Assurance chômage: Pierre Gattaz dénonce les «méthodes de la CGT contre le Medef»

CHOMAGE L’organisation patronale, a notamment été la cible dans la nuit de lundi à mardi de jets de peinture…

Clémence Apetogbor
— 
Pierre Gattaz, le patron du Medef, lors d'une conférence de presse à Munich, en Allemagne, le 30 mars 2016.
Pierre Gattaz, le patron du Medef, lors d'une conférence de presse à Munich, en Allemagne, le 30 mars 2016. — R. Meigneux / Sipa

Alors que la gronde continue dans les rues ce mardi contre la loi Travail, le président du Medef, Pierre Gattaz, a dénoncé les « méthodes de la CGT et de ses affidés » contre le Medef.

Il a également dénoncé un climat « nauséabond » et un « sentiment d’impunité ».

Le gouvernement « doit reprendre la main »

« Je pense qu’il faut que le gouvernement reprenne la main et surtout fasse respecter l’état de droit de manière urgente pour corriger toutes ces dérives », a déclaré Pierre Gattaz lors de sa conférence de presse mensuelle au siège de l’organisation patronale, cible notamment dans la nuit de lundi à mardi de jets de peinture, et qui avait été occupé il y a une semaine par une centaine d’intermittents.

De son côté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a appelé le gouvernement à faire « des gestes forts » sur l’assurance chômage en « validant l’accord » trouvé fin avril pour les intermittents du spectacle, au lendemain du refus du Medef de toute hausse de cotisations.

« Il faut que le gouvernement soit un peu plus ferme, par exemple en validant (…) l’accord unanime qui a été passé pour les intermittents du spectacle », a-t-il dit sur RMC-BFMTV.