (la « nation musulmane ») et multiplie les appels au meurtre de policiers, gardiens de prison, journalistes, députés et maires. Seules les personnes qui bénéficieront d’une protection policière ont été nommément citées dans la vidéo diffusée via Facebook Live, puis supprimée.

Le meurtrier s’en prend également aux « imams égareurs », citant nommément un imam considéré comme fondamentaliste mais visé par des sympathisants de l’EI, sans cette fois menace directe de mort.