Daesh préparerait des attaques imminentes en France et en Belgique

TERRORISME Le directeur de l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace a relativisé les informations de la presse belge…

Clémence Apetogbor

— 

Des policiers et des militaires belges dans les rues de Bruxelles après le double attentat du 22 mars 2016.
Des policiers et des militaires belges dans les rues de Bruxelles après le double attentat du 22 mars 2016. — Martin Meissner/AP/SIPA

Daesh préparerait de nouvelles attaques en France et en Belgique et l’action serait imminente. C’est ce qu’avance ce mercredi la presse belge. La Dernière Heure s’est procuré un message d’alerte que la cellule antiterroriste belge a adressé à tous les services de police.

Des combattants partis de Syrie

« Des combattants auraient quitté la Syrie il y a environ une semaine et demi afin de rejoindre l’Europe via la Turquie et la Grèce, en bateau, sans passeport. Ces personnes se sépareraient en deux groupes, l’un pour la Belgique, l’autre pour la France, afin d’aller commettre des attentats par groupe de deux », peut-on lire dans la note.

Toujours selon les renseignements recueillis, « ces personnes seraient déjà en possession de l’armement nécessaire et leur action serait imminente ».

Le directeur de l’Ocam relativise

Paul Van Tigchelt, directeur de l’Ocam, l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace, a confirmé ces informations à La Dernière Heure, restant toutefois prudent.

« L’Ocam reçoit toutes sortes d’informations. Il s’agit le plus souvent d’informations brutes. C’est notre mission, en lien avec nos partenaires, de les contextualiser, de les analyser et de vérifier leur fiabilité », a-t-il expliqué.

>> A lire aussi : La France va connaître «de nouveau des attaques», prévient Manuel Valls

« Sur la base de cet exercice, nous avons conclu que relativement à ces informations, il n’y avait pour l’instant pas nécessité d’augmenter le niveau de la menace par rapport aux cibles qui sont mentionnées. »

Trois cibles sont citées : un grand centre commercial bruxellois, un restaurant (non localisé) d’une chaîne fast-food américaine et une cible policière, de type commissariat (non localisé). Toutefois, le niveau « 3, grave », de la menace n’a pas été relevé.